J'veux pas qu'on donne mon nom à un porte-avion ! par Michel Moretti
A Bastia, Musanostra se penche sur les romans policiers et l'induction abductive du Roi des détectives

Le scandale des retraites ! par Denis Blémont-Cerli

La_chronique_de_denis_blmont_cerli Je suis comme vous, j’aime la justice sociale et les transgressions vicieuses me font bondir. La première fois que cela m’est arrivé, je me suis pincé, « réveille-toi, imbécile ! »  me suis-je dit, « ou tu rêves ou c’est une erreur ». Et bien j’avais tout faux, ni rêve ni erreur, c’était là, marqué noir sur blanc sur mon relevé de compte... Bref un cauchemar !


Denis pop art deux  Affolé, je téléphone au banquier, «  non, non l’argent est bien là, il est réel » me répond t-il… Bon, je ne suis pas du genre à m’affoler pour 4784 € en plus sur mon compte en banque, alors je me morigène, je me réprimande, bref je m’admoneste devant la glace en me faisant les gros yeux : «  ça doit être un petit reliquat de prime de la fonction publique, un cadeau d’un lecteur fou de ma prose ou mes droits d’auteur d’une nouvelle que j’avais envoyée au Canada en 2004 ».

Se passe ainsi un mois et paf ça recommence ! Encore 4784 € sur mon compte ! Et là franchement je m’inquiète, je suis saisi par un doute. Il est évident que quelqu’un cherche à me terrifier et pourtant je n’ai plus d’ennemi. C’est vrai que mon collègue de bureau, Marcel, m’en voulait parce que j’avais tendance à égarer mes stylos Bic et que je prenais les siens mais une vengeance pareille pour quelques emprunts il y a un an, non je ne pouvais y croire… D’ailleurs c’était lui qui avait rangé mes affaires lors de mon départ dans un carton qu’il était allé chercher sur le marché, il sentait la banane mais il avait deux encoches servant de poignées sur les côtés, c’était pratique. Eh oui, un an déjà que je me suis retrouvé sur le trottoir avec mes quatre babioles et le poster de Sarko sous le bras, regardant tristement l’immeuble où j’avais passé ces trente dernières années. Je ne sais pas si vous êtes au courant mais il arrive un moment où on vous fout dehors de votre travail même si vous êtes zélé, compétent et surtout abjectement fayot.

Ce licenciement déguisé, l’état et les patrons (tous des pourris…) appellent cela la retraite. Après ce fourbe coup de massue, on se retrouve comme un gland tombé de l’arbre, sans repère quoi. Les effets secondaires sont immédiats, alors qu’on avait toujours pété le feu le matin à la pensée d’aller flagorner son chef de service comme étant la personnification de l’incomparable accompli (tout comme notre merveilleux président), on se retrouve désabusé, sans personne à qui lécher les bottes. Bref la vie devient un enfer, une tragédie.

Bon je m’égare, revenons à cet argent et à mon compte en banque qui ne cessait de prendre des proportions alarmantes. Évidemment la crise est passée par là : dès qu’on a du pognon aujourd’hui on est suspect, c’est un truc à se retrouver avec les menottes devant un juge du pôle financier. Déjà que j’ai une C3 (toute options) de 2002 et aussi une résidence dans un paradis pas spécialement fiscal mais un paradis quand même (plus précisément en Corse, à Lama), il me venait des sueurs d’angoisse devant tout ce flouze qui s’accumulait. Finalement, je me renseigne, je remonte à la source et je trouve le SALOPARD qui me donnait tout ce fric : le TRÉSOR PUBLIC, oh putain ! Je me voyais mal, eux ce sont les pires !

N’y tenant plus, je me mets des grosses lunettes noires et une barbe postiche et je vais au guichet de la trésorerie à Marseille sur le Prado. Et bien vous n’allez pas le croire, tout ceci est NORMAL, on appelle cela une pension de retraite et ça tombe tous les mois !

Quel est le CON qui a inventé un truc pareil ? Comme si ne ce n’était pas assez dur de ne rien faire mais si en plus on vous donne du pognon pour GLANDER, là franchement ça dépasse les bornes de l’indécence !

Depuis je m’occupe à faire des opérations. J’ai calculé que le temps que je passe chaque matin pour acheter ma baguette, mon croissant et le journal puis en traînassant deux heures sur la plage en faisant semblant de méditer zen, ça me rapporte 34,87 € alors que j’en ai péniblement dépensé 7… Qu’est ce que vous voulez que je fasse du reste ?

Et une nuit de sommeil de 7 heures ?  98,42€.

Une sieste  ? 41,78€…

Je vous le dis, nous les congédiés par l’âge, on nous prend pour des banquiers, avec bonus, stock-options, jetons de présence et tutti quanti…

Bientôt, je le sens, les voisins vont m’appeler Bernard Madoff en me tenant pour responsable du merdier dans lequel les as de la finance nous ont mis…

* Retrouver Arlette Shleifer dans Trace, Figure, Passage ,  Michel Moretti dans Mal Chronique, Elèna Piacentini dans Elénarration, Thierry Venturini dans L'effet Venturini et Denis Blémont-Cerli dans Homo machinus sempre emmerdae

Commentaires

jojo de Québec

Denis quand te décideras-tu à faire un passage à Québec. On T'attend. Georges

DENIS, plus pauvre qu'il l'affirme...

Bien sûr, Jean Paul; ce chiffre est faux, il faut le diviser presque par trois. C'était juste pour faire réagir ceux qui bossent comme des fous au smic parce que 5 ans comme député c'est 1500 par mois, 10 ans : 3000€ et 15 ans 4500€. le vrai scandale des retraites c'est celui de nos politiques : à voir sur ce lien. incroyable !!!!!!!!!
CHIRAC 30 800€ par mois à glander !!!! et même pas fichu de se payer un loyer !
http://ipol.fr/index.php?2007/09/26/472-faut-il-rformer-le-rgime-de-retraite-spcial-des-lus

Jean-Paul

4784 € de retraite par mois!...

Connaissant Denis, le chiffre apparaît tout aussi fantaisiste et provocateur que le discours, à moins qu'il ait fait une autre carrière que celle qu'on lui connaît... Ou alors, il l'a commencé à l'âge de 10 ans et bénéficie de fortes bonifications... A moins qu'il encaisse plusieurs pensions cumulées.

A ce tarif, les vieux, il faut les tuer quand ils sont jeunes pour leur éviter de glander et de, cyniquement, mettre un prix sur chaque chose...

En mélangeant le réel et la fiction hors du champ de la littérature, lorsque l'on se met en scène, il faut parfois confirmer ou démentir.

Alors Denis, je te le demande: ta pension mensuelle est-elle de 4784 €?...

En te posant cette question, je pense devancer simplement d'autres corsicapolardeux (et ...euses) qui doivent se la poser et que j'imagine outré(es) sans pour autant donner leurs noms...

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)