Journées Parole vive à Bastia en Haute Corse
Débat sur la violence en Corse

Médiator de la république par Michel Moretti

Moretti by michel Comment imaginer qu'une ministre de la santé, pharmacienne de formation, laisse en circulation le médiator, médicament dangereux interdit partout ailleurs, et décore son auteur de la légion d'honneur ?

Comment accepter qu'un grocq grotesque appelé ministre de l'intérieur déclare : "à ce stade, y a pas de pagaille... le problème c'est les routes inclinées" alors que 10 cm de neige plongent dans l'apocalypse les franciliens ?

Comment croire un premier ministre qui (de Moscou) accuse la météo de cette tempête d'incompétence ?

Comment considérer un footballeur qui suggère de vider ses comptes en banque  sans toucher les siens ?

Comment faire confiance à un guignol qui ramène de chaque visite les contrats du siècle de vente de baudruches ?

Comment dénoncer l'imposture si on ne veut pas la voir ? Comment ne pas voir la démocratie crever ? Comment supporter ces meurtres mafieux quasi quotidiens ?

Comment régresser et se soumettre à la crapule ?

Commentaires

Jean-Paul

Le monde politique est un marigot infesté de prédateurs... Qui médit a tort et c'est celui qui salit qu'a tort aussi. Il y a ceux qui croquent au deal et c'est caïman pareil.

Heureusement Michel mord et tire en mettant tout dans un même sac de vieilles peaux...

Michel rabâche l'omerta de la ministre de la santé sur le Médiator en jouant sur la corde sensible qui la lie aux sociétés pharmaceutioques.

Il jette du feu sur la neige qui brûle le ministre de l'intérieur et fait avaler la grenouille de la Météo au premier ministre.

Enfin il ne cantonnera pas ses cartons rouges au monde politique en relevant qu'un joueur non suicidaire a voulu faire sauter la banque des autres en gardant les suisses idées pour son argent.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)