Efficace, redoutable et addictive
Pour vous la faire courte et que le bon Dieu y vous l'allonge bien bien ( #4)

La video que l'on ne peut pas encore mettre en ligne soi-même sur son réseau social par Ugo Pandolfi

2pinceauxnegatigTélécharger une vidéo, sur la page de son réseau social, en utilisant la webcam ? Rien n'est plus simple. Deux, trois clics de souris suffisent. On montre sa gueule en bafouillant des banalités. Un nouveau clic et c'est en ligne. Tous vos amis y auront droit et plus si affinités. La charte de tous les pourvoyeurs de vie sociale numérique  conseille cependant de rester politiquement corrects et de respecter des codes sous peine d'être exclu de la communauté. Terrible. Plus d'amis sur FB. Enfin seul. Plus rien à liker. Face à un ordinateur ou une tablette désormais inutile. Absurde. Faut rester dans les clous pour vivre en société. C'est la règle à laquelle il faut croire. Toute bête. Et même si un jour tout devenait permis, il y aurait encore une vidéo qu'il serait toujours impossible de mettre en ligne soi même: la séquence de son propre suicide. Imaginez: j'utilise la webcam sur ma page FB pour vous annoncer que je me tire une balle dans la cervelle. Action. D'accord, faut d'abord cliquer sur "enregistrement". Jusque là tout va bien. Ensuite, introduire le canon dans sa bouche. Là, tout se complique: impossible de combiner en même temps le déclenchement de la gachette d'une main avec le clic, de l'autre, pour finir l'enregistrement. Et même si on y parvient (ce qui est peu probable), faut encore pouvoir cliquer sur publier. Infaisable, on n'a qu'une vie.

C'est clair et (inter)net: 2 ou 3.0, les réseaux sociaux ne sont pas encore au top. Ce qui est sur, c'est que le jour où un tordu inventera  l'application web 14.0 qui permettra de publier post mortem la vidéo de son propre passage géolocalisé de vie à trépas, ça va liker à mort.

Commentaires

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.