Malavia, six nouvelles de Jean-Pierre Arrio bianca & nera
Basse saison de Guillermo Saccomanno

Xavier Casanova à propos de la contraction du temps de l’écriture

20150728_200223(0)

Avec U Fronte turchinu, Jean-Pierre Santini ouvre une nouvelle fenêtre dans la littérature corse d’expression française : la littéréalité.

Qu’est-ce que j’entends par ce néologisme ?

Une contraction du temps du récit autour d’un événement à forte résonance collective.

Dans son excellentissime blog  Isularama, Xavier Casanova livre une  belle et passionnante chronique du récent ouvrage de l'écrivain et militant indépendantiste Jean-Pierre Santini, U Fronte turchinu.

Une riche réflexion sur l'écriture du moment.

A lire.

Commentaires

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)