Previous month:
mai 2008
Next month:
juillet 2008

juin 2008

Comment le commissaire Mouligas retrouva le président Nicolas dans l’empire céleste ( Saison 2 par Denis Blémont Cerli)

Seconde partie d’une fantastique fiction à narration hyper réaliste

1le_feuilleton_de_denis_blmont_ce_2

Résumé du premier épisode.

Le commissaire Mouligas s’est noyé en tentant de suivre le chef du gang des « Piccule » sur la régate de la Vela d'Oro. Au Ciel il se retrouve devant une pagaille ahurissante, un nouveau venu, Sarko, est en train de faire avaler la pilule libérale aux entreprises célestes. Heureusement, Mouligas est aidé par l’ange Angèle, récent licencié en partance pour la terre et la réincarnation.

Lire la suite "Comment le commissaire Mouligas retrouva le président Nicolas dans l’empire céleste ( Saison 2 par Denis Blémont Cerli)" »


Comment le Commissaire Mouligas se noya et arriva au ciel où il fut accueilli par un ange licencié économique (Saison 1 par Denis Blémont Cerli)

                                     Préface des frères Bogdanov

1le_feuilleton_de_denis_blmont_cerl Pour nous, tout a commencé un certain après-midi de l’année 2007 quand un inconnu a sonné à notre porte. Il s’agissait de l’auteur de ce récit concepteur d’une découverte scientifique majeure que vous allez savourer au fil des jours. Cette entité qui avait pris forme humaine s’apprêtait à changer le cours de l’humanité en dévoilant les mystères de l’au-delà. Il lui fallait persuader une communauté incrédule qu’un univers parallèle existait bel et bien. C’est chose faite grâce à son acharnement (plus d’un an d’enquête et d’écriture), qu’il en soit remercié. A l’instant où vous lirez cet écrit plus rien ne sera comme avant…

Lire la suite "Comment le Commissaire Mouligas se noya et arriva au ciel où il fut accueilli par un ange licencié économique (Saison 1 par Denis Blémont Cerli)" »


Dans des lieux tenus secrets en Corse

Livraisonndc14La chaîne solidaire n'en finit pas de faire son oeuvre pour l'operata Noirs de Corse. Après Marseille et Ajaccio, la mise en place pour la distribution des Piccule Fictions se poursuit activement. A Bastia en Haute Corse où samedi Fabrice Albertini (à droite sur la photo) et Jean-Pierre Giannelli ont procédé au dernier déchargement du polar de l'été, les précieux exemplaires des Piccule Fictions ont été mis à l'abri dans des lieux tenus secrets. La première vente publique des Piccule Fictions aura lieu en mer à bord du ferry  Danièle Casanova de la SNCM le 3 juillet à l'occasion de la traversée en direction d'Ajaccio inaugurant le 2 éme festival du polar corse et méditerranéen.


Tout compris par Michel Moretti *

Mal_chronique_par_michel_moretti Un des nombreux admirateurs fidèles parmi les 10 lecteurs de "mal chronique" m'a fait part  de son incompréhension. Je l'ai rassuré en lui disant qu'on était pas obligé de comprendre. Et à vrai dire, sincèrement et sans mentir, je comprends moi-même "pirsonnellement" difficilement, parfois pratiquement pas.
Par exemple, je pensais que les mauvais de l'équipe de France de foot avaient été évacués en hélico. Je comprends pas plus que PPDA soit viré, une seule impertinence en 20 ans et hop... et son frère Olivier qui refuse l'ambassade au Kazakhstan ? On ignore le sort du reste de la famille.
J'essaye de suivre le raisonnement de Saint-Xavier-Bertrand Sarkostome (la voix du président) sur les 35 heures, il assouplit dans le gluant. J'ai cru comprendre que la Rachida avait eu des problèmes avec ses frangins, y en a t'il pas un un peu condamné ?
Je croyais que Khadafi était un pote et il fait la gueule, encore plus. Suis surpris que Fiston Hassad vienne prendre la Bastille avec nous, mais c'est bien qu'il salue les soldats que papa a massacrés.
Je pige pas qu'on demande à  Bruxelles de baisser une taxe sur le pétrole (TVA)  qu'on peut diminuer nous-même (TIPP). J'ai pas bien suivi le budget de l'Elysée, grosse baisse sur le pinard (-50%) et sur la tête de veau (-100%), + 300% sur l'activité (la vache!), + 8.5% en dépense (une misère). Rien sur la consommation de coke (cola bien sûr), sauf que Carla va faire le point dans son prochain disque.
Si je suis pas renseigné c'est peut-être parceque j'ai jamais réussi à regarder en entier un match de foot ou le journal de TF1. J'ai essayé de regarder Fillon mais je me suis dormi. Si t'as pas sommeil, tu comptes les fillons, au premier tu t'écroules.
Si y en a un qu'à tout compris c'est notre génial président qui ressort son premier ministre préféré comme alibi garde du corps anti missile paratonnerre fusible disjoncteur cuirasse bouclier pare-choc tête de turc...
Découverte tardive des vertus des institutions de la Vème République.
La rupture....Valeureux mais moins téméraire.
A moins que j'ai pas bien compris !

* Retrouver Michel Moretti dans Mal Chronique , la rubrique qui, à la demande générale, a désormais un visage humain


Nous sommes tous des salopards ! (mais vous plus que moi…) par Denis Blémont Cerli

La_chronique_de_denis_blmont_cerli Hier après midi je m’achète un magazine. Effectivement, dit comme cela ça n’intéresse personne, mais à bien y réfléchir il faut une sacrée dose d’inconscience de nos jours pour dilapider 2,50 €, étant donné qu’avec cette somme j’avais 1 litre et demi de SP95… mais demain à peine le volume d’un dé à coudre… Donc, voyez, ça ne sert à rien de faire des économies, il faut savoir néantiser son porte-monnaie et déboulonner les oursins qui s’y accumulent.
Si j’ai acheté ce magazine en ratatinant mon pécule mensuel, c’était simplement pour me distraire un peu, seulement sa lecture m’a désagrégé littéralement : figurez-vous qu’il m’est venu une évidence, je suis un vrai salopard !

Lire la suite "Nous sommes tous des salopards ! (mais vous plus que moi…) par Denis Blémont Cerli" »


Deux nouveaux polars de Jean-Paul Ceccaldi

Jpetpdrcorsicapolar_2 L'auteur de Tamo Samo dont les éditions du Journal de la Corse publie cet été Complices obscurs, présentera également à Ajaccio, lors du festival  du polar méditerranéen, L'Ajaccienne publié via la plate-forme de diffusion lulu.com. Avec Ugo Pandolfi, Jean-Paul Ceccaldi est le deuxième auteur de l'association  Corsicapolar a expérimenter l'édition à la demande, via internet.


Un polar pas tout à fait comme les autres par Ugo Pandolfi

FilitosaJe vais partout, ou presque témoigne Jean-Paul, 13 ans. Son site, Le fauteuil magique,  prouve que malgré une mobilité réduite, avec le matériel adapté et de la bonne volonté il est pratiquement possible de passer partout. C'est pour cette raison du coeur que l'on vous soûle depuis plus de sept mois avec l'operata Noirs de Corse-Piccule fictions. Un bouquin, un polar qu'il est désormais possible d'acheter. Son prix de vente est de 15 Euros. Pour en savoir plus sur l'histoire de cet ouvrage pas tout à fait comme les autres, faites comme les journalistes, consulter son dossier de presse. Dernière précision utile: parce que ce livre n'est pas comme les autres, il n'y a pas de service de presse offert gratuitement pour l'operata Noirs de Corse. Son but est de rendre la mer, les plages et les sentiers de Corse  accessibles à tous. Et nous n'avons pas fini de vous en parler...


Un nouveau drame français par Denis Blémont Cerli

La_chronique_de_denis_blmont_cerli

Je n’écris pas cela pour vous saborder le moral, je le sais vous avez vos problèmes : vos enfants sont au chômage, votre salaire de misère n’a pas augmenté d’un kopek depuis cinq années, pas moins. Vous ne faites le plein de votre 4L millésime 1963 qu’après avoir signé un emprunt chez Cetelem. Bien entendu je ne parlerai pas non plus de la colossale dette publique, du trou de la Sécurité sociale, ni des milliards de bénéfices de Total, il y a des chiffres qui, en atteignant un certain nombre de zéros, deviennent parfaitement nébuleux au commun des mortels comme vous et moi.
Mais je me dois de vous avertir sans vergogne : vous virez grave vers un égocentrisme exacerbé ! Vous êtes tellement tournés vers vous même que plus aucun drame national ne semble pouvoir vous atteindre…

Lire la suite "Un nouveau drame français par Denis Blémont Cerli" »


Piccule fictions à Marseille et en Corse d'abord

Dos_2 En exclusivité, dans les Bouches du Rhône, les souscripteurs de Noirs de Corse-Piccule fictions peuvent obtenir dès à présent leurs exemplaires  en s'adressant directement par courriel  à Jean-Paul Ceccaldi. La première vente publique des Piccule Fictions aura lieu en mer à bord du ferry  Danièle Casanova de la SNCM le 3 juillet à l'occasion de la traversée en direction d'Ajaccio inaugurant le 2 éme festival du polar corse et méditerranéen.
En Corse à partir du mois de juillet l'ouvrage sera disponible en vente directe à l'occasion de diverses manifestations ainsi que dans plusieurs librairies à Bastia, Ajaccio, Corte, Ile Rousse, Calvi et Porto Vecchio. Noirs de Corse sera également au coeur de la Nuit du Polar qui se tient à Porticcio en Corse du sud le 2 août. A Paris à partir de septembre, Noirs de Corse sera en vente en exclusivité à la librairie  La Cédille, 33 rue des Volontaires, dans le xv éme arrondissement.