Les écrits sous écrou de Jean-Pierre Santini

094AA720-1F71-4C4B-93C5-C521C441C455

Arrêté le 6 octobre 2020, l’écrivain Jean-Pierre Santini a été incarcéré à Fresnes du 12 octobre au 10 décembre. Sous écrou, il écrit.

Placé en résidence surveillée, il met au propre. Mi janvier 2021, il livre quatre manuscrits. Mi février, il valide la maquette d’un ouvrage de 448 pages.

Son édition, prise en charge par le collectif d’auteurs « operata pè Santini », réunit les trois premiers manuscrits. Son impression reste à financer à travers un appel à souscription.

Au format 148x210, cet ouvrage de 448 pages dont le prix public a été fixé à  19,00 € (+ 3,00 € participation aux frais d’envoi), peut être commandé en souscription au prix de 18,00 € (frais d’envoi offerts). 

592DC681-A3D4-46CB-B676-0CAF7BA1CE2C

Lire la suite "Les écrits sous écrou de Jean-Pierre Santini" »


Le chercheur italien Paolo Persichetti cible de la police de l’histoire

image from insorgenze.files.wordpress.com

A Rome, le 8 juin dernier, divers services de police équivalents aux Renseignements Généraux, ont perquisitionné huit heures durant le domicile du journaliste et chercheur en histoire Paolo Persichetti, auteur de nombreux livres et articles importants sur les mobilisations politiques qui ont secoué l’Italie après 1968.

Officiellement  - souligne Politis- les policiers recherchaient des documents « confidentiels ». En fait, la police a surtout saisi toutes les archives de l’historien, patiemment dépouillées depuis des années. Elles provenaient de divers fonds d’archives d’État, pour lequel il avait demandé et reçu toutes les autorisations officielles.

Après la saisie de ses archives historiques et de la totalité de ses outils de travail, Paolo Persichetti a publié dans le blog  de la revue Insorgenze le 30 juin dernier  sa version et son analyse de cette accablante réalité digne d’Orwell.

In Italia esiste un organismo di Polizia che si occupa di storia. Proprio così, si intromette nell’attività di ricerca, sorveglia il lavoro dello storico, ascolta le sue conversazioni con le fonti, intercetta le caselle di posta elettronica, sequestra archivi. Come in una sorta di scenario orwelliano si erge a ministero della verità e con il suo occhio minaccioso amministra il passato, decide chi può scrivere, recinta gli argomenti, filtra i contenuti e sopratutto gli autori. Decide insomma come e chi può scrivere la storia. Questo nuovo organismo si chiama Polizia di Prevenzione, ex Ucigos, una struttura che nasce dalle ceneri della dissolta e famigerata Uar. Di sicuro non lo sapevate, a dire il vero nemmeno io ne ero al corrente fino a quando non ho letto l’informativa della Polizia di prevenzione del 21 dicembre 2020 (N.224/B1/Sez.2/18803/2020, procedimento penale nr. 93188/20). Un rapporto che fa seguito ad una lunga serie di indagini originate nel gennaio 2019 e da cui è scaturita una ulteriore ed intensa attività investigativa che ha radiografato l’esistenza della mia intera famiglia dalla fine del 2015 ad oggi, e ancora domani e dopodomani, poiché l’attività investigativa e “tecnica” è tuttora in essere. Un attacco frontale al mio lavoro di ricerca che ha portato, l’8 giugno scorso, a una lunga perquisizione nella mia abitazione e al sequestro del mio intero archivio digitale, dei miei strumenti di lavoro e di comunicazione, della documentazione amministrativa e medica di mio figlio disabile. Non è stato portato via solo il materiale d’archivio raccolto e prodotto negli ultimi 15 anni, ma la storia della mia famiglia, di mia moglie e dei miei figli, il nostro passato, la nostra intimità.

L’intégralité de l’article de Paolo Persichetti, intitulé « La polizia della storia » est à lire sur le site de la revue Insorgenze.

La traduction en langue française de cet article est  disponible depuis le 13 juin dernier sur un blog du Club Médiapart ICI .

Comprendre ce qui se trame, en Italie, derrière  de telles attaques frontales contre  les historiens des temps présents,  s’impose quand, en France, pas plus tard que le 30 juin dernier, le Sénat, contre l’avis de cinq groupes parlementaires, a adopté un article modifiant le régime d’accès aux archives secret-défense dans le cadre de l’examen de la loi relatif à la prévention des actes de terrorisme et au renseignement.  

Un choix qu’un collectif d’historiens et d’archivistes dénonce comme « une entrave à la liberté des chercheurs de documenter le passé de la France et d’exercer leur activité ».


#PolarVert : les écritures exploratoires de Thierry Colombié

140EA0EE-C453-43E8-B279-7FA39944989D

Spécialiste de la criminalité organisée et auteurs de plus de treize ouvrages, Thierry Colombié n’a pas attendu que la justice administrative ordonne à l’Etat d’agir pour s’inquiéter des crimes environnementaux. 

Sur son fil Twitter, #PolarVert #CrimEnv #greencriminology #KlerviMarzan, Thierry Colombié sensibilise en effet depuis longtemps sur la criminalité verte.

Audacieux et innovant dans toutes les diverses formes narratives qu’il explore, l’auteur annonce la parution du premier tome de Polar Vert, chez Milan Éditions, pour août 2021. Les précommandes de cette fiction sont d’ores et déjà disponibles sur de nombreux sites  dont  Fnac  et  Decitre . Un deuxième tome est prévu pour janvier 2022.

Prendre les armes en s’emparant des mots

« La criminalité verte ou environnementale fait rage - souligne Thierry Colombié.  En France, comme partout ailleurs. Trafic d’espèces protégées ou d’or, déversement de déchets toxiques, pollution des rivières… Pour se préparer à la révolution du réchauffement climatique, il est temps de prendre les armes. L’une d’entre-elles, c’est de s’emparer des mots, écrire une fiction, une série de romans pour mieux dépeindre la réalité. Polar Vert s’adresse aux jeunes adultes qui ont déjà une fibre écologique, marchent pour le climat, se mobilisent pour la biodiversité, et à tous ceux qui n’ont pas encore pris conscience des enjeux liés à la protection de la nature. Les adultes liront #PolarVert aussi, j’en suis persuadé. Il s’agit de notre avenir. À tous. »

Les aventures du polar vert - et beaucoup plus si affinités -  sont à suivre sur le site de Thierry Colombié.


Eloge du lecteur de nouvelles par Jacques Mondoloni

image from scripteur.typepad.com
L'éloge de la nouvelle n'est plus à faire: pépite, perle, bijou, diadème, agate, jaspe, île aux trésors de la littérature... mille mots empruntés aux pierres précieuses, aux métaux rares et nobles la mettent en valeur, l'entourent d'éclats magiques et de feu. La secte des amateurs, qui se passionnent  pour cette activité‚ vantent le talent des écrivains qui s'y consacrent jusqu'au sacrifice dans le silence de leur établi, et portent au pinacle leur art d'enchâsser, tailler, polir, ciseler la langue qui va donner naissance à l'histoire, l'histoire capiteuse, fulgurante, concentrée, bourrée de vitamines.

Mais on n'a pas fait l'éloge du lecteur de nouvelles.

Qui est-il ?

C'est sans doute un être qui accuse le roman de lourdeurs, qui s'y ennuie, qui déteste s'engluer dans les bavardages  et les descriptions du décor -- ah! tous ces pavés où le romancier nous force à compter les bouteilles du bar, au lieu des habituels moutons,  comme pour nous endormir.  

C'est quelqu'un qui préfère l'escapade au voyage  au long cours, au voyage organisé, qui aime la légèreté, la fantaisie, l'humour dérangeant, la vitesse, la bulle de champagne, l'aventure entre deux portes plutôt que la liaison adultère, ou même le cinq à sept,  avec ses mensonges et ses horaires.

C'est un homme ou une femme qui  prend des risques, qui s'abandonne au hasard, à ses humeurs, qui a choisi de lire par saccades, de piocher dans la cagnotte sans savoir ce qu'elle contient. C'est quelqu'un qui se livre à l'esquive, qui ne craint pas la dérive, et du coup n'est jamais malade, car il consomme une nourriture qui lui fouette le sang, le garde en éveil, le tient  en haleine -- toute sa vie il reste beau, intelligent, puissant: la nouvelle c'est du Viagra pour les 2 sexes car elle suscite l'émotion, entretient  l'excitation,  laissant grand ouverte la porte du désir, du plaisir.

La nouvelle ne tue pas. Le lecteur, ou la lectrice de nouvelles sait même que c'est le remède contre l'AVC, l'infarctus, le cancer... la mort...

L'amateur ne meurt presque pas.


Hugues Pagan, Caryl Férey et Antonin Varenne dans le cap corse le 5 juin

B6395F30-E77B-459B-BD88-22AF26504B90

Réunir trois grands auteurs de renom et les conduire dans le cap corse à la rencontre de leurs lectrices et lecteurs insulaires, c’est l’exploit programmé par les organisateurs des rencontres littéraires Libri Mondi qui en 2021 s’exodent rural.

Scontri polar, leur challenge, se déroule le 5 juin à Luri dans le cap corse.

Trois rencontres sont au programme entre 14 h 30 et 19 heures.

Un événement à ne pas manquer.

En savoir plus sur le site des rencontres Libri Mondi.


Alain Verdi livre en ligne de la matière à penser

76A70EB3-67DF-4073-9ADC-8A1A9E24378D
Mafia or not mafia ? Préludes aux patients et longs travaux sur ce thème  dont il prépare la publication digitale, le journaliste Alain Verdi délivre une pertinente réflexion sur les fraudes aux aides européennes en matière d’agriculture.

Loins des clichés des médias , sans cesse entre histoire et actualité, les mises en perspective présentées par Alain Verdi décodent et permettent de comprendre.

Une riche et rare matière à penser à découvrir sur son blog E Pericoloso sporgersi.


Une vendetta dans les cartographies des apocryphes ?

DEE5E348-E291-47E3-828F-78E2434CD14A

Dans la collection « Giallo » de l’éditeur italien Delos Digital, la rubrique « Sherlockiana » compte à ce jour 328 titres rassemblant des auteurs de différentes nationalités.

Selon nos informations, il n’est pas impossible que les ayant-droits de « La Vendetta de Sherlock Holmes » rédigée en son temps par l’ingénieur corse Ugo Pandolfi  et publiée par les éditions Albiana en 2010, soumettent en 2021 la traduction de cette « vendetta » au comité éditorial de Delos Digital dont fait partie Luigi Pachi, éminent auteur des « Nuove mappe dell’apocrifo ».

La traduction en langue italienne de La Vendetta de Sherlock Holmes « a cura di Vittoria et Bruno Bonis » est en effet  désormais disponible. Elle compte 430 420 signes avec 135 notes de bas de page.


Jacques Mondoloni dans la collection culissime

image from catalogue.immateriel.fr

Quand les « hardeuses » sont en grève, les pornocrates dépriment. 

Jacques Mondoloni met sa plume et son ironie mordante au service d’une histoire de lutte ouvrière particulière. Délégué syndical chez les travailleurs du sexe... ce n’est pas donné à tout le monde.

Le marquis de Sale, cette audacieuse nouvelle de Jacques Mondoloni, est consultable en ligne, pour un prix modique, via internet. Elle est publiée par les éditions SKA, collection culissime, catégorie Fiction/Erotique.


E Pericoloso sporgersi, le nouveau blog du journaliste Alain Verdi

E875C0F4-6A71-422C-B193-73D54C528D80
En ce début de l’année 2021, le journaliste Alain Verdi  livre dans la nouvelle formule de son blog  E Pericoloso sporgersi une annonce prometteuse et ambitieuse.

J’espère - écrit Alain Verdi- débuter la publication d’une série d’articles sur le thème «Corse : Mafia or not mafia ». Il ne s’agira pas de révélations fracassantes. J’essayerai d’avoir une plus grande ambition : aider à réfléchir sur le thème énoncé, ci-dessus. La méthode : comparer les situations, les lois et les droits français et italiens.

A suivre avec attention et un lien à placer au plus vite dans vos favoris. Le flux RSS du nouveau blog du journaliste Alain Verdi est désormais en permanence dans notre colonne latérale.


La doyenne des auteur(e)s corses est centenaire

Jeanne Tomasini juin 2020 DR

La romancière Jeanne Tomasini, née Maestracci en 1920, a fêté son centième anniversaire le 25 juin dernier avec ses enfants et petits enfants.

L’auteure de « Les Obstinés », son premier roman historique, paru en 2004, a écrit neuf romans dont les quatre derniers abandonnent le romanesque pour la liberté de ton du polar.

Jeanne Tomasini est la doyenne de l’association « Noirs de Corse » qui publia en 2008 l’anthologie de  30 nouvelles policières « Piccule fictions » rassemblant  vingt-six auteur(es) au profit de l’association Handi 20.

NDLR: Toute la petite équipe de corsicapolar.eu et tous ses ami(e)s des « Piccule fictions » l’embrassent bien fort, une bonne centaine de fois, tout en respectant les gestes barrières.

Merci de vous Jeanne !


#Corse : Même les morts ne sont plus en paix par Ugo Pandolfi

DR up juillet san  martinu

 

Cette image, saisie le 2 juillet 2020 sur la route du Cap corse dans le commune de San Martinu, dit quelque chose de notre société : elle dit que lorsque le prix du mètre carré frôle les 7000 Euros même les morts risquent de ne plus reposer en paix.

Depuis "Le mani sulla città", le film réalisé en 1963 par Francesco Rosi,on sait combien l'histoire et la géographie, l'urbanisme et les aménagements du territoire peuvent permettre une prise de conscience face aux menaces du futur vendu par des promoteurs immobiliers agissant dans le plus grand respect de la légalité.

En matière de terrassements, le contrat de réservation des opérateurs de ce chantier concernant la réalisation d'un petit immeuble de six niveaux, précise :"Le terrassement sera exécuté en pleine masse pour permettre la réalisation de l'infrastructure. Les terres non utilisées seront évacuées".

Si cela à de quoi rassurer les vivants, en particulier les rares qui pourront s’offrir une résidence "comme posée sur l'eau", il n'en reste pas moins qu'il y a désormais dans l'île de Corse des sépultures qui dérangent et des morts qui ne reposent plus en paix.

C'est nouveau dans une île où souvent les cimetières occupent les terrains les mieux orientés et offrent des vues imprenables.

DR UP 07 2020 san martinu