Exclusif: les Piccule fictions en lecture digitale
Idiosyncrasie syntactique du mot dans la morphématique des maux par Denis Blémont-Cerli

Exhortation par Frade Adjaceo

Fradequifume

Soyons modernes, parlons latin ! Prions latin !  Et payons latin…

Le latin a fait cet été une petite apparition dans les médias, à l'occasion de la publication du Motu Proprio Summorum Pontificum sur l'usage de la liturgie romaine antérieure à la réforme de 1970.

Faites_du_latin La teneur générale des commentaires tournait autour de l'éventualité d'un retour en arrière de l'Église catholique, que ce soit pour s'en réjouir ou s'en désoler, selon les opinions de chacun. Néanmoins, laissant tout à fait de côté la question liturgique, j'ose le dire : le latin est une langue d'avenir - c'est même aujourd'hui la nouvelle langue moderne.

 

Le latin redeviendra un jour une langue vernaculaire. La présidence finlandaise de l'Union Européenne a proposé sur son site un résumé hebdomadaire de l'actualité européenne en latin. Et la radio publique finlandaise émet depuis 1989 un bulletin d'information également en latin. Le réflexe quasi pavlovien qui consistait, dès qu'on voulait être moderne, à chercher des racines anglaises, est en train de devenir complètement has been - pardon : essendo stato. Le latin est en train de devenir la nouvelle langue moderne. Sic transit gloria mundi

 

Pour obtenir des médailles saintes au lieu d’Olympiques,  ce serait bien que notre Ministre de l’Education natioonale mette au programme l’apprentissage des noms des entreprises. La langue de Virgile pourrait s’apprendre en même temps qu’ils consulteront la liste des sociétés du CAC 40 et même des PME.

 

L'équipementier automobile Valeo affiche pour les latiniste son état de santé : «Je vais bien.» Les Romains se saluaient ainsi, en témoignent les épîtres de Cicéron : «Si vales, bene est ; ego valeo» (tu vas bien, je vais bien aussi).» Volvo signifie  «je roule». Les deux ingénieurs suédois créateurs de Volvo n'avaient rien trouvé de mieux pour présenter au marché européen leurs voitures et leurs camions. Vivendi s’est rebatptisé Editis « Vous éditez ». L’entreprise Appia  (comme la célèbre voie romaine) construit des routes. Le groupe d'ingénierie Transroutes International s'est rebaptisé Egis («tu as besoin de»). UrsaMaior («grande ourse»), pour l'ex-groupe Procréa, et enfin  Dexia, le  nom de la banque des collectivités locales…. Il y en a bien d’autres : Nomen ( le nom ) Bibendum de Michelin, Audi ( être entendu), Formica («la fourmi»), les boules Quies («le sommeil»), les crèmes Nivea («blanche comme neige»), les agendas Quo Vadis, les encyclopédies Quid, les jeux Lego («j'assemble»), les équipements ménagers Calor («chaleur») ou Ignis («le feu»)... Autant de marques tellement célèbres… J’oubliais Moneo pour le porte-monnaie électronique. Même des Japonais se sont inspirés du latin comme Sony ( Sonus : son )… dees entreprises japonaises et coréennes ont des sonorités latines (Lexus, Prius, Picanto dans l'automobile).

 

Le leader mondial des vins et spiritueux « Diageo » a colé un mot grec à un mot latin et cela donne «  tous les jours, partout ». C’est chez lui que je comande mon vin de messe au quotidien.

 

Ainsi, le latin pourrait devenir la langue moderne du capitalisme en pleine rédemption par la voix de notre chanoine de Dextra  qui a charitablement accepté avec nos amis belges de secourir le groupe Dexia.

 

Parlons latin ! Prions Latin ! Payons latin ! Payons Dexia !…

 

Dans la finance, le latin occupe une place de roi, qu'il s'agisse des noms de banques ou de leurs produits financiers. La langue du droit romain inspire confiance : Vigeo, l'agence de notation sociale et environnementale créée par notre ancienne syndicaliste ( CQFD)  CFDT Nicole Notat, veut dire «je suis jeune, vigoureux» et indirectement «je suis vigilant».

 

La fascination de certains grands patrons pour le latin est signe de réligiosité. J’ai été ému dans ma foi lorsque j’ai appris quee le PDG du groupe suédois Ericsson, Carl-Henric Svanberg, a baptisé son voilier Cygnus Montanus («la montagne au cygne»).

 

Le langue latin «  semble être à la plupart des autres ( plutôt latrines) ce que la pierre de taille est au torchis et au pisé», a déclaré l'écrivain Julien Gracq. Le monde des affaires en est manifestement persuadé. »

 

Alors, mes biens cher frères, mes bien chères sœurs, soyez charitables envers tous ces bons chrétiens… Je pense à nos malheureux frères de la Haute Finance, qui sont dans la peine.

 

Au nom de la solidarité nationale, il vous est demandé un effort fiscal pour sauver les riches déjà accablés par l’ISF, cet impôt injuste qui les pénalise et les pousse à l’éxil dans des paradis fiscaux parfois non chrétiens.

 

Au nom de la charité chrétienne, il vous sera demandé de contribuer au denier occulte du grand capital.

 

L’heure est à la solidarité nationale et à la charité chrétienne, vos deux mamelles de brebis qui nne doivent pas s’égarer dans des revendications d’un autre âge.

 

Religion et capitalisme sont les deux piliers du monde moderne qui se déclinera en latin.

 

Chantez avec moi ! …

 

De profúndis clamávi ad te,

Domine : Dómine, exáudi vocem meam.

Profundo pecuniam, vitam pro patria…

Des profondeurs, je crie vers Toi Seigneur.

Seigneur, écoute ma voix

Je donne argent, vie pour la patrie…

 

Oh,muse prête-moi ta lyre

Afin qu'en vers je puisse dire

Un des combats les plus fameux

Qu'il y eut jamais sous les cieux

De profondis morpionibus

La la la la la, la la la la, la la la la la la

La la la la la, la la la la, la la la la la la…

Retrouver Frade Adjaceo dans la chronique Homélie mélodie

Commentaires

Noisette à l'oeil

Les noisettes de l'Ecureuil servent à la construction de logements sociaux dont on connaît la pénurie... Donc Fion veut faire un trou dans le crédit destiné à loger les pauvres.
Drôle de crise! Le système bancaire est ébranlé par des banques qui se retrouvent propriétaires d'un parc immobilier.
Ce parc immobilier représente des biens achetés avec des crédits octroyés par les banques puis saisis par elles pour non paiements de remboursements avec les intérêts exorbitants.
Les propriétaires se sont retrouvés à la rue et les banques restent propriétaires des biens immobiliers qui leur coûtent de l'argent, tout en étant renflouées par le contribuable et la caisse d'Epargne au détriment des logements sociaux. Quoi de plus logique? C'est le système ultralibéral. C'est une crise à la noix dont on sortira avec des noisettes! C'est gratis,! c'est à l'oeil! C'est l'écureuil qui régale sur le compte des petits épargnants et des sans logis.

Enfin, tant qu'il y aura des arbres, il n'y aura pas de pénurie de logements pour les écureuils et les oiseaux.

Faute de noisettes, on peut aller gauler des noix à Colombey les deux églises...
Vive la république! Vive la France! Vive les noisettes!

oeil  noisette

Notre premier ministre Fion ne manque pas de culot.

Pour nourrir les rapaces de la grande finance, il veut piquer les noisettes de l'Ecureuil.

Inutiles de grimper dans un arbres! Les petits épargnants ne seront donc pas épargnés...

Qu'il nous casse les noisettes, on le sait mais en plus il veut les manger.

Bientôt il va proposer un restaurant du coeur pour les banquiers... Alors, s'il vous reste quelques ortolans ou des boîtes de caviar, ne les mangez pas! Offrez-les aux patrons du CAC 40!...

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)