Les experts débarquent à Villeneuve lez Avignon
Neuvième épisode des Nouveaux Mystères de Marseille

Une création de Robert Valbon sur un texte de Jacques Mondoloni

Mondo« Palestine Check Point »  de Jacques Mondoloni est une pièce contemporaine qui traite de l'empêchement pour un couple franco-palestinien de se retrouver. La mise en scène de Robert Valbon, épurée, renvoie à l'Histoire antique et contemporaine, dans un climat paisible et oppressant. Son propos souligne l'absurdité d'une humanité menée par les passions belliqueuses et qui se ferme à la passion amoureuse.

La création de ce nouveau spectacle de Robert Valbon a lieu le samedi 25 septembre à 20 h 30 à l'espace Paul Eluard, place Marcel Pointet à Stains en Seine Saint Denis.

Pour lire l'argument de la pièce écrit par Jacques Mondoloni en 2008, voir ci dessous...


Palestine  - Check point


Argument de la pièce de Jacques Mondoloni

 

Décor : Le plateau est coupé en deux par un mur d’environ 2 mètres de haut – A gauche (jardin) la femme française qui va apparaître – à droite (cour) le Palestinien, son mari,  qui va apparaître.

 

Au début le noir

 

La lumière s’allume progressivement, côté jardin. Une femme vêtue à  l’occidentale  apparaît, 35-40 ans, portant une valise sur laquelle on aperçoit le logo de la compagnie aérienne, et sur laquelle elle s’assoit. Derrière elle l’esquisse d’un tourniquet d’un poste de contrôle ou d’un élément de décor qui peut l’évoquer (grillage, clôture, fils barbelés ?...).  Elle semble fatiguée par le voyage qu’elle a entrepris.

 

Elle prend son portable, compose un numéro. La communication ne se fait pas. Elle tombe sur la messagerie de son mari, lâche quelques mots et range rageusement  l’appareil.

 

Puis, elle  commence à parler, comme si elle s’adressait à son mari. Elle lui raconte qu’elle est bloquée au poste de contrôle parce que les soldats ont trouvé  dans son sac le livret de famille et une photo de son mari.

 

 Mariée à un Palestinien revenu vivre dans son village est mal vu par les autorités militaires, et les vérifications soupçonneuses, humiliantes, qu’elle doit subir multiplient l’attente au poste frontière.

 

En attendant, de sa place, elle décrit à son mari ce qu’elle voit : les taxis qui déversent leur flot de voyageurs se rendant  à leur travail ou s’en retournant chez eux -- la vie ordinaire du Check-Point.

 

 Ensuite elle lui raconte l’interrogatoire, la fouille au moment de prendre l’avion, et l’altercation qu’elle a eue avec un type de la Sécurité.

 

Il en faut de l’amour pour aimer un homme qui se trouve du mauvais côté, il en faut de l’amour pour passer le Mur qui les sépare, il en faut de l’amour pour affronter les tracasseries mises en place par l’Occupant. Et parfois dans son dialogue avec son mari, elle a quelques regrets de l’existence qu’ils ont quittée – en France ils avaient tous les deux un bon métier, ils vivaient en paix, dans le confort, et la culture ambiante...

 

A un moment, le réseau du téléphone portable se remet à fonctionner, une sonnerie retentit, indiquant qu’il y a un message.

La lumière se concentre sur l’homme assis sur la marche d’une maison, côté cour. On découvre les traits de son visage. Il semble plus jeune que sa femme.

 

Il écoute le message de sa femme, il cherche aussitôt à la joindre, mais la communication ne se fait pas. Il raconte alors ce qu’il vit de son côté, comme si elle était présente... évocation du quotidien d’un Palestinien d’un territoire occupé.... Pendant qu’il dialogue avec sa femme, on discerne parfois l’ombre portée d’un fusil appartenant à un soldat posté sur la terrasse de sa maison.

 

 

A suivre -  Jacques Mondoloni  30 juillet 2008

Commentaires

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)