Previous month:
janvier 2019
Next month:
mai 2019

avril 2019

Des gilets jaunes soutiennent en Corse une plate-forme citoyenne anti-corruption

DR Frederic Clavreul  saisie écran FB
Rassemblé le 7 avril dernier à Ponte-Leccia en Haute-Corse, autour de l'avocat Juan Branco, invité par l'association Anticor, un groupe de gilets jaunes  insulaires a décidé d’œuvrer concrètement  dans l'île pour une démocratie active : répondant à l’appel des militants anti-corruption d’Anticor en Corse, ils soutiennent les bases d'une plate-forme citoyenne, solidaire et ouverte.

"Nous soussignés, citoyens, citoyennes et associations de Corse, décidons de nous regrouper en une plate-forme pour œuvrer sur ce territoire à une démocratie active.
Notre objectif, jouer un rôle prépondérant dans le dialogue des citoyens avec tout acteur, toute organisation, toute institution publique ou privée dans une démarche démocratique, laïque, de justice et de paix.

La plate-forme solidaire est ouverte aux individus, groupements ou associations partageant les mêmes valeurs. "

A suivre...

Et à  noter que pour l'Acte XXII, le samedi 13 avril,  les Gilets Jaunes de Haute-Corse ont rendez-vous au rond point de Folelli dès 10h du matin. 


#Corse, Isula morta ? Profitez de cette journée pour découvrir l'enquête vérité de Juan Branco sur la "macronie"

image from audiable.com

Pour la dernière représentation de son one man show intitulé "grand débat national", Emmanuel Macron a choisi la Corse. Il n'ira pas devant les élus de l'Assemblée de Corse dont il a refusé l'invitation, la veille de sa venue. Le Président de la République avait choisi un décor plus pastoral : le petit village de Cozzano en Corse du sud, un petit bar tranquille pour le bain de foule et les cameras et prés de 400 gardes mobiles et quelques unités de CRS mobilisés pour l'occasion. Partis et élus nationalistes, indépendantistes et autonomistes confondus, appellent au boycott et à une journée Isula morta. A l'appel de la CGT, syndicalistes et gilets jaunes font entendre leurs revendications devant les Préfectures de Bastia et d'Ajaccio.

Pas sûr donc que la sortie corse d'Emmanuel Macron soit la meilleure mise en scène de soi du Président de la République.

Mais au fait qui est Macron ? 

"La créature et l’instrument" d'une puissante oligarchie - dénonce l'avocat Juan Branco dans un brûlant réquisitoire politique, Crépuscule, dont les éditions Au Diable Vauvert livre une édition papier .

A lire de toute urgence.

Juan Branco, invité par l'association Anticor et les Gilets Jaunes de Corse, est en Corse du 6 au 8 avril à Ponte Leccia (le 6), à Centuri (dimanche 7 avril) et à la librairie Papi à Bastia le 8.

Un brûlot déloyal qui fait ouvrir les yeux

C'est la déloyauté qui fait l'écrivain affirmait Graham Greene. Contre la caste au pouvoir en France, la déloyauté dont fait preuve Juan Branco est terrible : elle nous ouvre les yeux.

Une première version de Crépuscule en pdf  de 112 pages est toujours disponible en accès libre à partir d'un blog de Juan Branco.

Juan Branco est également l'auteur de Contre Macron publié en janvier dernier aux éditions Divergences dans la collection Imaginaires Subversifs.

Ce texte - souligne l'éditeur- montre comment, dès les premiers jours de son mandat, se dessinait chez Emmanuel Macron une pratique du pouvoir dangereuse pour la démocratie, ancrée dans une histoire politique éloignée des préceptes auxquels sa rhétorique donnait l’impression d’adhérer.

 

image from www.editionsdivergences.com