Jan Kuciak travaillait sur la 'Ndrangheta italienne
Nicolas Sarkozy en GAV : prenez 24 heures pour lire ou relire Fabrice Arfi et Karl Laske

#narrativenonfiction : Une enquête en Corse d'Antoine Albertini, writer créatif

image from www.editions-jclattes.fr

Une nouvelle collection aux éditions Jean-Claude Lattés : Les Invisibles

Une série -prévient l'éditeur- consacrée à des affaires criminelles célèbres ou méconnues, traitées avec la rigueur de l’enquête et le style de la ‘‘narrative non fiction’’.

Parmi la population de l’inframonde du crime - explique le writer Antoine Albertini qui présente la collection -  avec et contre les policiers, les magistrats, les familles des victimes ou les proches de l’assassin, certains journalistes côtoient le meurtre au quotidien. Ils en connaissent les ressorts, en sondent les plaies. Ils s’invitent dans la tête des coupables et enregistrent les sanglots de mères éplorées, d’amis abasourdis par la soudaine irruption de violence dans une vie bien rangée. Ils essaient surtout de répondre à cette question : non pas « comment » ou « qui » a tué ? Mais : « pourquoi » a-t-on tué ?

Journaliste et romancier, auteur notamment de La femme sans tête (Grasset, 2013), Antoine Albertini raconte l’histoire d’un travailleur immigré d’origine marocaine, ouvrier agricole en Haute-Corse, assassiné le  16 novembre 2009.

Je l’avais rencontré une semaine auparavant à l’occasion d’un documentaire sur les filières d’immigration clandestine. Il s’appelait El Hassan M’Sarhati. Il m’avait raconté comment un passeur l’avait acheminé dans l’île, comment il avait travaillé pour des patrons inhumains, comment il se retrouvait à cette époque sans ressource, sans travail, les mains fracturées. Ce jour-là, j’ai fait mon métier, je l’ai convaincu de parler. Il a accepté en m’avertissant  : Si je parle, ils vont me mettre une balle dans la tête. C’est ce qui est arrivé. 

Antoine Albertini, grand collectionneur de polars, qui a fait des études de droit, travaille depuis quelques années pour le quotidien "Corse-Matin" comme rédacteur en chef adjoint. Il œuvrait auparavant au sein de France 3 Corse-Via Stella.

Signes (et preuves) qu'on n'est pas obligé d'avoir un Master of Fine Arts, ni de bosser au New Yorker pour marcher sereinement sur les traces, tendances, de Truman Capote, Tom Wolfe, Norman Mailer, Joan Didion, Hunter S. Thompson, Janet Malcolm, Gay Talese ou David Foster Wallace.

Commentaires

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)