La presse oublie facilement les noms des victimes par Ugo Pandolfi
Anne Mandorla, peintre et graveur

Un entretien avec l’écrivain Gabriel Xavier Culioli et le journaliste Enrico Porsia

Photo (9)Violence, spéculation, statut de résident, clanisme, menaces sur des élus...Le journaliste Enrico Porsia livre dans le magazine en ligne bakchich.info un long et riche entretien avec l’écrivain Gabriel Xavier Culioli. Le regard corse que l'auteur de La Terre des Seigneurs  porte sur le présent de son île n'est guère réjouissant, même si l'écrivain ne tient pas à jouer "l'éternelle Cassandre". 

Il va arriver un moment -pense Gabriel Xavier Culioli- où, sans véritable rupture, nous nous rendrons compte que nous sommes livrés à nous mêmes pour le meilleur et pour le pire. Mais nous conserverons nos réflexes de colonisés, de nègres blancs attendant de Paris la solution aux problèmes que nous n'arrivons pas à résoudre. Mais seul le silence nous répondra. 

L'entretien publié ce 30 avril par bakchich s'intitule :  «Le statut de résident est une tarte à la crème». A lire !

Commentaires

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)