Médiator de la république par Michel Moretti
Opera Umana, un ouvrage d'Antoine Perigot

Débat sur la violence en Corse

45Luger Seize homicides et quatorze tentatives ont été commis en Corse depuis le mois de janvier. Réunie en session extraordinaire le 15 décembre, l'assemblée de Corse, sous la présidence de Dominique Bucchini, a inscrit à son ordre du jour un débat sur la violence.

Le compte rendu de cet événement est disponible sur le site officiel de la collectivité territoriale de Corse ainsi que sur les antennes de France 3 Corse Via Stella qui a consacré à cette occasion une édition spéciale. En juillet dernier, réclamant à l'assemblée de Corse un débat sur le banditisme et l'affairisme, le socialiste Vincent Carlotti et une dizaine de militants du club politique Gauche Autonomiste écrivaient dans une lettre publique: en 2009, ce sont 29 crimes de sang qui ont été commis en Corse pour une population de 260 000 habitants, soit 0,11% de la population, pendant que nombre de secteurs de notre économie sont pollués par des intérêts pour le moins troubles, et irrigués par de l'argent sale. Les comparaisons régionales des statistiques des crimes et délits contre les personnes en 2009 sont disponibles en ligne sur le site de l'INSEE.

Commentaires

jocelyne normand

Donc moi, je signe de mon nom: jocelyne normand. Et je donne mon adresse mail valide.
Je signe comme j'ai toujours signé mes articles en Corse, alors que mon PDG de l'époque m'avait demandé de prendre un pseudonyme (j'ai refusé en disant que je savais que les Corses n'aiment pas "qu'on achète un "i").
Donc, je n'ai pas acheté un "i" et j'ai assumé, au risque de devoir écarter le téléphone de mon oreille à la suite d'un fait-divers (sanglant, forcément) que j'avais traité. Je risquais la surdité tellement mon correspondant hurlait.

Donc, après avoir travaillé, en Corse (aussi bien à Bonifacio qu'à Ghisonaccia ou Bastia), en tant que journaliste, plus particulièrement spécialisée dans les faits divers et la justice, à une époque des plus chaudes, de 1989 à 1999, que puis-je dire de la violence en Corse, Moi, qui, chaque année, immuablement, interrogeai, le procureur général près la cour d'appel de Bastia (j'en ai connu plusieurs) ou le procureur de la République... C'était la même litanie sur le décompte des attentats ou des assassinats. Dominique Bucchini le sait parfaitement, lui, que j'ai dû interviewé un jour, à une terrasse de café, près de la préfecture de Bastia, d'où il sortait. Tout autour étaient déployés les gardes du corps... Impressionnant...
Ce que je voulais dire surtout c'est que j'ai l'impression de vivre désormais à une toute autre époque, lorsque j'entends parler de salariés qui se suicident...
Certes, je ne validerai jamais la violence aveugle en Corse (j'ai soutenu le mouvement des femmes là-bas depuis toujours et les petits cons (ou les vieux cons) qui font joujou avec les armes ne m'ont jamais séduite.

Mais, bon, il faut réfléchir à cette violence inouïe que nous vivons tous les jours, et pas seulement en Corse. Et, ça, c'est intolérable... Malheureusement, comme vous tous, je suppose, je ne sais pas comment nous en viendrons à bout, vu que la société est de plus en plus barbare.

Ugo Pandolfi

La modération des commentaires sur ce blog est toujours conduite a posteriori afin de ne pas empêcher la spontanéité de vos réactions. Pour autant, faut-il le rappeler une nouvelle fois, cette modération supprime les commentaires anonymes, inutilement polémiques ainsi que toutes les tentatives de troll's. A bon entendeur, salut. Évitez-nous de bloquer votre IP et signer vos commentaires en indiquant une adresse email valide.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)