« Adieu et vive le sport par Frade Adjaceo | Accueil | Pêcheur par Thierry Venturini »

Commentaires

Jean-Paul

Mon cher Denis,

Je te remercie pour l'explication de texte mais tu m'adresses une réponse sur un reproche que je ne te fais pas...
Je donne simplement mon propre avis sur les auteurs cités au regard du titre de ta chronique ( "tout à l'égo") et je dis que je respecte même les avis abrupts qu'il m'est cependant difficile de suivre. Je ne suis simplement pas d'accord sur "nunuche"... Pour le reste, on peut dire que l'on aime ou n'aime pas un livre, que l'on a trouvé un livre ennuyeux... c'est le droit de tout lecteur qui, pour moi, n'est jamais nunuche...
Ceci dit, mes commentaires sont personnels, donc forcément subjectifs, et valent l'intérêt que d'autres pourraient leur porter. Ils n'ont absolument pas pour but de convaincre quiconque de quoique se soit mais exprime un simple avis dans des commentaires ouverts à cet effet avec le seul souci d'en susciter d'autres pour ne pas rester sur un seul point de vue.

denis

Précision : j'ai lu tous les livres d'Houllebecq et j'ai adoré. Maintenant quand il joue au poseur, il m'énerve. Son film est parait-il d'une médiocrité affligeante, n'est pas Kubrick qui veut.(n'ayant vu qu'un extrait de l'oeuvre, je peux me tromper mais a priori c'est mauvais)
Jean Paul, une critique d'un livre ou de tout oeuvre de l'esprit passe toujours par une opinion personnelle et n'a pas de valeur en soi propre autre que le subjectif de l'auteur de la critique... Donc, partant de ce constat, rien n'indique que je ne me trompe pas, mon jugement n'est en rien supérieur à l'exposé possible de son contraire.
Mais cela dit, il faut bien s'exprimer en donnant ses arguments...

jean-paul

Houellebecq, j'avoue que je préfère sa mère puisque l'on est dans l'égo... D'abord elle est Corse et ensuite son apparition a démontré que son fils était un imposteur, se posant en victime. Pour le reste, il est pour moi un Beidberger en plus littéraire, quoique l'on peut se demander ce qu'il apporte à la littérature... Dans le genre, je préfère encore m'ennuyer avec feu Robbe Grillet.
BHL est sans doute victime en partie de son côté Ken vieillissant avec sa poupée Barbie actrice qui toutefois est bonne dans des rôles de composition. Toutefois, il ne faudrait pas en faire uniquement un fashion philosophe. Si on sort de l'égo, il écrit aussi des ouvrages intéressants comme Le siècle de Sartre ou, dans une autre registre, Les Damnés de la terre, Réflexions sur la guerre, le Mal et la fin de l'histoire... J'avoue que je les ai lus... On peut ne pas aimer l'individu mais il a des choses à dire même si l'on est pas d'accord avec lui.
Quant à Le Clesio, en restant dans l'égo, le sien est modeste et pourrait être un exemple pour tous les plumitifs...

Maintenant, j'avoue que j'ai du mal à suivre des critiques littéraires sans véritable argumentation si ce n'est une opinion personnelle abrupte ( mais respectable) . Par ailleurs, il m'arrive d'arrêter la lecture d'un livre parce qu'il m'ennuie et de le reprendre avec bonheur par la suite. Ce n'était tout simplement pas le moment pour moi de le lire et le moment est venu.
Denis nous écrit qu'il place sa rubrique sur le ton de l'humour et donc de l'exagération et qu'il s'est étonné de notre indignation... J'ai cru toute de même déceler dans ses propos un sentiment de frustration face au monde de l'édition. Pour ma part, je suis conscient des difficultés que l'on peut avoir à être édité et des portes infranchissables de certains éditeurs mais je ne qualifierai jamais un lecteur de nunuche parce qu'il lit un livre ou un auteur qui ne me plait pas. Pardon d'insister en toute amitié!...
Quand on parle littérature, lecteur, je redeviens sérieux.

myrtil eydoux

Moi aussi pourtant je " n'aime que la solitude des étendues désertes " et " les espaces vierges de toute fatuité " et pourtant ce que j'écris est mauvais . J'ai lu " Désert " de Le Clezio , c'était pas mal , " Le chercheur d'or " m'a ennuyé et je n'ai pas poursuivi . Par contre , j'ai beaucoup aimé " Ennemis publics " ainsi que tous les livres de Houellebecq , qui est trop sincère pour notre époque . Ave , vale .

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Fil des documents Criminocorpus

Basta ! Média indépendant

Quelques nuances de noir, le blog de Yann Plougastel

Pericoloso sporgersi, le blog d'Alain Verdi

Actu Du Noir par Jean-Marc Laherrère

Sang froid-Sans encre, le 15cpp

POLICEtcetera, le blog de Georges Moréas

Criminocorpus

Cronaca-Nera

Ugo Pandolfi dans la collection Nera

  • Un polar maîtrisé et passionnant. Un roman de qualité. (Françoise Ducret Libraire) Foisonnant et inattendu (Véronique Emmanuelli Corse-Matin)

PolarMania, le blog de Hervé Sard

Tueurs en série.org

Les mafias, le blog de Fabrice Rizzoli

Cent "incontournables": la liste de Michèle Witta

La radio des auteurs

  • Ecouter-Voir

Statistiques

Au sommet du panthéon holmésien (VSD)

Licence Creative Commons
corsicapolar.eu de Ugo Pandolfi et JandJ&Co est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.
Fondé(e) sur une œuvre à http://www.corsicapolar.eu/.
Les autorisations au-delà du champ de cette licence peuvent être obtenues à http://scripteur.typepad.com/scriptor/.