Un nouveau roman de Denis Blemont-Cerli
Criminalité organisée: 744 amendements sur le projet de rapport de Salvatore Iacolino

Têtes de Maures, un nouveau roman de Didier Daeninckx

Dr dd archipelUn thriller construit autour d'un fait historique méconnu de la troisième république. En 1931, Pierre Laval, Président du Conseil et ministre de l'Intérieur,  organise une expédition militaire en Corse. Chars, auto-mitrailleuses, hydravion et 600 gendarmes débarquent dans l'île pour "épurer" le maquis. En 2012, quand il se rend à Propriano en Corse du sud pour assister aux obséques de son amie Lysia Dalersa, décédée à trente-deux ans, Melvin Dahmani, plus escroc qu'informaticien, va découvrir que  se poser des questions sur les liens que le présent entetient avec le passé peut s'avérer mortellement dangereux. Têtes de Maures, ce nouveau roman puzzle de Didier Daeninckx, est publié par les éditions L'Archipel dans la collection Suspense. Disponible dès le 3 avril. Allez vite rendre visite à votre libraire. Sur la Corse et la politique de Pierre Laval en 1931, on lira également avec intérêt les travaux de l'historien Ralph Schor concernant la presse française continentale et l'extermination des bandits corses publiés en 1982 dans les actes du colloque  sur le banditisme et les révoltes dans les pays méditerranéens.

Commentaires

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)