Le dit poétique dit l’île à double face
Histoire sacrée ou sacrée histoire ?

L'auberge rouge: daube et navet au menu du remake

Auberge_rouge3 Jugnot, Balasko, Clavier, l'affiche du film et son site officiel (qui ne mentionne même qu'il s'agit d'un remake) vous incitent à  croire que vous pourriez, un moment, oublier  Nicolas Sarkozy (pas facile avec Clavier, auteur du scénario) et rire un peu pour les fêtes de fin d'année. Ben, non ! Pour avoir  pompé sans vergogne le petit chef d'oeuvre d'humour noir que Claude Autant-Lara avait réalisé en 1951 avec Fernandel et Françoise Rosay, les visiteurs 2007 de L'Auberge rouge ne servent  qu'une soupe gore bien affligeante. Mon Dieu -comme dit Fernandel dans une réplique du film qui ne  visait pas le cinéma français. Mais où je suis tombé !

Commentaires

Jean-Paul

Auberge rouge, 3ème remake!... Le premier film date de 1910 et celui d'Autant-Lara était déjà le deuxième remake.

L'idée initiale d’Autant-Lara avait été d'adapter une œuvre de Balzac, "L'Auberge des Adrets", mais des difficultés de financement modifièrent le projet, qui devint une sorte de conte de Noel avec FERNANDEL. Inspiré d'un fait divers qui s'est déroulé dans l'Ardèche, dans les années 1830, le film oscille entre thriller et farce.

Résumé : En 1883, sur un plateau d'Ardèche. Le père et la mère Martin tiennent une auberge à Peyrebeille. Par cupidité, ils assassinent les malheureux voyageurs fourvoyés dans la nuit d'hiver. Ainsi un colporteur, qui montrait dans les foires une guenon déguisée, vient de passer de vie à trépas. Un domestique noir, Fétiche, aide ses patrons dans leurs sinistres besognes et la fille des Martin, l'adorable Mathilde, semble ne se douter de rien.
Un jour, un moine et un jeune novice, Jeannou, frappent à la porte de l'auberge auprès de laquelle monte la garde un grand bonhomme de neige. Ils trouvent dans la salle un groupe de voyageurs en panne de diligence. Des scrupules tourmentent l'aubergiste. Elle exige que le moine entende sa confession. Se saisissant d'un gril à châtaignes derrière lequel elle parle, elle avoue "tout" au moine épouvanté : cent trois cadavres dont quelques-uns ont servi de nourriture aux cochons !

L'Auberge de Peyrebeille, située sur la commune de Lanarce (Ardèche) et encore aujourd'hui existante, mais plus connue sous le terme de L'Auberge rouge, fut le lieu d'une abominable affaire criminelle, dite « l'affaire de l'Auberge rouge » — une cinquantaine d'assassinats en série — et défraya la chronique dans le premier tiers du XIXe siècle. Pendant près de vingt-trois ans, aux alentours des années 1805-1830, les époux Pierre et Marie Martin, d'anciens fermiers pauvres devenus propriétaires de l'établissement, détroussèrent plus de cinquante voyageurs avant de les assassiner, avec la complicité de leur domestique, un mulâtre originaire d'Amérique du sud nommé Jean Rochette et surnommé "Fétiche". Ils faisaient disparaître les cadavres de leurs victimes en les brûlant dans le four de la cuisine ou en faisant croire qu'ils étaient morts de froid dans la neige sur le plateau. Leur cupidité fera attirer sur eux l'attention des gens du lieu et les conduisit à leur perte : ils furent arrêtés.

L'affaire de l'Auberge rouge inspira de nombreux réalisateurs :

* L'Auberge rouge, film français de Camille de Morlhon (1910) ;
* L'Auberge rouge, film français de Jean Epstein (1923) ;
* L'Auberge rouge, film français de Claude Autant-Lara (1951) ;

et celui de film de Gérard Krawczyk, film plus récent qui a été tourné en octobre 2006 sous la direction de Gérard Krawczyk. Christian Clavier, Josiane Balasko et Gérard Jugnot y interprètent les personnages qui ont marqué les années dramatiques de l'Auberge de Peyrebeille.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)