Ugo Pandolfi se livre en HTML 5
Les secrets de la Mafia par Philippe Di Folco

Idée fisc par Michel Moretti

MM DR
J'en suis pas revenu, j'ai chopé une fiscale breakdown. Une déclaration et puis krach... la déprime. Faut dire que ce mois de mairde... La tronche de NKM, les "papa-maman" des catho-fachos, le meurtre de Clément par ce franco-ibérique identitaire, l'élection de frédéric lefebvre, la démocratie découverte par copé, la casse de l'emploi industriel... Même Pierre Maurois a décroché, comme Moustaki, Mandela suit.

Mes pieds de tomates pourrissent, mes graines de courges fondent dans la boue, ma taupe se tape mes patates par dessous... On est glacés, blottis devant le poële. Va falloir aller couper du bois, encore et encore !

Les cerises font comme mon-françois, elles tardent à rougir, elles gonflent et virent moches. Quant aux fleurs de pommier, des nèfles. Y a que l'herbe qui pousse, on voit même plus les vaches qui n'en peuvent plus de brouter, elles méthanent à mort, ce qui sature l'atmosphère qui se dérègle et provoque des printemps dégueulasses où y a que l'herbe qui pousse où on voit même plus les vaches qui n'en peuvent plus de brouter... C'est ça l'emballement climatique. Fait 29° en Laponie, ça fait roter les rennes... Quand ça dérape, ça dérape !

Et ça rend fou l'Homme. Beyrouth dans le souk d'Alep, on s'extermine sur la tombe de Saladin, on se gaze de Deir-Er-Zohr à Homs. La Méditerranée et le Proche-Orient sombrent sous l'islamisme réac sunnite et chiite. Israël prépare sa solution apocalyptique à son impasse. Les states nous enferment dans leur délire de contrôle de fesse bouc à gougueule. L'europe de droite n'en finit pas d'étouffer le seul projet politique qui nous portait, l'Union. Les moules belges se gavent de résidus plastiques et poutine divorce...

Villeneuve-sur-Lot, 17 candidats à la succession de cahuzac dont l'ombre du FN, un grand couillon machonnant son chewing-gum face caméra. L'avenir. Bastia, Milou jette l'éponge, mi dispiace.

Restent ma Minouche et mon Minou, dans l'ordre -casus belli de celle qui sait lire-, on survit, on contribuable à la survie du pays. On fait du bois, on alimente le foyer qui en redemande encore et encore.

"Ne pense pas à ce que tu pourrais faire pour l'Etat mais à ce que l'Etat peut faire pour Toi" malaparte ou bonaparte, ou tapie ... je sais plus.

ndlr : me suis fait googliser hier, l'opel googlemap est passée, j'étais sur mon échelle, il faisait beau, immortalisé mondialement sur googlestreet as a french frog... on  a tous ses 30 secondes de célébrité.

Commentaires

Jocelyne Normand

Michel, tu n'es pas tout seul à maudire ce temps ( ce "joli" mois de mai qui ne le fut pas...). Plein de Français sont dans ce cas, dont moi, avec mon potager, en retard de tout, avec une terre trop froide et mouillée comme ce n'est pas possible. Ici, nous sommes en hiver depuis sept mois et nous ne voyons pas le bout du tunnel.

J'ai une voisine, Norvégienne, partie dans son pays le 18 mai. A mon SMS où je lui disais: "Ici, c'est l'automne", elle m'a répondu; "Ici, c'est la canicule". C'était le 30 mai, lorsqu'il faisait 29° en Laponie.

Vous, dans le sud, vous allez basculer vers le beau et le chaud (avec un mois de retard certes) mais nous, je crains le pire...

Personnellement, je ne sais pas quelle influence a le climat sur les mouvements en Tunisie ou en Turquie. Je pense qu'ils luttent là-bas pour la liberté, une notion qu'on a pas mal oubliée en France où la liberté est soi-disant la régle.

Désormais, en France (et ailleurs), la guerre est économique. Quand on pense que Michel Charasse a eu, depuis 1992, trois flics attachés à ses basques (soit plus de 60000 euros annuels, sachant qu'en plus, il leur demandait un loyer de 100 et quelques euros pour la sureveillance de son domicile...),plus tout le reste.. On est écoeuré...

Cette guerre "économique" est un leurre à mon avis... Je ne suis pas la seule à le penser

Un écran de fumée en quelque sorte...

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)