Operata pè Santini : des auteurs interpellent la Ministre de la Culture
L’écrivain Jean-Pierre Santini ne doit pas mourir en prison

Les mobilisations s’amplifient pour sauver l’écrivain Jean-Pierre Santini

6708D407-5B1B-43A4-B325-D28378DC1E13
Depuis son arrestation, le 6 octobre au matin, l’écrivain et éditeur Jean-Pierre Santini, mis en examen le 10 octobre et placé en détention provisoire  à Fresnes, refuse de s’alimenter. A la date du 15 octobre, il y a urgence et au dixième jour de cette situation, ses amis, écrivains, auteurs, artistes, créateurs qui la veille ont publiquement interpellé la Ministre de la Culture, ont expliqué aux journalistes de la presse écrite et audiovisuelle régionale les raisons de  leur « operata pè Santini ».

Proportionnalité et usage adapté de la force publique

« Nous ne voulons pas intervenir sur le plan politique ou juridique - explique le collectif Operata pè Santini- mais sur le plan de l'atteinte disproportionnée à la liberté d'expression. Jean-Pierre Santini n'est pas au-dessus des lois, et il doit répondre de ses actes,comme tout citoyen devant la justice. Mais Jean-Pierre Santini a droit aussi à un usage adapté de la force publique à son égard. Il a 76 ans et il n'est pas en bonne santé. Il rassemble tous les critères de représentation permettant de le placer en contrôle judiciaire, ce qui serait une mesure adaptée à son âge et à son état de santé. La situation est urgente et nous avons besoin de la plus grande publicité pour forcer l'Etat à prendre des mesures plus respectueuses de la santé de Jean-Pierre. »

C’est dans le même esprit, pour le même combat que le collectif a adressé ce 15 octobre une lettre (voir ci dessous) aux deux Présidents de la Collectivité Territoriale de Corse, Jean-Guy Talamoni, Président de l’Assemblée de Corse, et Gilles Simeoni, Président du Conseil exécutif de Corse: « Présidents, intervenez au mieux pour la vie de notre ami . »

En ligne : des partages, des groupes et une pétition

Ces différents appels à sauver l’écrivain Santini ne sont pas les seules initiatives à s’amplifier dans l’île et au delà : sur les réseaux sociaux, sur Facebook en particulier, les partages et les groupes de soutien se multiplient. Le seul groupe dédié à l’écrivain, lancé par la romancière Marie-Paule Dolovici, est public et déjà fort de 543 membres. Et depuis le 14 octobre une pétition est en ligne , initiée par le poète Norbert Paganelli, sur la plate-forme change.org : elle a recueilli 340 signatures en moins de 24 heures.

Operata pè Santini : Le texte intégral de la lettre adressée le 15 octobre aux Présidents de la Région Corse

Présidents*

Nous intervenons ici en tant qu'autrices et auteurs, atterrés devant la disproportion des moyens utilisés par la Justice contre notre ami Jean-Pierre Santini, auteur et éditeur, militant culturel.

Cet homme de 76 ans, malade,  se retrouve du jour au lendemain incarcéré à Fresnes, dans une Ile de France ravagée par le Covid-19. Pour ajouter à la noirceur de ce tableau, Jean-Pierre Santini pratique la grève de la faim depuis 10 jours.

Quelle que soit la nature des faits qui lui sont reprochés, et dont il aura éventuellement à répondre devant la justice, comme tout citoyen, nous nous indignons du sort excessif qui lui est infligé. 

La force publique doit être exercée avec mesure, et ce n'est pas le cas. Pourtant, Jean-Pierre Santini, retraité de l'Etat, remplit toutes les garanties de représentation pour bénéficier d'un contrôle judiciaire. 

Présidents, intervenez au mieux pour la vie de notre ami.

Vi ringraziemu

* Il s’agit du Président de l’Assemblée de Corse, M. Jean-Guy Talamoni, et du Président du Conseil exécutif de Corse, M. Gilles Simeoni.

Commentaires

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)