Les écrits sous écrou de Jean-Pierre Santini

094AA720-1F71-4C4B-93C5-C521C441C455

Arrêté le 6 octobre 2020, l’écrivain Jean-Pierre Santini a été incarcéré à Fresnes du 12 octobre au 10 décembre. Sous écrou, il écrit.

Placé en résidence surveillée, il met au propre. Mi janvier 2021, il livre quatre manuscrits. Mi février, il valide la maquette d’un ouvrage de 448 pages.

Son édition, prise en charge par le collectif d’auteurs « operata pè Santini », réunit les trois premiers manuscrits. Son impression reste à financer à travers un appel à souscription.

Au format 148x210, cet ouvrage de 448 pages dont le prix public a été fixé à  19,00 € (+ 3,00 € participation aux frais d’envoi), peut être commandé en souscription au prix de 18,00 € (frais d’envoi offerts). 

592DC681-A3D4-46CB-B676-0CAF7BA1CE2C

Lire la suite "Les écrits sous écrou de Jean-Pierre Santini" »


Pour un geste historique, dire « je » par Ugo Pandolfi

FB857C54-CA16-4D02-BB4A-DEBC6B56BC24
Dire « je » quand il s’agit de l’intérêt général, du cours de l’histoire, d’un avenir commun, est dérisoire, inadéquat et certainement vain.

Cependant, comme le naufragé sur une île dont il sait la submersion inévitable, prétendre à l’espoir oblige à écrire le message que l’on jette à la mer.

Le mien est simple, légitime, sans arrière pensée, sans naïveté : je demande à Anne Hidalgo, Yannick Jadot et Jean-Luc Mélenchon d’assumer un geste historique, de saisir la chance d’une primaire populaire, de rendre possible une candidature gagnante, écologique, démocratique et sociale à la Présidentielle 2022.

En novembre 2020, comme plus de 262 000 personnes à ce jour, j’ai apporté mon soutien à la candidature de Jean-Luc Mélenchon pour une union populaire sur la base du programme L’Avenir en commun.

Aujourd’hui, comme plus de 213 000 personnes à ce jour, je soutiens l’appel de l’association « 2022 ou jamais » pour désigner le ou la candidate à la présidentielle capable de rassembler pour faire gagner l’écologie, la démocratie et la justice sociale sur la base d’un socle commun.

Parce qu’il y va de nous, il y a urgence à dire « je » . De tutoyer Jean-Luc Mélenchon, Yannick Jadot, Anne Hidalgo. De faire entendre l’exigence qui est notre à présent.

« Ne laisse pas mourir nos rêves » chante Joséphine Baker.


#ebook : La traduction italienne de Sherlock Holmes en Corse en exclusivité sur Kindle

2B77CF5F-59B7-43C6-A993-ED13D73031B0
Traduit par Vittoria et Bruno Bonis, le journal de l’ingénieur géologue Ugo Pandolfi (1852-1927), texte de « La Vendetta de Sherlock Holmes »  que les éditions Albiana ont publié en  2010 avec les illustrations du dessinateur Jean-Pierre Cagnat,  est désormais disponible en version digitale en exclusivité au format Kindle via Amazon.

« Se Holmes non fosse esistito neppure io sarei esistito: forse ha gettato soltanto un po’ di luce sulla parte più seria della mia vita. »

Cette édition  au format e book n’est pas parfaite : elle n’intègre pas, hélas, les illustrations de Jean-Pierre Cagnat et  déroge parfois à des règles typographiques élémentaires (mon cher Watson).

Elle a le mérite cependant d’offrir enfin aux nombreux holmésiens de langue italienne un texte non canonique qui bouleverse toute l’holmésologie connue à ce jour.

Et la découverte passe par le Kindle Store.


Piqûre de rappel en Corse contre la voyoucratie

F50072DE-F314-4B70-B828-385B0F2D4535
Deux ans après sa création et fort des soutiens qu’il rassemble, le collectif « Maffia Nò A  Vita Iė » a choisi le 1 octobre de rappeler son triple message : il s’adresse à l’Etat, aux élus et aux citoyens.

C’est devant le siège de l’assemblée de Corse à Ajaccio que Dominique Bianconi, présidente du collectif, a lu un appel solennel exhortant le pouvoir régalien et les élus insulaires à sortir des dénis.

A lire, à entendre, à partager.


La liberté dans le premier volume du magazine QUÌ

651276CD-9F20-4431-B4E3-DF0E0FB6E124
Édité par l’agence ajaccienne Totem, le premier volume de Quì Magazine ouvre ses 160 pages sur les chemins de la liberté et livre un long entretien avec Frédéric Lenoir.

Ce riche et passionnant premier volume de ce quadrimestriel est l’œuvre de huit contributrices: huit femmes dont les écritures éclairantes sont à découvrir.

Parmi ces auteures, Vanessa Codaccioni inscrit au sommaire de ce premier volume deux travaux hautement sensibles : un dossier sur le marché de la suspicion et la surveillance de masse et une réflexion sur la délation comme outil de la société de vigilance.

A lire sur les chemins de la liberté. Il y a urgence !


BD à Bastia : au coeur de la ville

A6F62302-5165-4425-A33A-81706B989993
Une trentaine d’auteur(e)s, une belle douzaine d’expositions/spectacles, des ateliers et des rencontres,  l’édition 2021 des Rencontres de la Bande-Dessinée et de l’Illustration – BD à Bastia s’éclate dans la ville du 16 au 19 septembre dans quatre lieux différents.

Pour tout savoir et ne rien perdre de la 28 ème édition de cette belle, grande et dynamique manifestation culturelle, consulter vite le site du centre culturel Una Volta.

Plonger au plus vite dans l’affiche de Gaëtan Dorémus s’impose. Toute affaire cessante ! 


#Céline : lire à rebours n’est pas inutile


18037168-67B7-4048-A05A-9089E6F56215

Le feuilleton des trésors manuscrits de Louis-Ferdinand Cèline retrouvés plus de 75 ans après leur vol  en 1944 ne va pas cesser d’alimenter l’actualité littéraire. 
Révélé par l’enquête du journaliste Jérôme Dupuis parue dans Le Monde le 4 août dernier, ce véritable polar dont les pistes passent  aussi par la Corse, n’a en effet pas fini de surprendre et de poser questions.

En attendant de pouvoir découvrir avec des textes inédits  tous les compléments de l’œuvre de  Louis-Ferdinand Céline, il n’est pas inutile de lire ou de relire comme à rebours  le travail sur Céline  de Hanns-Erich Kaminski : il livra en 1938 la première analyse lucide de celui qui "voulait être le plus nazi des collaborateurs".

« Céline en chemise brune » est disponible dans la collection 1001 nuits des éditions Fayard.


Six auteurs à la trace dans le cap corse

88B8860A-087B-4C98-87D4-183784FD77CC

Dans le cadre des rencontres du cap, en partenariat avec la plateforme associative isulaprod, les éditions La Trace proposent du 18 au 22 août six rencontres littéraires de l’insolite avec la participation de six auteurs dont Alain Cadéo, Philippe Moncho,  Tom Notti, Philippe Alessandro, Michèle Corrotti, Pietr’Anto Scolca et Okuba Kentaro.

Ce dernier à cette occasion présente, le 18 et 19 août, « SHIMA » son dernier opus, à paraître le 2 septembre.

A noter également dans le cadre de cette sympathique démarche alliant l’insolite à l’insularité la présence exceptionnelle le 18 août à Bastia de Xavier Casanova. Il présente avec  Pietr’Anto Scolca le « Lire Santini » ainsi que l'inénarrable « Pastiches et Corstiches ».


Un inédit de Claude McKay

F1E5EFEC-1056-4490-A2AF-B51DD075374D

Grâce à la jeune et dynamique maison d’édition Heliotropismes,  un roman, inédit depuis 90 ans, de l’écrivain Claude McKay (1889 - 1948), chroniqueur social des questions raciales aux Etats-Unis et en Europe, est désormais disponible.

Écrit en 1932 à Tanger, le roman nous plonge, trois ans après la publication de Banjo, dans l’univers foisonnant de la « Fosse », le Quartier réservé de Marseille, détruit par les nazis en 1943.

Un roman, un document, un auteur, une œuvre à découvrir au plus vite.


#Corse : comme l’ordre du jour d’une réunion anti-mafia

774ECBAD-BD9B-4A7E-AA69-A3F4A823778A
Publié le 13 juillet dernier, l’arrêté préfectoral N°2A-2021-07-12-00003 portant organisation de la préfecture de Corse et de la Corse-du-Sud signé le 12 juillet 2021 par le préfet Pascal Lelarge mérite attention.

Son  Article 2 définit en effet avec précision les « deux priorités principales » du sous-préfet coordinateur de la sécurité en Corse :  

  • une approche renforcée de la délinquance économique et financière et de son impact sur l’économie locale,
  • le suivi de la criminalité organisée (analyses centrées sur les secteurs à enjeu  au plan local promotions immobilières, traitement des déchets, travaux publics, etc, suivi des procédures de contrôle en lien direct avec les services concernés et de l’éxécution des décisions judiciaires.)

A l’évidence, pour nombre  de militants des collectifs anti-Mafia insulaires,  le préfet de Corse sait ce qu'il conviendrait de faire. Il écrit ce qui ce pourrait être l'ordre du jour d'une réunion anti-mafia. Les priorités sont bien définies.

« Il ne parle pas de Mafia -commente un fin connaisseur de l’île- mais il cible la plupart de ses potentielles manifestations. Il va être confortable en s’appuyant sur ce texte de lui demander régulièrement des comptes sur les résultats obtenus ».

A suivre…