L'AFP, Noirs de Corse et les médias
Un double partenariat avec France Bleu Frequenza Mora

Commentaires

Jean-Paul

J'ai relevé, dans le journal culturel Le Mague, le passage d'un article élogieux intitulé: Balco Atlantico, miroir incandescent de l’âme par François Xavier.

« Il est des romans qui se jouent du hasard comme des rencontres impromptues : ils parviennent toujours à se retrouver sur le sommet de la pile, au centre de la table, dans la première chemise que l’on ouvrira au petit matin … Ils scintillent déjà de leur beauté et s’imposent. Celui-ci fait partie de cette lignée-là, ceux que l’on nomme incontournalbe, indispensable, entrant dans la toute petite famille des livres "utiles" pour le bien être de notre esprit …

Doit-on voir dans la spécialité de l’auteur – agrégé de philosophie et DEA d’ethnologie – une raison pour expliquer pourquoi il a su si bien nous emmener sur les terres minées du désir, du politique et de la violence mêlés ? Sans doute, au moins sait-il de quoi il veut parler, mais cela ne lui donne pas obligatoirement un style ni une idée ; au contraire, le moule universitaire a plutôt tendance à donner des écrits pesants, ampoulés, indigestes. Rien de tout cela, fort heureusement. Le roman part dans tous les sens comme un feu d’artifice savamment maîtrisé, intelligemment construit dans un jeu de miroirs entre le Maroc et la Corse, entre le présent et le passé, dans cette tourbe méditerranéenne qui voit pousser en ses maquis des hommes au caractère bien trempé … »

Ajoutons que Jérôme Ferrari est le traducteur corse-français des ouvrages de Marcu Biancarelli.

Article complet à l’adresse du journal Le Mague, ci-dessous:
http://www.lemague.net/dyn/spip.php?article4515

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)