...lorsque changent nos usages de lecture, changent aussi nos modes de pensées... (François Bon)
Rencontre avec Marie Ferranti, Marguerite et les grenouilles

La torture en Italie: un procès révisé et des témoignages importants

Arrêté en 1978 par les policiers de l'UCIGOS, Enrico Triaca, l'imprimeur des Brigades Rouges, a été torturé et mis au secret durant un mois. Quand il dénonce au juge chargé de son dossier ces pratiques illégales, il est accusé de calomnie. Cela lui vaudra un supplément de peine de  un an et quatre mois de prison.   Depuis 35 ans, Enrico Triaca livre une bataille judiciaire pour briser l'omerta sur la torture d'Etat:  en juin 2013, il obtient de la Cour d'appel de Perugia la révision de son procès pour calomnie. Ce 15 octobre 2013,  la cour d'appel de Perugia devait décider  quels sont les fonctionnaires tortionnaires appelés à la barre en tant que témoins. A la veille de ce procés en révision, Enrico Triaca livre un long entretien que publie le magazine en ligne Bakchich.

Un document exclusif qui dénonce des pratiques indignes.


En Italie où le délit de torture n'existe pas, la Cour d'appel de Perugia a tranché  le 15 octobre 2013 en acquittant l'ex-brigadiste: assolto perché il fatto non sussiste e revoca della condanna per calunnia. 

Commentaires

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)