Revenons au fondamentaux des libertés publiques ! par Jean-Paul Quidam
La chjama du quidam par Jean-Paul Ceccaldi

Les auteurs viennent de Mars et les lecteurs de Venus (suite 7) par Denis Blémont-Cerli

DBC dessin mix mix deux

Le lecteur/non lecteur est le parfait contraire du lecteur compulsionnel. Autant ce dernier est à protéger, autant celui-ci devrait être éliminé de la surface du globe.



Denis pop art deux Le lecteur/non lecteur est un être parfaitement immonde qui n’achète quasiment jamais de livre où alors celui d’un ami et seulement pour lui faire plaisir. Quelquefois, il se risque même à essayer de lire l’ouvrage de cet ami tout en se disant, par avance, que cela ne vaut pas tripette. Découvrant alors que l’objet en question est rempli de lettres composant des mots assemblés pour créer des phrases, il s’effraye, redoute pour ses yeux, pense aux merveilleuses niaiseries de TF1 ou de M6 qu’il va louper, abandonne l’objet à la troisième phrase en soupirant qu’on ne l’y reprendra plus.

Bien des années plus tard, en rangeant sa cave, il retrouve la chose poussiéreuse et jaunie et la balance directement à la poubelle.

Une décennie plus tard, il arrive alors une chose insensée : la reconnaissance subite de son ami auteur lequel vient de remporter le dernier prix Goncourt après des années d’un labeur obscur harassant.

Le lecteur/non lecteur se précipite chez le lauréat qui le reçoit les cheveux coiffés au pétard, le regard halluciné par ce qui vient de lui tomber dessus et les six ans de psychanalyse chez un mécréant qui l’ont mis dans la dèche.

– J’ai toujours cru en toi ! J’ai toujours dit que tu étais un génie né avec le talent conjugué de Nikos Aliagas et de Julien Courbet……

Le divin lauréat se gratte la gorge et lui fait cette réponse qui va s’avérer cruelle :

– Moi je suis enfin reconnu, mais toi tu vas gagner beaucoup d’argent… Tu te souviens du livre que je t’avais vendu il y a bien des années, et bien c’était un tirage personnel de trois exemplaires de mon Goncourt d’aujourd'hui. Dans une vente aux enchères à Drouot tu devrais en tirer au moins 100000 €…

* Retrouver Michel Moretti dans Mal Chronique, Elèna Piacentini dans Elénarration, Thierry Venturini dans L'effet Venturini et Denis Blémont-Cerli dans Homo machinus sempre emmerdae

Commentaires

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)