AAARRGGGHHHH...par Michel Moretti

Michel_moretti DRLe deus ex-machin, maître du monde G8G20, empereur de tripolitaine et de france, vice-roi d'europe, prieur de latrine et qu'on sort de hongrie patauge dans l'insignifiance, se voit rabrouer et dénoter fort bas. La quête du râle !

Il ya du laurel et hardy dans ce couple improbable qui nous sauve sans cesse de l'apocalypse, immédiatement bafoué par le créancier auquel il nous a livrés. Impuissant, dérisoire, sans charisme, boutiquier vain. Je rêve d'Etats-Unis d'Europe, je ne vois qu'étrons rétrécis. Où es-tu Hugo ?

Pendant ce temps Green Peace partout ! Sur le toit du réacteur nucléaire du côté de Nogent ( ah, le petit vin blanc ...). "on a pas tiré dessus c'est pourquoi ça a été un peu long..." explique la direction. Faut faire comme à fuck'ushima où y a plus de toit !

Noeud pap, rital et homo, Elio di Rupo, 1er ministre belge, socialiste, rose mais pas flamand, après l'incroyable non gouvernement de plus d'un an, humour belge et rassurant. A Rome, les larmes d'Elsa Fornero incapable de prononcer le mot "sacrificio" que le mario monti articule sans effort. L'humanité apparaît, fortuite.

Autre chose que ce cynique pas-de-deux poutine-medveiev, inépuisable et terrible face de l'invention du pouvoir à la russe. Autre chose que ce discours de Toulon, relent de meeting ppf (parti populaire français), 5000 ump (union du mouvement populaire) convoqués, soumis, orateur isolé, nimbé de lumière, applaudi à l'ordre, salut final en quête de bis (?)... Menaçante et indigne, droite sinistre, pathologiquement revancharde qui couve un monstre.

Ce sidi, je vous les souhaite sympa, joyeuses et douces, ces fêtes de fin d'années où les pères noëls montrent aux gamins comment escalader les balcons, roder dans les galeries marchandes en quête de petites filles crédules, aller caresser les rennes du pôle emploi...

Rien ne vaut une petite flambée à l'ombre du sapin, entre nous deux tandis que les malveillants nous imaginent à poil dans la crèche...


Appâts de guéant par Michel Moretti

Michel_moretti DRPêche obscène aux voix frontistes, on régresse au pas de guéant. "Depuis 2002, chaque année, la délinquance a recruté dans ce pays !" dixit le ministre des intérieurs de nous autres devant l'assemblée nationale de chez nous. Ca cafouille confus..

D'après la même source, il y aurait trop d'étrangers légaux en France. C'est vrai que y en a marre de l'anglais dans nos campagnes, du boche aussi. Y aurait pléthore de belges.  Le hollandais pulule. Y en a même un qui se fait appeller François.

Le marocain et l'algérien s'incrustent comme le roumain, le polonais. Il envahit les vergers, les chantiers, ce qui reste d'usines, fait le ménage, garde les mômes, nettoie les vieux.... Tout ce qui paye ! Le noir vigile et  fait même du cinéma, "Insupportable", a été vu par 10 millions de chtis !  

La France est laxiste. Elle a laissé entrer les ritals comme les moretti, les bruni, les hongrois comme les bocsa, les balkany, les moldaves algérotunisiens comme les copé, d'où qu'ils viennent les zemour, les lang, les kouchner.... et les arméniens comme les aznavour, les devedjian. Y a du germanomachin, de l'espagnoltruc, du slavobidule, du nguyen, du dialo, du traoré, du zizou... du métèque, du breton, du corse, de l'alsacien, du martiniquais... la France en confetti, ça aurait dû être la fête..

Ponticelli, dernier poilu, était rital, garibaldien de 14. Foutriquet n'en a soufflé mot. Guéant, pense qu'il y a trop de Français ? Le vrai français est ump ! C'est le seul français que le président rencontre quand il va voir sa france. A nos frais.

"io non mi sento francese, ma per fortuna e purtroppo son' " *, mia patria bella è perduta...

actu électorale : le morin traître y va, sous le pont normand, le trou.

* d'après giorgio gaber 

 


un MOX d'emmerdes par Michel Moretti

Michel_moretti DREn février 2011, le réacteur n°3 de fuk'ushima inaugurait son fonctionnement au MOX : noyé le 11 mars ! Depuis ça fusionne et irradie en silence.

Durée de vie du plutonium : 300.000 ans. Une paille. Les assurances ne s'y trompent pas qui refusent d'indemniser les conséquences d'un accident nucléaire. Passant, relis ta police. En attendant pas de véritable débat sur le nucléaire sauf au détour d'un accord électoral péripathétique. Sommaire.

Sinon en ces temps de commémoration, aucune indignation à la vue de foutriquet accompagné de gamins orphelins de soldats tués en Afghanistan pour ranimer la flamme. La nausée.

Et la crise rampe. On nous fait le coup de l'Europe ruinée, du AAA, on nous fout la trouille, on anesthésie le populo, on nous laisse le choix : la banqueroute, la ceinture ou l'inflation. On nomme les vétérans de goldmann-sachs à la manoeuvre. On poursuit le démantèlement du Code du Travail, on négociera la durée du travail par entreprise, par branche... hein copé ? Et l'actualité s'alimente du meurtre atroce, le ministre de l'intérieur définit sa justice sur tf1, celui de la justice patauge sur a2. Il est lundi 20 heures, il fait triste et con. Il manquerait plus que morin se présente...

7% de plutonium pour 93% d'uranium appauvri. Le MOX est à l'image du pays : 7% de nuisibles pour 93% d'appauvris.

ndlr : un petit hommage tendre à Danièle Mitterrand. Elle était venue à Calvi défendre le sous-commandant marcos, on avait tenté de lui faire comprendre nos réserves démocratiques sur les cagoulés du Chiapas, notamment sur le fait que porter des cagoules de laine sous climat très tropical était inutile et malsain... je l'estimais.


La gratulation par Michel Moretti

MmEtrange pathologie chez les primates souffrant de dominance aigüe, se traduit par une frénésie de gratulation réciproque et compulsive. Les plus débiles se gratulent en public, on dit alors qu'ils se congratulent.

L'exercice n'est pas exempt de risque car on y retrouve, sublimée, la relation dominant-dominé. Le jeu -pervers- consiste donc à flagorner l'autre jusqu'à ce que le plus névrosé des deux se rengorge. Les symptômes du rengorgement sont visibles : le pied ne touche plus terre, le spasme gagne l'épaule droite, la main crispe l'accoudoir, l'oreille grandit, l'oeil exhorbite (de cheval) sous la pression de la dilatation infernale du moi. Ca peut apoplexer.

A quoi ressemble la congratulation entre ces deux "présidents" - nicolas is excited - barack so comprehensive - devant nous, sinon à une indécence totale ! D'autant plus que le G20 s'est borné à chercher le gamin : papa, andré où ? Résultat mica niente peau de balle des nèfles zéro de chez nul...

Normalement après avoir gratulé, le dominant va se faire le dominé, par le fillon. Il taxe sa bibine, ses bouquins, il se tape ses infirmières et ses profs, il lui sucre sa retraite, il saigne sa mutuelle, il le dézingue, le dépouille. Et cherche un autre con pour gratuler, encore et encore... Le pire, c'est qu'il se reproduit.

Y en a un autre qui sort du bois, il peut même plus gratuler, trop vieux, reste le con. Le chevénement candidate. Un échec de la médecine. Draculesque.

Ainsi va la vie qu'est pas toujours rose.


La Grèce doit...par Michel Moretti

Michel Moretti DRCrise outrée, surjouée. Halloween ! Couple merkozy, nightmare médiatique, palais du festival de l'horreur. Ca fait pas rêver ! Pourvu que que ces deux las ne nous fassent pas de petits !

La Grèce doit rembourser ! Enfin, c'est les Grecs et les Grecques. Pas ceux des jeux olympiques, pas les popes, pas les militaires. Le pékin grec. Drachmatique

Une dette est une dette. Le créancier rapelle qu'il est le créancier. Surtout s'il en efface la moitié. Indigeste. J'ai du mal à suivre cette triviale poursuite. Même pas du Tintin, tout juste du rastapopoulos, de la procédure de bazari, de salaud nique. Souffle à qui ? (pour initié)

Moi je tremble pour mon livret A livré aux appétits des endetteurs. Suis indigné comme 99% des occupy altermondialistes écolos résistants anti nucléaires anti ogm anti vivisection anti machiste anti roundup pro mariage homo pro vote des immigrés pro yaourtbio pro létaire et vélocentreville. Surtout sans huile de palme. Paumé !

Le goncourt fête les 100 ans de gallimard avec "l'art français de la guerre", titre splendide. Les colonies, il est bon d'en parler. Ma tonkiki, ma tonkinoise, ma mousmé, ma doudou... bigeard, vous avez dit bigeard ?

Ce que je préfère, c'est l'infinie nostalgie des villes coloniales abandonnées. Majunga. Mais un ouzo sous les platanes, une partie de tavli dans une taverne de Kos, avec quelques escargots, et un air de bouzouki, à l'heure où on tabasse le poulpe, c'est pas mal non plus.

kalispera sas, iné polyauréa, kyrié élaison...*

* bonsoir, c'est extra, garçon j'ai soif ...


AAACH ! par Michel Moretti

Mal Chronique par Michel MorettiGross malheur ! La vache et le prisonnier, barre-toi de mon herbe ! Angela tient la longe... il ne manquait plus que du Chinois dans le tableau champêtre.

Regard du toutou soumis à la voix de son maître : interview à l'élysée, mission impossible. Et le pyromane annonce qu'il a maîtrisé "sans s'énerver" l'incendie "mondial". Rien de moins. Peu cher. Restent les 500 milliards de dette nationale en 4 ans. Et ce truc incroyable : "je dis aux Français : si vous voulez garder votre modèle social ...", ainsi ce n'est pas le sien, de modèle. Il sort d'où cet alien ?

Encore 6 bons mois à tenir, au rythme de 11 sommets décisifs en 1 an. On peut s'inquiéter alors que le 1er ministre se fait agresser par une rachida à Paris dans le 7ème, alors qu'on n'a même pas retrouvé le corps de borloo.

A peine kadhafi étripé, Sirte rasé pour protéger sa population, l'ordre de la sharia règne en Libye. Bhl aux abonnés absents. Le ciel se voile en Tunisie, en Egypte. Ca découpe en Syrie. C'est ainsi qu'allah est grand et qu'otan en emporte...

Peu de progrès depuis la guerre des boutons (la vraie).

Mais il y a peu de chances qu'on

Détrône le roi des cons ?


Via Giulia par Michel Moretti

Mal Chronique par Michel MorettiLa plus belle rue de Rome. Qui mène au Château Saint-Ange, château des papes soucieux d'élever leurs rejetons, même ceux qui n'ont pas de père. Dieu que la com est byzantine.

Suis désolé pour le cas dhafi, un cas syrtainement désespéré. Finir dans un tuyau de tout-à-l'égout, poveraccio... Le plus pénible est de voir bernardhenrilevy venir illico s'emparer de la dépouille. Prédateur archaïque.

Franchement marre de cette permanence médiatique des lévyfinkelcrautglucksmannbraucknerferry qui non de philisophes, insultes à Jankelevitch. Epuisés. Réacs. Céliniens.

Kadhafi, deux mots. Je pleure pas. Me souviens des invitations, de la tente. Me souviens d'assad un 14 juillet. Le problème est que ces dictatures ont imposé une sorte de paix civile, que leur chute libère des haines frustrées dans un vide politique. En Yougoslavie, on n'a pas su faire. En Irak, en Afghanistan, non plus. Je pleure pas sur les restes, je crains pour les démocrates, les coptes, les laics, les chrétiens et l'islam ensembles. En Syrie, on attend depuis si longtemps de s'étriper enfin, de village à village, comme avant, comme au Liban. Les cris de victoire sont prématurés. Reste l'espoir.

Benvenuta Ciucciarella. Lu to babu hè à la campagna...


La grande muette par Michel Moretti

Mal Chronique par Michel MorettiChut ! Bébé dort. Motus ! Pas un petit vagissement, pas une petite berceuse, rien. On s'inquièterait presque. Perte du Sénat, déconfiture financière, débâcle boursière, dette obsédante, faillite bancaire, inculpation des copains de toujours, rien, pas un bruit. Prenez les patins... un nouveau mode de communication, le silence.

Même Jean-Michel Baylet fait plus de bruit, c'est dire. On entend bien quelques clameurs en Libye, en Arménie, en Géorgie où notre ravi se fait acclamer par des peuples lointains et naïfs. Il défie le Turc, le Russe, le Bédouin, l'Afghan, il étouffe le Grec... en vain. Dorénavant sourde, Angela l'ignore. Le silence retombe. On n'entend que les sanglots de Ségolène.

On surtaxe les mutuelles de santé. On ne forme plus, on ne remplace plus les profs. On coffre les flics efficaces. On vide les hôpitaux. On ferme les usines. On se casse avec la caisse... Chut ! Seule la nuit est troublée par les poubelles qu'on dépouille. En douce.

Rien que du cri primaire socialo. Ca piaille entre Martine et François. La teigne et le matou. C'est pas vraiment au bruit du canon. Même fabius -qui piaffe en coulisse- fait dans le soft. Même lang -qui la tire dans l'ombre- ne moufte pas. Y a que montebourg qui fanfaronne de sa fanfare populiste. "Impétrant" empêtré, démon te bourre. Le bougre, il "démondialise".

Y a qu'à Mayotte où ça râle ferme. On départementalise !

Ainsi va notre Monde. Mal. Mais en silence. Pendant le naufrage du Titanic, l'orchestre continuait à jouer. C'est à croire qu'on a perdu les bonnes manières.

Côté berceuse : te fredonne quelques "Nanne di Corsica" disponible à la Casa musicale di Pigna. "O Ciucciarella, non sai quantu t'adoru, le to bellezze... fà la ninna, fà la nanna...". Ici, dans le silence, l'amour.


Touche pas au grisbi, salope*... par Michel Moretti (enfin de retour et qui, après avoir chu bêtement et s'être niqué la tête de l'humerus, reprend courageusement sa chronique)

Michel by moretti J'ai comme l'intuition que ça balance pas mal. C'est la saison. Pratiquement toute la "firme" en examen ou sur le point de l'être - ou le néant ! Ambiance de fin de partouze. Ca karachi dans la colle.

Ca déballe, ça pète, ça plante, ça saigne, ça flingue, ça dézingue, ça dessoude, ça trucide, ça charcute, ça étripe... de karachirac à bal à durs. Ca sent la poudre, le pourri, la charogne, la merdre, comme un règlement de compte à ok courroye. Tontons flingueurs (*) chez les branquignols.

Et qui dit Libye dit noeuds. Pas même le bédouin hirsute extrait de sa cave. Juste du barbu partout et plein d'armes en vadrouille, surtout au Sahara qui en manquait. Juste du bhl frétillant comme une chèvre sur un arganier. Juste une politique aussi habile qu'un soldat de l'OTAN apprenant à faire la guerre à un afghan. Du pur délire au parfum d'oil.

J'ai même vu passer un dsk qui disait avoir perdu sa légèreté, si seulement il avait perdu sa lourdeur. J'ai vu un borloo confus craignant confusément que la confusion... Ca vous rend la fiction un peu dépassée, le polar insipide.

J'en connais un qui va aller pouponner et se repoudrer le nez. Tandis que la menace financière rode et que la torpille fatale accroche sa cible, on peut lire "Sarko m'a tuer" ou de l'art d'empaler. He's vraiment no good.

Par contre j'ai bien aimé la séquence Sénat à gauche et élection de Bel. J'ai bien apprécié les Primaires socialistes avec une envie d'aller faire un tour du côté de la Hollande. Ca calme.

Sinon j'ai révisé mon anatomie de l'épaule brisée menue, ça va mieux, je peux refaire mon bras d'honneur préféré. Une convalescence avec Vassili Grossman "Pour une juste cause", "Vie et destin", et surtout son texte sur "Tréblinka" -fondateur- dans son "Journal de guerre". Relire "Si c'est un homme" de Primo Levi. Ca relativise et ça te réinitialise les neurones. Reboot mec !

J'enchaîne avec "La petite Fadette". Ce qui nous ramène au titre...


Brax d'honneur par Michel Moretti

Mal Chronique par Michel Moretti En pleine gestation compulsive de la cerise et à peine remis du concombre fatal, de la graine hémorragique et du steack fécal, j'hallucine.

Hier, le corps de mon seigneur à tous est profané à Brax raccourci (47). Ainsi dans ce bled inhabité peuplé provisoirement de zombis ump dont la dizaine de gueux adorateurs avaient été soigneusement sélectionnés, parqués et truffés de poulets, le taliban se tapissait. Las, l'insécurité règne chez le prince détesté.

Ce matin, dans le brouillard habituel précédant le caffé stretto, le DSK rémerge. Putain ! C'est du lourd ! J'avais bien dit qu'il avait été enterré trop vite. Il ressuscite le Resuceur. Ressérection ! J'adore. Ca se lève. Ca c'est de l'actu Y a pu qu'à reprendre avant Brax, votre Honneur...

Faut dire que je m'étais un peu assoupi à la nomination de la lagarde au fmi -Femme de Ménage Incluse ?-, des baroins-pécresse aux finances, du douillet aux expats. Ca fait mal autant de compétences aux affaires en crise. Indifférent à tron démembré. Bref, de la soupe aux graines germées. La courante !

Et c'est pas le tournois Lille-Tulle-Poitiers qui aurait pu me réveiller. J'ai juste ouvert un oeil sur ma Joly Eva. Pour 10 roupies, je me suis payé un droit de vote pour virer l'inculte. 100% de réussite. Question de fluide !

Et puis et surtout, y a eu le retour d'Hervé et Stéphane, antiques otages. Accueil glorieux par le personnel de France TV après le discours mesquin du pfimlin (ppfffiiii) qui les a juste pas regardés ...

" On n'est pas allés affronter la face nord de l'Everest en tongs..." "On choisit. Soit "embedded", soit pas. Tu couches avec l'armée, soit pas". Honneur du journaliste. Notre Liberté. A quoi sert le sacrifice quasi quotidien de nos soldats ? Sinon à cela.

En Afghanistan, c'est tellement enlisé, fallait aider les Russes, trop tard ! En Lybie-bhl-express, on dira que c'est ensablé. A 1 million d'€uros la journée sans missile. Quand on sait pas faire...

Chenous, la présidentielle nous gonfle. Comme un fuck'ushima, nous occupe l'espace et, de relents en relents, nous asphyxie.

En fait, j'hésite entre le clafoutis au four et le clafoutis à la poële. Inutile d'ajouter groseilles, cassis, même framboises. Avec des petites griottes noires, j'te dis pas. Eh Dominique, ni queux, ni queux, juste le fruit...

Spécial Rital : mentalistement, j'ai voté 3 fois si pour dire no au berlucecon, j'étais pas le seul.