Eloge du lecteur de nouvelles par Jacques Mondoloni
« On sous estime toujours sa vieille mère » : Anouk Langaney livre Clark

Blue café, un nouveau polar de Jean-Paul Ceccaldi

F5CE9098-30C8-4D05-912B-3A9D1C6A9BE1
Une enquête corso-marseillaise sur fond de magouilles immobilières.

Le commissaire Mathieu Paolini - souligne la quatrième de couverture - n’est pas un flic ordinaire. Il a fréquenté dans sa jeunesse un bar de voyous. Policier cinéphile, il vit seul avec une chatte et a un besoin irrépressible de plaire aux femmes.

Fidèle à son écriture riche et subtile, Jean-Paul Ceccaldi nous entraine à comprendre que si « Je est un autre », cet autre « est souvent borderline ».

La parution de ce nouvel opus du romancier Jean-Paul Ceccaldi, prévue en mai, vient enrichir le catalogue des auteurs rassemblés dans l’association éditrice Ancre Latine - Corsicapolar qui prépare activement la quinzième édition du polar corse et méditerranéen prévue à Ajaccio en août prochain.

Commentaires

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.