Les écrits sous écrou de Jean-Pierre Santini

094AA720-1F71-4C4B-93C5-C521C441C455

Arrêté le 6 octobre 2020, l’écrivain Jean-Pierre Santini a été incarcéré à Fresnes du 12 octobre au 10 décembre. Sous écrou, il écrit.

Placé en résidence surveillée, il met au propre. Mi janvier 2021, il livre quatre manuscrits. Mi février, il valide la maquette d’un ouvrage de 448 pages.

Son édition, prise en charge par le collectif d’auteurs « operata pè Santini », réunit les trois premiers manuscrits. Son impression reste à financer à travers un appel à souscription.

Au format 148x210, cet ouvrage de 448 pages dont le prix public a été fixé à  19,00 € (+ 3,00 € participation aux frais d’envoi), peut être commandé en souscription au prix de 18,00 € (frais d’envoi offerts). 

592DC681-A3D4-46CB-B676-0CAF7BA1CE2C

Lire la suite "Les écrits sous écrou de Jean-Pierre Santini" »


La liberté dans le premier volume du magazine QUÌ

651276CD-9F20-4431-B4E3-DF0E0FB6E124
Édité par l’agence ajaccienne Totem, le premier volume de Quì Magazine ouvre ses 160 pages sur les chemins de la liberté et livre un long entretien avec Frédéric Lenoir.

Ce riche et passionnant premier volume de ce quadrimestriel est l’œuvre de huit contributrices: huit femmes dont les écritures éclairantes sont à découvrir.

Parmi ces auteures, Vanessa Codaccioni inscrit au sommaire de ce premier volume deux travaux hautement sensibles : un dossier sur le marché de la suspicion et la surveillance de masse et une réflexion sur la délation comme outil de la société de vigilance.

A lire sur les chemins de la liberté. Il y a urgence !


#Céline : lire à rebours n’est pas inutile


18037168-67B7-4048-A05A-9089E6F56215

Le feuilleton des trésors manuscrits de Louis-Ferdinand Cèline retrouvés plus de 75 ans après leur vol  en 1944 ne va pas cesser d’alimenter l’actualité littéraire. 
Révélé par l’enquête du journaliste Jérôme Dupuis parue dans Le Monde le 4 août dernier, ce véritable polar dont les pistes passent  aussi par la Corse, n’a en effet pas fini de surprendre et de poser questions.

En attendant de pouvoir découvrir avec des textes inédits  tous les compléments de l’œuvre de  Louis-Ferdinand Céline, il n’est pas inutile de lire ou de relire comme à rebours  le travail sur Céline  de Hanns-Erich Kaminski : il livra en 1938 la première analyse lucide de celui qui "voulait être le plus nazi des collaborateurs".

« Céline en chemise brune » est disponible dans la collection 1001 nuits des éditions Fayard.


Six auteurs à la trace dans le cap corse

88B8860A-087B-4C98-87D4-183784FD77CC

Dans le cadre des rencontres du cap, en partenariat avec la plateforme associative isulaprod, les éditions La Trace proposent du 18 au 22 août six rencontres littéraires de l’insolite avec la participation de six auteurs dont Alain Cadéo, Philippe Moncho,  Tom Notti, Philippe Alessandro, Michèle Corrotti, Pietr’Anto Scolca et Okuba Kentaro.

Ce dernier à cette occasion présente, le 18 et 19 août, « SHIMA » son dernier opus, à paraître le 2 septembre.

A noter également dans le cadre de cette sympathique démarche alliant l’insolite à l’insularité la présence exceptionnelle le 18 août à Bastia de Xavier Casanova. Il présente avec  Pietr’Anto Scolca le « Lire Santini » ainsi que l'inénarrable « Pastiches et Corstiches ».


Un inédit de Claude McKay

F1E5EFEC-1056-4490-A2AF-B51DD075374D

Grâce à la jeune et dynamique maison d’édition Heliotropismes,  un roman, inédit depuis 90 ans, de l’écrivain Claude McKay (1889 - 1948), chroniqueur social des questions raciales aux Etats-Unis et en Europe, est désormais disponible.

Écrit en 1932 à Tanger, le roman nous plonge, trois ans après la publication de Banjo, dans l’univers foisonnant de la « Fosse », le Quartier réservé de Marseille, détruit par les nazis en 1943.

Un roman, un document, un auteur, une œuvre à découvrir au plus vite.


Grand Prix du 23 ème Salon du Livre Insulaire

5173AE89-CA9B-42BA-A0B7-FFA7C2660F4B
Réalisé par Caroline Parsi et Jacques Moretti et publié par les  éditions Albiana, l’ouvrage « Grandeur et misère des bandits de Corse » a reçu le Grand Prix du salon du livre insulaire 2021 
pour ses qualités, à la fois, littéraires et scientifiques.

L’ouvrage - souligne le jury- dit que ce bandit ne naît pas mais devient ; il montre ses regards intenses et fouille ses parcours. Les mille petites histoires de ces hommes hors la loi composent le bandit grand et misérable de la société Corse. Il a été le tenant tragique d’un code de l’honneur destiné à pallier les défaillances de la justice en Corse, qui une fois consolidée et affirmée, l’a éradiqué.

« Grandeur et misère des bandits de Corse » est un roman, un album, une bande dessinée, un journal, un chemin ramifié qui emmène le lecteur dans une grande randonnée. Il s’y engage, s’y perd, revient sur ses pas, s’interroge sur les pourquoi de ces vies tourmentées. « Grandeur et misère des bandits de Corse » se garde sous le coude pour être lu et relu comme un grimoire.

Parce qu’il est historique, humain, quotidien, il s’insinue comme le lierre dans l’esprit du lecteur, « Grandeur et misère des bandits de Corse » est une référence essentielle de la Corse et de l’insularité. Cette qualité portée par sa richesse historique, sa problématique et sa qualité éditoriale nous ont conduit à lui attribuer le Grand Prix du 23 ème Salon du Livre Insulaire.

A Ouessant, les éditions Albiana ont également obtenu une autre distinction à souligner : le jury du prix scientifique a en effet  décidé d’accorder son prix à l’enquête sociologique de Lizza Terrazzoni , « Les autres en Corse ». 


Entendre Marie-Jean Vinciguerra

3D2AFE61-F1C9-47F8-BE94-C92C4487A958

Préfacé par Jacques Thiers, cet ouvrage livre cinq entretiens avec l’écrivain Marie-Jean Vinciguerra menés par François-Xavier Renucci ainsi que deux textes de l’écrivain : Journal interrompu et Portrait d’une salope.

Un buisson de paroles est publié par les éditions Albiana dans la collection Isule literarie.

A lire de toute urgence : ces paroles de Marie-Jean Vinciguerra sont « une indispensable célébration de la vie et de l'humanité ».


Una insula habitata de homini carnifici

A41EE53C-240D-4552-9B0E-17BAD4FD3F80
Sur la violence seigneuriale à l’époque médiévale, la revue  hypermedia Criminocorpus a récemment mis en ligne une passionnante communication de l’historienne Vannina Marchi van Cauwelaert, « Una insula habitata de homini carnifici e pleni di rixe : Gênes face à la violence aristocratique corse à la fin du Moyen Âge ».

Cette remarquable étude permet de comprendre les formes nouvelles de la violence aristocratique corse sous le gouvernement de San Giorgio : la violence comme expression du pouvoir et la violence comme instrument de négociation des élites locales.

Des travaux éclairants à  découvrir absolument.

Vannina Marchi van Cauwelaert est maître de conférences en histoire du Moyen Âge à l’Université de Corse et directrice adjointe de l’UMR 6240 LISA.


Le meilleur de Sébastien Bailly

6B37CBEB-0C67-46A4-9607-512D79FA1020

Dans la collection 1001 Nuits, les éditions Fayard rééditent  Le meilleur de l’humour noir de Sébastien Bailly dont la première édition date de 2008.

De Shakespeare à Guy Bedos, cet ouvrage de Sébastien Bailly présente près de 400 citations, classées par thèmes.

Auteur de nombreux ouvrages, Sébastien Bailly est un grand récidiviste en matière d’anthologie : la collection 1001 Nuits ne compte pas moins de sept « meilleur de » sous sa signature.

Cette réédition bienvenue est à découvrir avant de mourir…de rire.

 


#PolarVert : les écritures exploratoires de Thierry Colombié

140EA0EE-C453-43E8-B279-7FA39944989D

Spécialiste de la criminalité organisée et auteurs de plus de treize ouvrages, Thierry Colombié n’a pas attendu que la justice administrative ordonne à l’Etat d’agir pour s’inquiéter des crimes environnementaux. 

Sur son fil Twitter, #PolarVert #CrimEnv #greencriminology #KlerviMarzan, Thierry Colombié sensibilise en effet depuis longtemps sur la criminalité verte.

Audacieux et innovant dans toutes les diverses formes narratives qu’il explore, l’auteur annonce la parution du premier tome de Polar Vert, chez Milan Éditions, pour août 2021. Les précommandes de cette fiction sont d’ores et déjà disponibles sur de nombreux sites  dont  Fnac  et  Decitre . Un deuxième tome est prévu pour janvier 2022.

Prendre les armes en s’emparant des mots

« La criminalité verte ou environnementale fait rage - souligne Thierry Colombié.  En France, comme partout ailleurs. Trafic d’espèces protégées ou d’or, déversement de déchets toxiques, pollution des rivières… Pour se préparer à la révolution du réchauffement climatique, il est temps de prendre les armes. L’une d’entre-elles, c’est de s’emparer des mots, écrire une fiction, une série de romans pour mieux dépeindre la réalité. Polar Vert s’adresse aux jeunes adultes qui ont déjà une fibre écologique, marchent pour le climat, se mobilisent pour la biodiversité, et à tous ceux qui n’ont pas encore pris conscience des enjeux liés à la protection de la nature. Les adultes liront #PolarVert aussi, j’en suis persuadé. Il s’agit de notre avenir. À tous. »

Les aventures du polar vert - et beaucoup plus si affinités -  sont à suivre sur le site de Thierry Colombié.


« On sous estime toujours sa vieille mère » : Anouk Langaney livre Clark

image from www.l-atalante.com
Un grand format dans la collection Fusion des éditions L’Atalante, Clark est le nouvel ouvrage d’Anouk Langaney.

Comme elle en a l’habitude et le talent, l’auteure de Même pas morte, Cannibal Tour et du roman jeunesse Le Temps des hordes, frappe fort.

Lire Clark - prévient avec raison son éditeur - c’est ouvrir la lettre d’une mère à sa fille. L’histoire qu’elle raconte provoque la stupéfaction et l’effroi, mais elle est aussi drôle et grinçante. Pour quel projet fou cette femme indépendante a-t-elle bouleversé la vie de ses trois enfants ?
Clark pose des questions actuelles et intemporelles sur la maternité, le rôle de la femme et l’écoterrorisme. En ligne de mire, le monde que nous laissons à nos enfants.

Allez vite lire cette femme. Et, un conseil, évitez de la contrarier !