Mafiosa, la saison 2, le site, l'espace fan et les widgets
Des auteurs de BD s’unissent pour le Noël de la Croix-Rouge

Eléphant rose par Michel Moretti

Michel_by_moretti_dr Le mystère du cimetière des éléphants reste entier : pourquoi le suicide collectif ? La fatigue ? L'instinct ? La marche vers le néant que rien ne peut arrêter ! Il fato ? J'avais prévenu. Ca sent le fabius, ça suinte l'emmanuelli, ça jospine dans les coulisses ; c'est plus du hollande c'est du "caprice des dieux", insipide et lipide ; bertrand a fondu, surchauffe ; couchenère est couché ; langue languit ; quant au dsk à distance c'est du scud, lourd et toxique.

Michel_moretti_by_photomaton Et pour ceux qui pensaient que la féminisation de la vie politique était un progrès, une sensibilité différente... la mixité est un droit, une évidence, c'est tout.

C'est pas grave les nanas, on s'étripe d'abord, ensuite on se piétine la gueule, puis on s'enfile la honte, sans vergogne, poker menteur, coups tordus, allègrement sous les projecteurs, "démocratiquement", sur fond d'urgence, de crise et de lois scélérates. A fond la caisse !

L'élection présidentielle au suffrage universel nous empoisonne.

Sinon, c'était la sainte cécilia : ce qui a failli devenir la fête nationale est totalement tombée dans l'oubli, même pas une commémoration, rien ! Tandis que "pour la saint nicolas, t'auras du chocolat" (proverbe neuillois).

Le "prêt" de milliards d'euros aux banques n'est soumis à aucune condition de remboursement, à aucun contrôle. Les lois sur l'audiovisuel passent, durcies, et dépouillent les chaînes publiques. La déréglementation du droit du travail continue. Les délocalisations s'accélèrent. Le programme d'appauvrissement social est strictement appliqué.

J'ai le vertige ! Le vide s'ajoute au vide ! J'ai le vertige et j'enrage ! Suis de la Sociale, de la Gueuse, sorbonnard de 68, fils de Combat, petit-fils de zouave et de garibaldien. Et j'aime pas qu'on me fasse ridicule !

A moins qu'ils soient tous beurrés... les éléphants roses, avant, c'était marrant.

Retrouver Michel Moretti dans Mal Chronique, Elèna Piacentini dans Elénarration et Denis Blémont-Cerli dans Homo machinus sempre emmerdae

Commentaires

Jean-Paul

Aubry l'a emporté sur Royal....

L’Aubriète est une plante de rocaille.
Elle saura vous séduire par son inflorescence généreuse printanière. Placez-la entre 2 pierres ( Moscovici et Mourroy) ou laissez-la dégouliner en bordure d'escalier du pouvoir afin de lui donner le plus bel effet. Il paraît qu’elle a des effets repoussoirs sur les Royalistes mais il faut avouer que trouver des Royalistes au parti socialiste, il y a de quoi vouloir reprendre la Bastille.

Aussi, quelle idée de se présenter sous l'étiquette socialiste avec l'identité de Ségolène Royal… Marie Royal à la rigueur! Allez, c'était plein de promesses une Marie royale... et puis c'est mieux que "pizza royale".
Mais Ségolène a laissé tomber Marie dans son prénom composé Marie-Ségolène... Peut-être l'a-t-elle fait pour éviter à l’époque que l’on dise de François ( le prénom du mari, pas la langue médiévale) qu’il était le mari de Marie et ensuite le mari marri de Marie.
Ségolène, il faut remonter au moins au Moyen-âge pour en trouver quelques spécimens dans quelque château tenu par quelque preux chevalier de la table ronde en quête du Graal... ( Je reprends ma respiration car c'est la mienne)

Le prénom Ségolène viendrait éthymologiquement de mots germaniques : sieg, victoire et lind, doux...
Les éléphants roses ont planté l’aubriète pour que la victoire ne soit pas douce à Ségolène.

Sego module et démodule avec le Modem et c’est Beyrouth au PS. Encore heureux qu’elle n’ait pas des vues sur le Vicomte vendéen Philippe Le Jolis de Villiers de Saintignon.

Pendant ce temps-là, Sarko 1er lutte contre la précarité et la crise en distribuant de l’argent aux patrons tout en disant aux salariés qu’ils se contentent du « moins pire » pour ne pas supporter le pire. Il a trouvé un nouveau remède contre le licenciement : le chômage partiel. On se demande comment les Français arrivent à suivre lorsqu’ON leur dit de travailler plus pour gagner plus et de travailler moins pour ne pas être au chômage.
Il va falloir augmenter le nombre de places dans les hôpitaux psychiatriques. Il paraît qu’il y a toujours des salariés qui veulent travailler moins pour gagner plus. Il faut leur faire comprendre que, pour cela, il faut être riche ou alors se présenter à des élections. Ils peuvent encore adhérer au Parti socialiste. Il paraît qu'on y voit des éléphants roses sans se droguer.

La rédaction confuse

Cette chronique de Michel Moretti aurait du être en ligne dans la nuit du 23 au 24. Une erreur de programmation l'a retardée. Elle n'a pas perdu, hélas, de sa cruelle actualité. Toutes nos confuses. NDLR

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)