Noirs de Corse cherchent partenaires
Un roman historique et plein d'humour de Denis Blémont Cerli

Niellucciu et Sciaccarellu par Ugo Pandolfi

4colsrobeexpD'accord, ça ressemble à de la pub. Sauf que ça s'appelle aujourd'hui du business-blog. Et alors ! Comme l'écrivent si bien Josée et Fabrice, les heureux encépageurs du Clos Fornelli, sur ce blog je suis chez moi, et je fais ce que je veux. Et c'est tant mieux. Parce qu'ils ont plein de choses à nous dire sur leur histoire, leurs voyages, leur terroir, leur cave et leurs cuvées. A déguster, sans modération.  Pour  mieux connaître  ces personnages   qui changent la vie: Vermentinu, Niellucciu, Sciaccarellu et Syrah.

Commentaires

Jean-Paul

In vino véritas!...
et non pas in vinasse!...

Je suis allé faire un tour sur le site de ce couple de vignerons corses dionysiaques...
J'ai noté un passage pour ceux qui ne l'ont pas encore fait:
"La mer Méditerranée, ce liquide amniotique dans lequel nous baignons depuis notre naissance, nous protège tellement du monde extérieur...et il est bien plus difficile à un insulaire qu'à quiconque de quitter sa terre maternelle, car cela nécessite la brutalité d'une rupture, celle de la poche des eaux... Mais la légitime crainte de "l'exil" doit se combattre : il faut savoir partir pour déployer ses poumons et ses ailes, pour se construire au delà d'un stade foetal -certes rassurant-, pour grandir, mais aussi pour pouvoir mieux revenir!!! Ailleurs, il y a d'autres accents, d'autres arômes, d'autres couleurs et d'autres saveurs à butiner durant cet 'âge des possibles..."

Si leur vin a le même goût que leur blog, nous conseillons de le boire et d'aller les rencontrer dans leur cave qui n'a rien à voir avec la caverne de Platon... car il n'y a pas d'ombre au tableau...

Une recommandation: boire sans abus si vous devez prendre la route. Par contre vous pouvez les lire ou les écouter sans modération en sachant que l'homme se bonifie avec l'âge comme le vin, lorsqu'il est bon.

P.S à un ami:

Ugo! Ne bois pas toute leur cave!... Mets quelques bouteilles de côté pour arroser la sortie de ton dernier opus: Du texte clos à la menace infinie.

Après quoi, je clos mon texte sans aucune menace de faim et soif...

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)