Trois nouveautés dans la collection Nera
La télévision de service public zoome sur les auteurs de polars en Corse

Histoire de ne pas oublier les dates

Affiche4A exactement dix heures et trente minutes le matin du 12 juillet 2013, heure locale, au moment où la septième édition du festival Corsicapolar débuta sur la place Saint Nicolas à Bastia, Elena Piacentini dont le cinquième roman, Le cimetière des chimères, était sorti en juin dernier aux éditions Au delà du raisonnable, venait juste de s'asseoir à sa table de dédicace en tournant la tête pour parler à son voisin Didier Daeninckx, l'auteur de Têtes de MauresAu même moment, l'écrivain Marie Ferranti et Antoine Albertini, l'auteur de La Femme sans tête, arrivérent sous le kiosque. Plus tard dans la journée, ils eurent, tous ensemble, une passionnante discussion sur le caractère pionnier des 31 000 mots de l'article de John Hersey, intitulé Hiroshima, que The New Yorker publia le 31 août 1946. Plus tard encore, aux heures les moins chaudes, tous se mirent à "gueuler" au public les textes de leur choix.

Commentaires

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)