John Truby est de retour
Lettre ouverte aux quelques rescapés de 2012 par Denis Blémont Cerli

La vérité sur les émissions de CO2 par Denis Blémont-Cerli

Denis_pop_art_deux_2 On se demande parfois quand on finira de nous prendre pour des imbéciles ! Voici les véritables chiffres sur les rejets de CO2…
Une voiture récente rejette en moyenne 130 grs de CO2 par kms parcouru. Vous savez ce que va rejeter, en prenant l’avion, CHACUN de nos athlètes (+ de 300) en allant à Pékin ? plus de 5 tonnes de CO2 ! Oui oui, CHACUN ! Combien de Français sont allés en chine en 2007 ? 500 000 ! Un milliardaire voyageant dans son jet privé rejette dans une année autant de CO2 que les habitants de la ville de Toulon !
L’atmosphère recèle actuellement 3000 milliards de tonnes de CO2, l’activité humaine en rajoute 30 milliards chaque année. En France, nous rejetons 300 millions de tonnes, soit 1/10 000 de ce qu’il y a au-dessus de nous. À part épargner mon porte monnaie, est-ce que ça va servir à quelque chose si je ne prends plus ma voiture ? Hélas, mille fois hélas, ce n’est qu’une goutte d’eau dans la mer de nos rejets. De toute façon, les riches polluent à toute berzingue et ils sont bien décidés à en profiter jusqu’au bout.
La seule solution consisterait à accorder le même « quota » de rejet de CO2 à chacun, mais vous croyez que les puissants vont accepter ça ? Vous voyez notre président calculer sa compensation carbone ? Il prend l’avion presque tous les jours depuis son sacre. Une de ses premières décisions a été de changer la flotte présidentielle parce qu’il estimait que son avion était trop petit par rapport à ceux des autres chefs d’État du G8 !
Parlons aussi de nos gentils représentants en écologie, les biens nommés Nicola Hulot et Yann Arthus Bertrand. Quand Nicolas s’en va en Patagonie avec 75 personnes et plusieurs tonnes de matériel et qu’il nous fait la morale en nous culpabilisant, excusez-moi, mais je rigole. Maintenant discourons sur Yann Arthus-Bertrand, félicitons-le pour son militantisme écologique lorsqu’il couvrait (10 ans) le rallye Paris-Dakar pour Paris-Match, et aussi d’être le photographe officiel la très écologique société Ferrari qui, on le sait, n’a jamais produit que des voitures électriques et aussi de travailler accessoirement pour Total. N’oublions pas surtout ce sommet de débilité où il a accompagné, ainsi qu’un tas de « people », le ministre de l’Environnement Jean-Louis Borloo au Groenland, et ceci pour constater « de visu » la réduction des glaces due au réchauffement climatique. Et paf ! Émission de 65 tonnes de CO2 pour rien ! J’oubliais les trois mille heures de vol en hélico simplement pour 2006 pour mitrailler notre planète en danger…
Cessons d’écouter ces gens-là, ce sont des nantis, ils passent leurs vies dans les avions, possèdent plusieurs maisons et contribuent à flinguer la planète 10000 fois plus que vous ou moi.
Et puis la Chine, l’Inde, les États-Unis, veulent-ils diminuer leurs émissions ? La réponse est non.
Pour l’anecdote, je ne peux résister à vous raconter ce qui figure dans mon magazine scientifique quelques pages après l’article sur la compensation carbone. On y fait l’apologie d’une bagnole, de la merveilleuse Bugatti Veyron, 1001 chevaux, chronométré à 407 Km/h et coûtant la bagatelle de 1,5 millions d’euros. Mais aussi de l’hélicoptère siglé Hermès à 6 millions d’euros et de l’Airbus A380 privé d’un prince saoudien, véritable palace volant de 550 m2 où son altesse ne sera pas importunée par la piétaille.
Sans doute que dans le futur, nous, les humains des 20 et 21ème siècle seront vus comme des infâmes irresponsables ayant détruits un merveilleux écosystème, mais arrêtons de nous culpabiliser, les riches polluent des milliards de fois plus que nous autres. Seules des décisions contraignantes et appliquées à tous, serait de nature à inverser le processus. À part se donner bonne conscience, il est bien évident qu’agir individuellement est parfaitement illusoire…

Commentaires

Elisabeth

Puisque tu parles, Denis, de Nicolas Hulot, notons que ce champion de l'environnement a pu faire en Corse, près des aiguilles de Bavella qu'il aime escalader devant les caméras, son petit pied-à-terre sur un terrain pourtant inconstructible. Selon les édiles de la commune concernée (cf France 3 Corse)au vu de la personnalité du contrevenant, on a fait une exception… Mais attention, une vraie exception, y'en aura pas d'autre hein… Mieux vaut s'appeler Hulot que Tulupiantu, lorsqu'on veut avoir sa maison en Corse.
Notons aussi que, sauf erreur de ma part, le même Nicolas Hulot n'a pas cru bon de signer la pétition pour le respect de la loi littoral en Corse lancée par l'association U Levante. Je vous invite en tout cas à chercher son nom dans la liste des signataires. 'Devait être en Patagonie lorsque la pétition a circulé, je vois pas d'autre explication.
N'est-ce pas merveilleux ?
Je vous invite, aussi, puisque nous y sommes, à aller sur le site de U Levante, pour voir son décryptage du PADDUC et de la façon dont est envisagée le développement et l'urbanisation en Corse… Ça laisse rêveur…

Fanny

Vos exemples sont excellents. Les ordres de grandeur que vous donnez font évidemment tourner la tête.

Un autre petit pour la route : toutes les semaines il se met en route en Chine deux nouvelles centrales électriques au charbon qui vont émettre chacune comme environ deux villes de Toulon pendant les 30 prochaines années !...

Alors c'est trop, il n'y a pas de raison de rouler à vélo et d'être les dindons, il faut attendre et s'assurer que tout le monde est bien d'accord pour réduire ? Moi, je crois pas, ça fait des lustres que ça cause. Parler, sensibiliser, est essentiel mais c'est pas suffisant, il faut agir.

Mieux que rien du tout, je vois plutôt d'un bon oeil que les riches commencent à payer pour leur pollution CO2, c'est toujours ça de gagné. Bien sûr, ils se donnent bonne conscience en compensant mais si ça fait aussi du bien à la planète c'est pas grave, non ? En revanche il faut être sûr que c'est pas du bleuf et que l'argent va bien à des réductions certifiées à l'ONU dans le cadre des accords de KYOTO. C'est pas vrai pour notre photographe écolo du Dakar, mais quand c'est le cas ça permet aussi de donner un prix reconnu par tous à la pollution C02. Tant que ça coute rien évidemment...

Moi je crois qu'il faut les laisser payer. Que ça devienne mode d'être propre, que ce soit plus cher et ringard de balancer du C02 en Ferrari.

Christelle

C'est sur que c'est affligeant de la part de ceux qui nous font des leçons de morale...
Mais, même si agir individuellement est illusoire comme tu dis, c'est déjà çà je trouve...
En ce qui me concerne je ne prends plus l'avion, mais le train, je ne prends pas ma voiture pour les trajets ridicules, quand on part en vacances quelque part on co-voiture...
C'est peut être peu mais si chacun d'entre nous faisait un petit effort çà ne pourrait pas servir à rien!
Des bises pleines d'oxygène pour la peine!

Denis Blémont Cerli

Vous dites, cher Luccio, que le simple déplacement automobile en Suisse pèse 7 millions de tonnes de CO2 émis par les voitures. Ok… Mais ces déplacements ont, pour la plupart, une utilité et sans cela la vie économique de votre beau pays s’écroulerait. Les français qui se seront rendus en Chine essentiellement pour l’agrément cette année vont peser presque 3 millions de tonnes de CO2 ! Ce n’est pas pareil quand même que les déplacements pour aller à son travail ou pour livrer les magasins…
Le propos de mon article est le suivant : je veux dénoncer les fausses mesures, les faux semblants, les grenelles de l’environnement pipeau. Pour la voiture et pour les avions, ou on prend des vraies mesures forcément contraignantes ou alors continuons à nous mentir.
Pourquoi cette rubrique ? Je me suis posé la question de mes déplacements, je roule essentiellement en scooter et je prends ma C3 quand je pars en vacances. Devais-je limiter le rayon de mes vacances ?
J’ai donc étudié la question et il m’a semblé que cela ne changerait rien à notre problème écologique. En dehors de toute polémique, je voudrais que cesse l’hypocrisie générale. La vérité c’est qu’à part quelques vrais écologistes qui ont mis leurs idées en adéquation avec leur mode de vie, personne ne fait rien à part discourir (même moi) et surtout pas nos donneurs/people de leçons, ni nos ministres de l’environnement…

Luccio

Vos réactions sont intéressantes. Cependant, concernant votre voiture, vous n'êtes malheuresement pas tout seul.
Concernant la Suisse par exemple (car je n'ai pas les chiffres pour la France), 100000Km sont parcourus chaque minute en voiture. Un rapide calcul nous ammène donc à un total de près de 7 millions de tonnes de CO2 émis par les voitures en Suisse en un an.

Donc une réduction même partielle de ces émissions n'est pas négligeable (je ne pale ci-dessus que de la Suisse, hein, même pas de la France ou de l'Europe !)

Donc je suis d'accord avec vos arguments, sauf celui de la voiture car on ne parle pas de votre voiture à vous uniquement, Monsieur Denis Blémont-Cerli, mais des millions d'autres qui vous entourent. Il ne s'agit donc plus d'une action individuelle mais collective : Si cous ne voulez plus prendre votre voiture pour moins polluer, et qu'il n'y a que vous, certes, c'est illusoire. Mais si par n'importe quel moyen (taxe carbone renforcée, taxe sur véhicules polluants, etc...) on contraint quelques millions de personnes à vous imiter, ça devient intéressant.
Concernant les jets des milliardaires, il faudrait effectivement taxer la dégradation de notre planète à sa juste valeur...

Coco

Le CO2 n'est qu'un des gaz à effet de serre:

Source Wikipédia:

Les gaz à effet de serre (GES) sont des gaz qui contribuent par leurs propriétés physiques à l'effet de serre. L'augmentation de leur concentration dans l'atmosphère terrestre est à l'origine du réchauffement climatique.

Les principaux gaz à effet de serre non-artificiels sont :

* la vapeur d'eau (H2O),
* le dioxyde de carbone (CO2),
* le méthane (CH4),
* le protoxyde d'azote (N2O) et
* l'ozone (O3).

Les gaz à effet de serre industriels incluent des gaz fluorés comme :

* les chlorofluorocarbures (CFC) et HCFC-22 comme le fréon,
* le perfluorométhane (CF4)
* l'hexafluorure de soufre (SF6).

La vapeur d'eau est à l'origine de 55% de l'effet de serre.
Le gaz carbonique additionnel libéré par les activités humaines est responsable de 55% de l'accroissement de l'effet de serre...

Alors, doit-on continuer à faire bouillir de l'eau? Doit-on continuer à utiliser l'ozone pour le vieillissement de l'eau-de-vie?... Est-ce que l'on veut nous anesthésier avec du protoxyde d'azote pour nous conduire à l'abattoir? Veut-on faire de nous des êtres fluorescents visibles de jour et de nuit sous l'oeil de Big Brother?...

Ce qui serait aussi intéressant, c'est de savoir les quantités journalières de méthane rejetées par l'homme pour le déculpabiliser totalement lorsqu'il tire un pet... Est-ce que les riches émettent plus de méthane que les pauvres?... Doit-on interdire la culture du haricot? Doit-on continuer à boire des boissons gazeuses qui font roter?

Il faut aller jusqu'au fond du problème pour savoir sur quel fondement on veut nous culpabiliser alors que d'aucuns naissent le cul dans le gâteau et pètent dans la soie.


Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)