Des révélations sur Docteur Greene et Mister Chase
Un Prophète, le film de Jacques Audiard

Commentaires

Elisabeth

Il se dit aussi qu'il se préparerait -déjà ?- une adaptation américaine de "Un prophète" de Jacques Audiard… Par Quentin Tarentino. Il s'agirait de l'histoire d'un jeune hispano-américain qui, en prison, serait pris en main par de méchants "native americans" -des Utes qui se font plein de blé dans le milieu des jeux, une horreur !- et qui grâce aux conseils d'un maton ex-télé-évangéliste finirait par s'imposer et faire ainsi triompher la bonne vieille morale selon laquelle "un bon indien est un indien mort".
"Ce qui m'intéresse, c'est de me pencher sur les Utes, une entité close difficile à cerner (...). Il s'agit d'un milieu vieillissant aux structures vermoulues. Je me suis intéressé à leur langue, leurs idiomes, lesquels forment des groupes fermés sur eux-mêmes" a déclaré notamment Quentin Tarentino. Lequel s'est surpassé pour concocter des scènes d'une violence insoutenable, lors desquels la bande des Utes, au nez et à la barbe des surveillants, se livre à des actes particulièrement barbares auxquels on sait qu'ils sont, de par leur culture primitive, tristement enclins. La scène où un jeune dealer de Minneapolis se fait scalper avec un couteau à beurre en plastique dans les douches, et celle où un vieux proxo de Little Italy se fait enduire de miel avant d'être jeté en pâture aux fourmis dans la cour de promenade sont déjà annoncées comme étant des scènes d'anthologie.
Selon nos sources, la distribution pose problème pour le rôle du héros : Emilio Estevez, Andy Garcia et Johnny Depp se sont proposés, mais ont été jugés "trop vieux" par la production qui ne le leur a pas envoyé dire. Il se murmure du reste qu'ils ont porté plainte pour discrimination, et comme on les comprend ! Le rôle du maton ex-télé-évangéliste serait en revanche l'objet d'une compétition très serrée entre Mickey Rourke et Steven Seagall.
Par ailleurs, sur son blog, Sarah Palin s'est élevée vigoureusement contre le propos du scenario qui tend à donner une image outrancièrement négative des "premiers américains" en général et des Utes en particulier.
Intervention qui, loin de gagner le grand public à la cause des Utes et des Indiens d'Amérique, a au contraire provoqué un grand mouvement de sympathie en faveur de ce projet cinématographique dont, a priori, tout le monde se battait les couennes aux USA. En effet, Sarah Palin est, de son propre aveu, un vilain pitbull avec du rouge à lèvres. Les Américains n'ont donc pas été dupes : il est évident qu'une telle créature, du fait même de sa couleur politique -ne parlons pas de celle de son rouge à lèvres !- ne saurait, pas, même par accident, développer un propos juste et sensé.
C'est élémentaire, chère Elena…

Eléna

Je ne savais pas que Sherlock avait pris des cours avec Jean-Claude Vandamme, ni qu'il avait suivi le régime diététique de Madonna. Il se murmure qu'il y aura bientôt une adaptation cinématographique de la vie d'Albert Eintein, avec Bruce Willis dans le rôle titre. On en serait au casting des perruquiers...

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.