Comment le président Nicolas mit Saint-Pierre dans sa poche (Saison 3 par Denis Blémont Cerli)
John Truby est de retour

Comment le Commissaire Mouligas devint Monsieur le Préfet Béret (Saison 4 par Denis Blémont Cerli)

Quatrième et dernière partie de cette fantastique fiction à narration hyper réaliste, ouf…

1le_feuilleton_de_denis_blmont_ce_4




Résumé des précédents épisodes.

Vous croyez vraiment que j’allais me taper un résumé d’une si longue histoire ? Relisez depuis le début et un point c’est tout…

– C’est délicat, répondit Saint-Pierre. Remplacer un humain en cour d’incarnation par l’âme d’un autre est une opération périlleuse. Heureusement, nous avons le savant Donald Paulet-Miquet, un génie réfugié dans la galaxie de la Dionée depuis dix mille ans…

***

Assis sur un nuage d’iridium, le professeur Donald Paulet-Miquet observait tranquillement la formation d’une planète naine rouge quand son vidéophone à détection holographique le ramena à des réalités moins glorieuses. Saint-Pierre et Nicolas eurent tôt fait de lui raconter le plan diabolique qu’ils avaient mis au point. D’après lui, mettre l’âme de Mouligas dans le corps du préfet Béret ne présentait pas de difficultés techniques, mais plutôt d’ordre moral, en effet, l’âme du préfet Béret allait se retrouver éjectée on ne sait où…

– L'expérience du chat de Schrödinger, raconta Paulet-Miquet, nous montre que l'âme éjectée sera simultanément dans deux états à la fois, c’est à dire intacte et désintégrée en même temps. Elle aura bifurqué vers un état quantique superposé avec une probabilité explicitement désintégrative et interrogative dans un intervalle de temps donné préexistant d’un concept paradoxal de la théorie de la décohérence avec paramètres cachés. En outre, l'interprétation du physicien/théoricien corse Ceccaldi conduit à une impossibilité, car la prise de conscience n'étant possible que dans le cas « vivant », cela rend impossible l'effondrement de la fonction d'onde dans l'état « mort ». Bref, on ne sait rien de ce qu’il peut advenir à ce brave préfet Béret…

Au comble de la fureur devant les élucubrations du savant, Nicolas empoigna à deux mains le vidéophone à détection holographique et se mit à hurler :

– Pauvre con ! Tu vas faire ce qu’on te dit où je monte à Dionée te karcheriser au lance-flamme ! T’as bien compris ?

Terrorisé le pauvre professeur Donald Paulet-Miquet se jeta sur son clavier Mac® et entreprit de transmigrer l’âme de Mouligas dans le corps de Béret. Il savait par avance que ses prochaines nuits seraient agitées, que ses pensées l’amèneraient sans cesse à spéculer sur l’âme du pauvre Béret. Dans le non-être subtil du néant, ce dernier serait dans l’expectative : il ne saurait s’il était parce qu’il pensait dans une réalité qui le dépassait ou s’il était sans être dans une forme inconsistante d’un minuscule fragment de la totalité. Les neutrons à particules accepteraient-ils de se désintégrer parce qu'un humain ne pouvait avoir conscience de sa propre mort ? Hélas que de terribles questions il allait aborder…

Enfin, il termina son équation par quatre fonctions coordonnées

Xa(T), a = 0,1,2,3,4 finalisant la grille du transfert de l'espace-temps dans les quatre fonctions des constantes

\vec{v} = (v^0,v^1,v^2,v^3) = \left( \frac{dx^0}{d\tau}\;,\frac{dx^1}{d\tau}\;, \frac{dx^2}{d\tau}\;, \frac{dx^3}{d\tau} \right)

Transfert_karmique_dr_dblemontcerli

Puis il appuya sur la touche « OK »

***

Mouligas/Béret ouvrit les yeux et s’en servit pour regarder autour de lui. Il se trouvait dans le Camping-car Autostar Athenor 478, 2.8L TDI du Préfet de la Corse du Sud. (Acheté neuf, voir à ce sujet « Comment le commissaire Mouligas de la BAPF commanda 500 exemplaires de « Noirs de Corse » du même auteur sur le même site). Le transfert avait réussi, il n’était plus Mouligas mais le Préfet de la Corse du Sud ! Il allait saigner les « Piccules » à mort !

Il appuya sur l’interphone et convoqua le capitaine Glandor dans son bureau. Il entreprit aussitôt d’expliquer à son adjoint comment il avait pu revenir du royaume des morts sous une autre forme corporelle.

– On fait tout un plat de l’au-delà, mais ça ne casse pas trois pattes à un canard…

Le pauvre Glandor roulait ses yeux dans tous les sens en fronçant ses sourcils qu’il avait épais et drus.

– Quoi de neuf sur les « Piccules » ? demanda Mouligas/préfet Béret à Glandor.

– Ces imbéciles se sont dévoilés ! Ils ont commis un recueil de criminalité qu’ils ont appelé « Noirs de Corse ». Et figurez-vous qu’ils vont faire une bamboula de tous les diables le 4,5,6 juillet sur la place Foch à Ajaccio ! Ils appellent cela le festival Corsicapolar mais en réalité c’est la plus grosse réunion mondiale de la mafia ! Pensez donc même la pègre marseillaise, lombarde et sarde sera de la partie, ils vont tous débarquer du ferry Danièle Casanova le 4 juillet…

– Sacrebleu ! Ils sont idiots à ce point ? Croient-ils que nous allons laisser faire cette ignominie ! Glandor, je veux que le Charles de Gaulle appareille tout de suite de Toulon, je veux 24 Rafale armés jusqu’aux dents, huit Transall, une escadrille d’hélicoptère Tigre d’Eurocopter, le RAID et le GIPN puis tous les commandos marine disponibles… Pendant que vous y êtes, voyez si nous pourrions échanger mon Camping-car Autostar Athenor 478, 2.8L TDI contre un Athenor 788, 4,5L TDI, il est meilleur dans les côtes, et abonnez-moi à Camping-car magazine…

Quand il se retrouva seul, le nouveau préfet Béret s’étira longuement car il n’était pas encore habitué au corps de l’ancien préfet puis il consulta le calendrier. Il restait encore plus de deux semaines avant le festival Corsipolar et il risquait de s’ennuyer en attendant son triomphe : l’arrestation totale des « Piccules ». Il rappela le capitaine Glandor sur l’interphone et lui dit :

– Et si nous commencions par brûler quelques paillotes ?

Le_feuilleton_de_denis_blmont_cer_4 

 NDA: L’auteur remercie vivement les frères Bogdanov, pour leur collaboration technique durant toute l’écriture (un an) de ce récit scientifique.

Commentaires

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)