A bas Bush d’Irak par Jean-Paul Quidam
100 ans de polars: appel à contributions

Les auteurs viennent de Mars et les lecteurs de Venus (suite 8 et fin) par Denis Blémont-Cerli

Window 2056 Une dernière  petite rubrique pour clore cette série. Avant d'attaquer  l'An 9, Denis Blémont-Cerli s'attaque à l'auteur qui n’a jamais écrit.

DBC dessin mix mix deux L’écrivain est souvent un individu qui essaye d’amener le langage vers des contrées encore inexplorées, mais pour certains écrire ou ne pas écrire, là n’est pas la question, parce qu’on peut être auteur et ne pas écrire tout à la fois…

C’est donc un auteur célèbre, son premier livre a atteint, paraît-il, le million d’exemplaires. Les suivants se vendent très bien aussi, son discours est rodé, il fonctionne sur sa célébrité, bien évidemment il ne peut discourir sur la hardiesse de sa plume ni sur sa rhétorique étant donné qu’un autre écrit à sa place. Par la pitié ! Ne me demandez pas son nom, celui là je ne peux pas le balancer ! (mais rassurez-vous, un peu plus loin je me livre à mon activité préférée : la dénonciation…)

Le plus célèbre des « nègres » est le général de Gaulle. Alors qu'il était à l'état-major du maréchal Pétain et à la demande de ce dernier, il avait rédigé le recueil « La France et son armée ». Las, la hardiesse novatrice de De Gaulle ne plut pas à Pétain et finalement le livre sortit sous le vrai nom de l’auteur. Un nègre, naturellement, est tenu à la confidentialité par un contrat en béton et malheur à celui qui le trahira. Comme à Corsicapolar nous ne voulons pas de procès, nous ne citerons que quelques nègres avant révélés leur activité. Max Gallo a écrit les livres de Martin Gray, Jean-François Kervéan, les « bio » de Jean-Claude Brialy, Michel Drucker, Loana, Hervé Vilard. Antoine de Meaux celle de Philippe Noiret. Henri Guaino écrit pour Nicolas Sarkozy, Lionel Duroy pour Bigard, Mireille Darc, Nana Mouskouri, Sylvie Vartan... Dan Franck pour Rika Zaraï, Zinedine Zidane...

Le soupçon est également courant à propos d’auteurs soudainement trop prolifiques qui ont de bien trop lourdes activités publiques, on cite par exemple Jack Lang pour son « François Ier, Alain Juppé pour son « Montesquieu » ou François Bayrou pour son « Henri IV, le roi libre ».

Pour le roman, c’est plus délicat, un nègre ne peut avouer écrire des romans à la place d’un auteur, ce serait un crime, voilà pourquoi un nègre n’admettra jamais avoir écrit un roman pour un autre. Mais soyons clairs : au moins 20% des livres d'aujourd’hui seraient écrits par des nègres !

Mais non, tout cela est pure invention ! Ces propos sont ceux d’un être hideux et jaloux.

Je tiens toutefois à préciser qu’il y a peut-être du vrai dans ce qui précède. Mais où se trouve la vérité ? Le doute est là en germe dans toutes nos pensées. Rappelez-vous de Pyrrhon, l’antique sceptique qui préconisait la suspension permanente du jugement, car disait-il « il n’y a aucun jugement dont on ne puisse argumenter son contraire », toute conception étant passé dans le filtre idéationnel de celui qui l’énonce. Mais pour ma part, hideux je suis, hideux je reste, étant donné que ma méchanceté se nourrit des questions que je me pose et ma jalousie se conforte dans les réponses que je me fais…

* Retrouver Michel Moretti dans Mal Chronique, Elèna Piacentini dans Elénarration, Thierry Venturini dans L'effet Venturini et Denis Blémont-Cerli dans Homo machinus sempre emmerdae

Commentaires

Jean-Paul

D'abord, je félicite Mr Paul Wannepain pour une colère contenue et son commentaire en termes courtois.
Concernant la collaboration de Jean-François Kervéan à l'écriture des romans d'Hervé Vilard, j'ai trouvé un avis de Kervéan donné lors d'une émission radiophonique. Je cite: « Hervé, c'est un écrivain. Il arrive chez moi avec ses feuilles sous le bras. Il n'est pas content, jamais assez content, il veut que ce soit toujours mieux. Mon travail lui convient et on fera un troisième roman ensemble ».
Donc, en conclusion, si Hervé Vilard est reconnu comme écrivain, il a tout de même recours à Jean-Pierre Kervéan.
Peut-être qu'au prochain ouvrage, il n'aura plus besoin de personne.
Cela dit, il ne peut être mis dans une liste de gens qui n'écrivent pas une ligne des ouvrages qu'ils signent sans parler de leur plume de nègre.
Par ailleurs, les gens qui ont des contradictions à apporter devraient tous suivre l'éxemple de M. Paul Wannepain.
Joyeux Noël et bon bout d'An, Monsieur Wannepain!


NDLR

Dont acte, Paul.
Merci de votre message
Bonnes fêtes à vous aussi.

Paul Wannepain

Arrêtez de dire que M Jean-François Kervéan a écrit la biographie d'H Vilard, il y a des années qu'Hervé écrivait sa vie sur des cahiers, il aimait écrire, du fait qu'il adore lire de la littérature, et vous parlez de lui sans même le connaître ce n'est pas mon cas, il n'a besoin de personne pour raconter sa vie, et surtout l'écrire, M Kervéan a juste aidé Hervé a parler de choses qu'il n'avait pas envie de dire, et encore il a gardé bien des moments pour lui!! Mais H Vilard a écrit lui même ses 2 livres, comme il finissait d'écrire le troisième avant d'avoir son infarctus
Cet homme généreux, très cultivé, n'a besoin de personne pour écrire un livre croyez moi
merci
Joyeux Noel
Paul Wannepain

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)