Trois jours de méfaits divers en Auvergne
Pour vous la faire courte entre Paris, Lens et Bastia

Voyage ? par Michel Moretti

MM DRQuand je vis sortir françois 1er du feu de cheminée du quartier  saint-pierre je fus soulagé. Je ne supporte pas l'absence de pape. Le non-pape. Celui-là a un côté tangotango, bonne bouille. Sûr que les folles de la place de mai l'ont pas vu souvent, aucune trace de résistance farouche à videla... mais bon le bonhomme excelle dans le patrenôtre et le saluemarie. Ca rassure. Buon pranzo... Envie de balade, le printemps arrive. Pas folichon. L'horizon est bouché entre deux bourrasques de neige bordées de grosses vagues mugissantes. L'Egypte pas question, la Tunisie sent le barbu aussi. Je doute de l'accueil en Libye. Quant à une virée entre Damas et Alep, c'est pas le moment. Du côté de Jérusalem Gaza, c'est toujours pas la terre promise.  J'arrive pas à prendre mon billet de croisière costa. Plus moyen d'aller planquer son flouz à Chypre. En Grèce l'ouzo déprime. Y a plus de chevaux en Roumanie.  Côté italien, espagnol et portugais, c'est plus ça. La politique méditerranéenne de sarko : un succès injustement oublié ! 

J'avais bien pensé au Venezuela, mais je dois me tromper de momie. Reste Cuba où l'éternel s'éternise en survêt. Reste l'Adrar, faut s'engager, sois toi-même, la mort au coin du paysage absolu. Ca pourrait être Rome dans les jardins de l'Aventin mais comment oublier la galerie nauséeuse des tombeaux papaux. Misère.

Pour ce 19 mars, ce sera la saint-joseph, dans le quartier saint-joseph, le panzarotti d'une main, le cierge de l'autre, sur le parvis en haut des marches, là où le tout-bastia pavane. Paon paon. De rameaux en cendres. Et puis, tandis que mon Minou continue d'hiberner, parfois secoué d'une vague pulsion primsautière, mon Amour, née sous le signe de la Chèvre, escalade la pente où poussent l'asperge sauvage et le laiteron. Pardi, le petit bout de paradis... jésumarie !  

Commentaires

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)