Corsicapolar legge MilanoNera
Menaces sur le concours à la con

Les auteurs viennent de Mars et les lecteurs de Venus… (1) par Denis Blémont-Cerli

Denis_pop_art_deux_3 Quand vous êtes un peu observateur, c’est toujours une expérience captivante de se retrouver au milieu des auteurs, on a l’impression d’étudier diverses peuplades sorties ipso facto d’une évolution parallèle à l’humanité ordinaire.

L’auteur de l’Olympe et l’auteur bouseux


Aujourd’hui nous étudierons l’auteur de l’Olympe et les ignobles auteurs bouseux, à ces derniers nous consacrerons très peu, en effet ces gens-là sont des êtres infamants qui déshonorent la littérature…
L’auteur de l’Olympe fait pratiquement les mêmes choses que les autres humains. Entre deux dédicaces, il mange et il baise, à ceci près qu'il se regarde dans la glace en faisant crac-crac en s’imaginant à Stockholm recevant le prix Nobel de Littérature. Je ne saurais affirmer avec certitude que les spermatozoïdes ou les ovules des auteurs de l’Olympe sont supérieurs aux autres, ils se reproduisent pourtant plus vite que les autres. La preuve ? À chaque salon du livre, ils sont plus nombreux.
L’auteur de l’Olympe ignore l’art de l’inexprimé, en effet il affirme toujours haut et fort que ses écrits sont les meilleurs, la supposition qu’il n’en soit pas ainsi ne rentre pas dans les probabilités des circuits de son activité neurologique. L’auteur de l’Olympe ignore le doute, ainsi il prévient d'abord sa victime, souvent une femme (qu’il vient d’accrocher du regard et qu’il ne lâchera pas avant d’avoir fourgué son dernier chef d’œuvre) de l’inutilité de se défendre :
– Vous savez que je vais vous vendre un livre, voilà le meilleur roman de toute cette assemblée, il vous le faut, repartir sans serait une grave erreur !
Après quoi il assomme sa proie à coup d’arguments massues alignant les salves tels les panzers en juin 40 puis il attend que l’infortunée martyre l’applaudisse en sortant son portefeuille.
À la fin de la séance de dédicaces, si vous demandez à l’auteur de l’Olympe s’il est content de lui, il vous rira au nez en déclarant :
– Y a que des connards ici, que des fauchés, la semaine dernière à Veston-sur-Mesure dans le 78, j’en ai vendu 106 en deux heures ! on ne m’y reprendra plus !
L’auteur type de l’Olympe, le mètre étalon du genre, habite Paris, il fume comme Gainsbourg, il joue le dandy trash. Parcours : Khâgne, Hypokhâgne plus grosse tête enflée et surtout relation tous azimuts dans le marigot parisien. Il arrive parfois que l’auteur génial de l’Olympe doive s’asseoir à côté d’un bouseux de province, par exemple d’un type bien sous tout rapport, mais qui n’a pas eu la chance de naître à Paris dans l’Olympe de la littérature. L’auteur s’offusque qu’on le place à côté d’un paysan, ne répond pas à son bonjour enjoué, lui tourne la tête durant toute la dédicace, c’est à dire 5 heures en tout alors qu’il se trouve seulement à 30 cms de celui-ci. Il faut dire que l’auteur de province, surtout le Marseillais/Corse, se néglige, oubliant de changer ses bottes pleines de bouses, il s’exprime en employant des mots biscornus et cela avec un accent immonde du sud.

De toute façon, il faut lutter contre la propension des provinciaux à vouloir devenir auteur, il n’y a rien à y objecter, les grosses maisons d’édition sont à Paris, les vrais auteurs aussi et d’ailleurs ils ne se fréquentent qu’entre eux, pourquoi alors laisser le droit aux bouseux d’écrire ?

Commentaires

Marius Aïoli

Pourquoi nous avoir dissimulé si longtemps la vérité sur l'Odyssée littéraire et sur les habitants de l'Olympe? Pourquoi ne pas nous avoir révélé la vraie nature d'Homère le jacobin, aède de parade et journaliste alcoolique?

Ulysse Blémont-Cerli rompt l’homerta. Voici enfin des révélations incontestables (et courageuses) sur le vrai déroulement du voyage d’Ulysse Blemont-Cerli dans les salons littéraires après que la rancune des Dieux le renvoya dans l'espace de la Méditerranée. L'auteur a reconstitué les événements avec minutie.

Ulysse Blemont-Cerli, abandonné tout l’été sur une plage méditerranéenne, époque heureuse pour la majorité des Français, douloureuse pour le mari de Pénélope, persécuté par le patron de l'Atlantide littéraire. Athéna, heureusement, veille sur lui, mais aussi Marius, enfant du pays, qui lui accorde son amitié.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)