Previous month:
janvier 2017
Next month:
mars 2017

février 2017

Bibliosurf fusionne les rubriques roman policier et roman noir

Dr bibliosurf2
Défenseur acharné d'une veille humaine, "subjective, voire subversive", Bernard Strainchamps est un magicien des métadonnées, des flux RSS  et sitemap optimisés pour le référencement.

En clair, le créateur de Bibliosurf, ancien animateur du site Mauvais genres, bien connu des bibliothécaires, est un médiateur né à l'âge des métier(s) en fusion : "un médiateur tout à la fois bibliothécaire, documentaliste, librairie, journaliste, éditeur, intégrateur web".

Bibliosurf II, revue de la critique littéraire, entend "explorer de nouvelles voix pour les catalogues en ligne et comprendre les enjeux du moment" : elle assure une veille dédiée à la fiction, connectée à 200 blogs, Wikipedia, Youtube, des podcasts, la BNF, VIAF et des libraires de proximité.

Bernard Strainchamps sur son espace FB le 14 février 2017: Pour sortir des catalogues à listes ou avec des algorithmes qui nous pistent, je rêve d'un catalogue de livres facile d'accès, qui entend ce qui dit sur le web, en 3 dimensions et qui peut être disséminé sur le web.

Pour l'évolution de sa webographie littéraire, Bernard Strainchamps à interroger récemment ses  3686 amis FB sur la fusion des rubriques roman policier et roman noir : depuis le 24 février 2017,celle-ci est désormais effective.

On peut suivre également Bernard Strainchamps et sa webographie littéraire sur Twitter.

Pour en savoir plus sur le caractère "très abouti" du dispositif de veille sur la littérature qu'offre Bibliosurf II, on lira le passionnant article de  Christophe Deschamp dans son blog Outils froids.


Mélenchonia par Michel Moretti (qui est toujours en liberté)

 NDLR

Avis aux lecteurs de cette irréparable ghronique : le programme L'Avenir en commun  et l'idée d'une nouvelle Constitution, on aime bien dans ce blog.

Par contre, notre ami Michel voit rouge quand on lui  parle de Jean-Luc Mélenchon. On vous le laisse, notre ghroniqueur, encore un peu en liberté...

image from scripteur.typepad.com
"Yu tube ? Tubaï !" remplace notre désuet "ça va". Voici déjà un an que notre beau pays rejetait dans les ténèbres le nom entaché de soumission germanique de "France" pour celui de "Mélenchonia" avec nos 4 devises : "l'Humain d'abord; l'humus ensuite", "Faites l'Hammous, pas la guerre", "l'Avenir est devant" et "un Hologramme ça va, 2 bonjour les dégâts de la marine".

Inutile de rappeler la Glorieuse Election de notre Lidère Maximo avec 98.7% des voix suite à la disparition aussi soudaine que totale des autres candidats. Le vote à l'unanimité pour la Nouvelle Constitution qui eut lieu la semaine suivante posa le fondement de notre Régime Actuel fondé sur l'adhésion sans réserve des Insoumis à notre Guide Chéri, Mélenchon Un, Que ton Nom soit Honoré.  

Notre paysage mental s'ouvre désormais sur les Horizons Nouveaux. Le Mercredi a remplacé le superstitieux dimanche, en hommage à la vocation professorale de notre Maître Rebelle. Les initiales "PLP", "Pour le Peuple", signifiaient  à l'origine Prof de Lycée Professionnel, elles ornent les frontons des édifices publics et il n'est pas interdit au particulier de faire de même (ce qu'il s'empresse de faire). Ainsi le Mercredi est chômdû.

Le peuple uniformément vêtu d'une stricte veste mao bleu foncé s'attable, en terrasse, partout dans les ci-devant églises autour de tables de bistrot et assiste de 9h à 12h à l'apparition de l'Orgasmique Hologramme du Président Inspiré, il vient Omniprésent nous délivrer la Parole Attendue. La consommation est obligatoire, les profits alimentent directement la Caisse Supérieure dans un mouvement aussi spontané que généreux. Adieu les impôts injustes, place à l'un Pot du Mercredi.

Puis après un frugal repas pris à la cantine contre une modeste participation équivalente à une semaine d'activité, le Peuple Uni participe au Vivre Ensemble qui consiste à déambuler dans le centre des villes, bourgs et villages, bras dessus bras dessous, main dans la main. Les banques, fermées depuis l'Election, exposent les banquiers suppliciés, les enfants au passage ne manquent pas de leur planter quelque pointe malicieuse dans les membres ou les parties. Les autres magasins ont disparu depuis longtemps avec la désertification des centres villes.  On affiche la plus grande bonne humeur, la joie, sous l'œil infaillible des caméras. Il est vrai qu'un air triste peut signifier un désaveu de la Politique Bienveillante du Pédagogue Suprême et entrainer une disparition précoce. On se marre jusqu'à 19h, jusqu'au couvre-feu. Il arrive aussi que la Parole se poursuive jusqu'à pas d'heure et repousse d'autant le dit couvre-feu...

Les autres jours du Decadi, on est revenu à la semaine de 10 jours, on s'active. Le nom maudit de "travail" est banni, l'Activité n'est-elle pas le propre de l'Humain ? Au chacun-pour-soi succède le Dévouement Total. Certes la rétribution et la redistribution des quelques biens produits restent aléatoires, rares même. "Rome ne s'est pas faite en un jour" aime à rappeler le Coordinateur des Coordinateurs. Les Centres de Bien-Etre installés dans les ex-hypermarchés de triste mémoire dégagent de vastes espaces libres de marchandises inutiles, occupés par des files de Citoyens Insoumis attendant civiquement leur nourriture et quelque objet comme une chaussure droite ou gauche. Ceux qui défaillent sont fermement priés de donner leurs tickets par solidarité au suivant et de rentrer chez eux. Le moral est à ce prix.

A l'étranger, notre coopération avec la Corée du Nord ne nous apporte que du bonheur. L'alimentation entièrement végétalisée est plus saine. La devise "l'Humain d'abord, l'humus ensuite" nous rappelle que l'Homme dépend du sol et qu'il y retournera. Notre Maître, n'a t-il pas choisi d'ajouter "Un", Que ton Nom soit Glorifié, à son Patronyme, Que ton Nom soit Encensé, en hommage à son Frère coréen.

"Faites l'Hammous, pas la guerre" célèbre les choix alimentaires décisifs effectués en août 2016 par le Candidat Intrépide Autoproclamé auquel nous devons notre sveltesse. Il rappelle aussi le pacifisme d'un Etat désarmé.

"L'Avenir est devant Nous" est certainement la devise essentielle de notre Corps Sociétal, elle indique la direction à suivre, la volonté d'aller de l'avant sans se retourner sur les affres et les tentations coupables du passé.

"Un hologramme ça va, 2 bonjour les dégâts de la marine..." est plus difficile à expliquer. Sa genèse est tardive dans l'éclosion de la Pensée Mélenchonienne, Que ton Nom soit Momifié, elle signifie d'abord l'Unicité et l'Omniprésence Hologrammatique. Imagine que les hologrammes soient divers. Impensable ! Quant au "2 bonjour les dégâts", il confirme ce qui précède et fait allusion à un slogan antialcoolique, il ne faut pas abuser de l'hologramme, un est nécessaire et suffisant. "...de la marine..." au delà du calembour, il faut y voir les traces de la peur qu'avait suscitée celle... mais point de passé ! Un Humour Subtile.

A l'étranger toujours, nous venons d'apprendre que notre Mémoire Fidèle a offert un hologramme de l'Immense Chavez au Vénézuela. Celui du Maximo Castro ne saurait tarder dès que l'électricité sera rétablie.

A noter qu'on n'entend plus ces rumeurs malveillantes  mentionnant des origines interlopes (tanger), sinon espagnoles, pire siciliennes de PHH (Pur Humain Hexagonal), Que son Nom soit National. C'était au temps où nous quittions l'Europe pour mettre fin à la "contaminacion"... Plus que jamais, "l'Avenir est devant Nous" !


#opendata : la corruption région par région

Dr transparency

Grâce à l'action de bénévoles,Transparency International France a créé une base de données des condamnations prononcées par la justice française dans des affaires de corruption ou d'atteintes à la probité. 

Visualisables sur une carte de France, les données peuvent être utilisées de différentes manières, par exemple, pour comparer le nombre de condamnations par région.

Les données de cette cartographie, permettent notamment  de :

  • mieux comprendre les caractéristiques de la corruption en France : ampleur, formes, récurrence, répartition géographique,
  • voir quelles condamnations ont été prononcées dans votre ville, département ou région,
  • suivre une affaire à ses différents stades (première instance, appel, cassation),
  • constater le temps qui s’écoule entre la date de commission des faits et la date de la condamnation,
  • voir quel type de sanction est prononcé en fonction de la nature de la (ou les) infraction(s).

En l’absence de données centralisées, la base ne recense pour l’instant que les condamnations relatées dans la presse.

C’est pourquoi -souligne la section française de Transparency International,- nous avons maintenant besoin de vous pour rendre cette cartographie la plus exhaustive possible !

Cet outil s’inscrit dans une démarche de soutien à l’open data (ouverture des données publiques). Le site  visualiserlacorruption.fr est donc en accès libre et utilisable par tous, et les données et statistiques sont librement téléchargeables.

Pour la région Corse, la base recense à ce jour 27 résultats de recherche sur 660 affaires recensées.

"Au palmarès des régions les plus touchées - souligne la journaliste du Monde Claire Legros - l’Île de France et la région PACA arrivent en tête, mais ce sont l’outre-mer et la Corse qui détiennent les records quand on pondère le nombre de condamnations avec le PIB."

 

#Corse : Mafia et République

Dr arte
L'histoire complexe et occultée de la mafia corse, qui a prospéré à partir de la fin des années 1920 avec la complicité de l'État français.

En trois volets, la série documentaire que diffuse Arte (en ligne du 7 février au 8 avril 2017) ausculte les liens scélérats qui ont uni mafieux corses et politiques de tous bords sur trois générations.

Cette série a été réalisée par Christophe Bouquet.

Premier volet : Naissance d'un pouvoir invisible (1929-1945).

Deuxième volet : Aux services de la France (1945-1975).

Dernier volet : La République gangrenée (1975-2016).


#1maispas3 : deux pétitions à signer massivement

image from assets.change.org
L'une est partie de Lille, l'autre de Paris : deux pétitions en ligne depuis le 30 janvier lancent un appel à Benoît Hamon, Yannick Jadot et Jean-Luc Mélenchon. Elles appellent les trois prétendants à l’élection présidentielle à présenter une candidature d’union.

43 569  + 14 618  personnes ont d'ores et déjà soutenu ces appels en moins de 3 jours.

Il faut lire attentivement et signer massivement ces deux adresses.

L'une est  ICI.

L'autre est LA

Les deux sont urgentes pour éviter une catastrophe, en France, en mai 2017 !


Eclairages sur la République des conseillers

27246100058410L

Une équipe d’historiens, politistes, juristes, sociologues et anthropologues a planché sur les "collaborateurs de l'ombre" qui entourent nos hommes politiques.

Un ouvrage savant fourmillant d'anecdotes.

De quoi prendre un intelligent recul en ces temps de Penelopegate !

Le règne des entourages, sous la direction de Jean-Michel Eymeri-Douzans, Xavier Bioy et Stéphane Mouton, est publié par Les Presse de Sciences Po.