Injures sur les réseaux : quand le service public rajoute de l'inacceptable à l'inacceptable par Ugo Pandolfi *
Une société devient mafieuse si...

Boccanera, buveuse de café et insomniaque

image from www.editionsdelaube.fr

La collection Aube noire s'enrichit d'un polar nouveau avec le premier roman de la journaliste Michèle Pedinielli : Boccanera.

L’enquêtrice, Ghjulia – Diou – Boccanera, sillonne Nice.

A l'évidence, après 22 ans à Paris, Michèle Pedinielli, de retour dans sa ville natale pour se consacrer désormais à l'écriture, avait  l'envie de parler de Nice autrement qu’à travers les clichés les plus éculés.

Si l’on en croit le reste de l’Hexagone, à Nice il y a le soleil, la mer, des touristes, des vieux et des fachos. Mais pas que. Il y a aussi Ghjulia – Diou – Boccanera, quinqua sans enfant et avec colocataire, buveuse de café et insomniaque. Détective privée en Doc Martens. 

 

Vieux-Nice, ville en chantier, actions et suspens garantis.

Claude Le Nocher qui s'y connait dans les codes du polar, ne boude pas son plaisir à la lecture des aventures de l’intrépide Ghjulia:  

On ne peut qu’espérer la revoir dans de futures enquêtes, aussi toniques et palpitantes.

Nissart. Mais pas que.

Longtemps après Jean-Claude Izzo et Patrick Raynal,  un polar nouveau  à découvrir.

Commentaires

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)