Chaque auteur est une île...
Fora: Découvrez le numéro 4

L'écroulement de la baliverne par Michel Moretti

Michel by moretti DR Après la tenue à Bastia du festival du cinéma italien, Michel Moretti  nous revient. En forme !

"le tyran malade", "l'invincible", "le chien qui a vu dieu", "un ver dans la maison", "la cité personnelle", "la course après le vent", "panique à la Scala", "la fin du monde", "une odeur de truffe", "la grosse couleuvre", "la mise à mort du dragon"... et le cas "K" ! Mon Dino Buzzati en main, je feuillette : titres de nouvelles, autant de titres potentiels de Mal Chronique.

Michel by moretti DR Pédagogie ! La crise pour les "Nuls" par Nickey ! Ce jeudi, vu à la télé, 15 millions de spectateurs ? Moi j'y étais pas, je préférai revoir Gomorra avec mes compères de la Brise et le Proc, chacun sensible au charme de la camorra, une manière de recyclage. Bref, j'ignorai le discours divin, condamné à l'ignorance.

Paraît-il que ce ne fut pas fameux mais fumeux, un brin longuet et laborieux. Un coup à sombrer dans une ronflette lèse-majestueuse... Indignation vertueuse sur les rémunérations abusives (c'est à dire supérieures à celle du chef suprême), condamnation de l'immoralité du capitalisme, gnagnagna... et puis la suppression de la taxe professionnelle, initiative solitaire, pétard habituel, fumigène !

Nouvelle à peine diffusée qu'on réintègre le commandement intégré de l'OTAN, comme ça, quel débat ? quel vote ? On apprend aussi que pendant que nos bases militaires ferment, les soldats allemands s'installent à Strasbourg ??? Ach Scheise ! Bite !

Un coup à oublier les 1001 mesures pour la Relance orchestrées par le ministre idoine (vas, vas chercher la baballe !) : mise aux normes des toilettes pour dames de Mouillettes-les-Bains, rechargement du ballast de la voie ferrée La Machatte - Saint Vit, changement des deux pneus avant de la Traction du nouveau préfet de Saint-Lô, nettoyage de la gare de Sales-sur-Lède, restauration du pinacle nord de ND de Paris, équipement en or massif des robinets des sanitaires de l'Elysée, etc, etc...

Un "puissant levier" pour "restaurer la confiance" et "relancer l'investissement" car "l'investissement c'est l'entreprise" et "l'entreprise c'est l'emploi" or "l'emploi, c'est le pouvoir d'achat" et que le pouvoir d'achat, c'est pas bézeff ! On est pas dans la m... !

Autant de mesures claires, lisibles, constructives... "l'intuition géniale de notre président" dixit morin !!! Ecroulement de la baliverne, effondrement du discours de la méthode couic ! ! Ca va salement chuter dans les sondages et la croissance négative va croître !  Sur l'air de "A la Martinique, Martinique, Martinique..." , le vent de la Guadaloupe souffle vers la Métropole.


Spécial CINEMA : si tu croises "il pranzo di ferragosto" (le déjeuner du 15 août), passant arrête-toi ! Un bijou, une perle de film ! Délicatesse, humour, une humanité à nous faire aimer nos semblables. C'est dire !

* Retrouver Arlette Shleifer dans Trace, Figure, Passage ,  Michel Moretti dans Mal Chronique, Elèna Piacentini dans Elénarration, Thierry Venturini dans L'effet Venturini et Denis Blémont-Cerli dans Homo machinus sempre emmerdae

Commentaires

Jean-Paul

Salut Michel!

Ce fut aussi un grand moment d'école de journalisme avec des questions faussement irrévérencieuses posées à un Président professeur de journalisme dans le genre: vos questions ne sont pas assez précises, faites un effort de professionnalisme... Et nos stars du petit écran ont encaissé avec le sourire les baffes distribuées.

Pour la suppression de la taxe professionnelle, c'est un pavé de plus dans les finances des collectivités locales qui devront compenser cette taxe en augmentant les impôts locaux.

C'est aussi, faute de financement, la disparition des syndicats d'agglomérations créés pour éviter aux communes riches en taxe professionnelle ce qu'on appelle l'écrêtement de la taxe professionnelle, c'est-à-dire la perte du trop perçu au profit de l'état une fois dépassé le seuil autorisé.
Il s'agit donc à la fois d'un cadeau supplémentaire aux entreprises et d'une mesure jacobine contre les collectivités locales et plus particulièrement celles qui hébergent le plus d'industries et donc des habitants ouvriers et salariés qui votent plus à gauche que les habitants de Neuilly.

Donc, ceux qui vont payer plus d'impôts locaux pour compenser la taxe professionnelle sont les habitants des communes industrialisées, comme, pour exemple, la commune de Fos sur Mer dans la région marseillaise dont une partie de la taxe professionnelle allait au syndicat d'agglomération, le SAN, et profitait ainsi à d'autres communes comme Istres. Il s'agit de communes qui votent majoritairement à gauche.

Donc toujours plus de charges sur les communes et une source de financement supprimé. Il reste les impôts locaux.

Voilà! J'espère que j'ai été clair et tous les avis sont bons à donner...

Si vous êtes expert en fiscalité et gestion de collectivités locales, votre avis sur les conséquences financières de la suppression de la taxe professionnelle sur le budget des communes m'intéresse.


Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)