Quel avenir pour le libraire ?
En position de missionnaires

Recherches et littératures populaires

DrupunivaixfrEn 2008,  le Centre Aixois d'Études Romanes organise, du 6 au 8 mars 2008, un colloque international sur "Le roman policier, l'histoire, la mémoire. Italie et Amérique Latine". Les organisateurs du colloque sont Claudio Milanesi pour la partie italienne et Dante Barrientos Tecun pour l'Amérique latine.
Ce colloque, qui se tiendra à l'Université de Provence sera suivi, au mois de mai 2008, par le second volet du projet "Histoire et roman policier", un workshop qui aura lieu à l'Université catholique de Louvain.
Plus proche dans le temps, l'équipe Littératures et expressions populaires  du Centre Interdisciplinaire d'Etudes et de Recherche sur l'Expression Contemporaine de l'Université Jean Monnet de Saint Etienne organise le quatrième colloque sur  les espaces féminins et la littérature populaire.  Les rencontres se tiennent du 11 au 13 octobre prochains sur le site universitaire de l'IUT de Roanne. Tout n'y est pas polardeux mais le programme des communications est particuliérement riche...

PROGRAMME DU COLLOQUE

Université Jean Monnet SAINT-ETIENNE

CIEREC, IUT de ROANNE, CUR

 

Jeudi 11 octobre

A partir de 9 h Accueil des participants

 

10 h Ouverture du colloque

 

11h30 Hommage à Ellen Constans, par Jacques Migozzi 

Doyen de la Faculté des Lettres de Limoges

Président de la Coordination Internationale des Chercheurs en Littérature populaire

et Culture médiatique

 

*****

 

14h15 / 16h15 : 2 séances parallèles de 4 communications

 

Atelier 1 : La soumission sied-elle aux femmes ?

Présidence : Jacques Migozzi

14h15 : Martine Gauthier (Saint-Etienne)

« La femme dans les blanchisseries Madeleines irlandaises »

14h45 : Daniel Compere (Paris III)

« Blessées au cœur, les femmes dans les romans de Jules Mary »

15h15 : Angels Santa (Lleida)

« Le rôle féminin dans la mésalliance : de Georges Ohnet à Delly »

15h45 : Jean Berton (Saint-Etienne)

« L’héroïne scottienne et son père. De Waverley à John McNab »

 

Atelier 2 : De la femme légère à la prostituée

 Présidence : Charles Grivel

 14h15 : Alain Lescart (San Diego)

« La grisette, ou les tribulations d’une couturière parisienne au XIXe siècle »

  14h45 : Vittorio Frigerio (Halifax)

« Amour libre et prostitution dans la nouvelle anarchiste »

  15h15 : Graziella Farina Scarpa (Florence)

« Les sœurs aînées de la Reine de Saba, des tentatrices en mode mineur : ombres, figurines et pantins féminins dans les Tentation de Saint-Antoine d’avant Flaubert »

15h45 : Danielle Berton (Clermont-Ferrand)

« Mrs Warren’ s Profession de Bernard Shaw : un discours féministe ? »

 

 

 

 

Deux conférences plénières

Présidence : Hélène millot

17h / 17h30 : Paul Bleton (Montréal) « L’espionne de papier. Archaïsme et innovation dans le roman d’espionnage français de 1870 à la 2nde guerre mondiale »

 

17H45/18H15 : Pierre charreton (Saint-Etienne)

Le rôle de la femme et ses ambiguïtés dans le roman sportif populaire »

 

 

En soirée : « Sourires de loups » - Théâtre Lahiine

 

 

Vendredi 12 octobre

 

9h / 9h30 : conférence plénière

Présidence : Diana Holmes

Lise Dumasy (Grenoble III)

« Les Femmes dans l’œuvre d’Hector Malot »

 

10h15 / 12h15 : 3 séances parallèles de 4 communications :

 

Atelier 1 : Terres d’enfances

 Présidence : Graziella Farina Scarpa

10h15 : Claudine Goldstein (Saint-Denis)

« Bonnes et mauvaises mères dans les œuvres pour la jeunesse d’Hector Malot »

10h45 : Martine Motard-Noar (Westminster)

« Les filles frappent-elles fort ? Filles et femmes dans la bande dessinée Titeuf »

11h15 : Anne-Claude Ambroise-Rendu (Paris X)

« Les petites filles dans la culture populaire de la fin du XIXe siècle »

 11h45 : Sylvia Disegni (Naples)

« Les ‘ sorcières’ de la Comtesse de Ségur »

 

 

Atelier 2 : Amour toujours, grands sentiments et petits romans

  Présidence : Annik houel

10h15 : Melikah Abdelmoumen (Montréal)

« L’éducation sentimentale dans les romans d’espionnage de Delly. La victoire de la vierge »

10h45 : Séverine Olivier (Bruxelles)

« La lecture sentimentale : un espace féminin de rencontres entre réalité et fiction »

11h15 : Diana Holmes (Leeds)

« Passion et piété : le roman d’amour populaire à la Belle Epoque »

11h45 : Magali Bigey (Besançon)

« Portraits féminins : le cas de l’héroïne dans le roman sentimental de type sériel »

 

 

 

 

Atelier 3 : Femmes figées sur papier et écran

  Présidence : Pierre Charreton

10h15 : Laurence Mundschau (Louvain-la-Neuve)

« Faut-il rougir d’être journaliste dans la presse féminine ? »

10h45 : Mireille Michel (Londres)

« Femmes de la ‘page 3’ du Sun : regards marqués/regards manqués (ou deux seins valent mieux qu’un tien tu l’auras) »

 11h15 : Sarah Sepulchre (Louvain-la-Neuve)

« Les personnages féminins dans les ‘héros multiples’ télévisuels »

 11h45 : Sylvette Giet (Orléans-Tours)

« Où en sont les femmes aujourd’hui ? La réponse de Plus belle la vie »

 

*****

 

14h15-14h45 : conférence plénière

Présidence : Angels Santa

Charles Grivel (Mannheim)

«  Ce que dit la femme sans tête. Le populaire revisité »

 

 

15h15 / 17h15 : 3 séances parallèles de 4 communications

 

Atelier 1 : Celles qui s’évadent…et celles qu’on rattrape

 Présidence : Hedia Balafrej

15h15 : Farouk Almi (Saint-Etienne)

« La flamboyante rouquine de Charles Exbrayat : Imogène, dans la gêne… »

15h45 : Eliane Gandin (Saint-Etienne)

«  La femme dans l’univers de la piraterie à travers le roman populaire »

16h15 : Amandine Marnat-Sugier (Nanterre)

  « La femme sorcière dans The Crucible : transgresser l’espace »

 16h45 : Elisabeth Bouzonviller (Saint-Etienne)

La Lettre écarlate ou comment rendre ‘dociles’ celles qui vont ‘de travers’ »

 

Atelier 2 : Luttes de femmes

Présidence : Géraldi leroy

15h15 : Cécile McLaughin (Limoges)

« A la recherche de l’aventure, bourlingueuses et reporters dans les années folles »

15h45: Françoise Kuczaj (Lille III)

« Des héroïnes émancipées au sein de la société lilloise sous le Second Empire dans deux romans d’Annie Degroote »

16h15 : Pascale Hustache (Saint-Etienne)

« Femmes en lutte, des femmes dans la Commune »

 16h45 : Jean-Pierre Simard (Saint-Etienne)

« De John Littleroad et John McGrath à Ariane Mouchkine : regards de ou sur la femme : une idée spectaculaire ambitieuse du populaire et de l’itin/errance »

 

Atelier 3 : Femmes en habit noir

   Présidence : Paul Bleton

15h15 : Bruna Lo Biundo (Palerme)

«La fée et la criminelle dans Fatala de Marcel Allain »

 

 15h45 : Annik R. Kerszberg-doquire (Pennsylvanie)

« Chrystine Brouillet et son enquêtrice fétiche : confort de lecture et reflets d’une société »

16h15 : Natacha Levet (Limoges)

« Chéryl, du personnage à la collection : femmes et roman noir d’aujourd’hui »

16h45 : Maryse Vuillermet (Lyon I)

« Encre noire chez les écrivaines, ou spécificités du roman noir actuel »

 

 

Deux conférences plénières musicales

Présidence : Maryse Vuillermet

17h45 – 18h 15 :

Florence

Launay (

Mannheim

)

« Loïsa Puget, reine de la romance »

18H15- 18H45 : Viviane THIVIN (

Paris

III)

Les femmes de Montmartre et la chanson de la fin du XIXe au début du XXe siècles

 

 

En soirée : « Cabaret Blues », compagnie universitaire Actes Liés

 

 

Samedi 13 octobre

 

9h/10H30 : Deux conférences plénières

Présidence : Lise Dumasy

9h / 9h30 : Vidya Vencatesan (Bombay )

« La femme indienne de l’épopée classique aux contes populaires. Prolongements cinématographiques »

9H45/10H15 : Hélène millot (CNRS Lyon)

« Féminisme et socialisme dans l’œuvre de Marie-Louise Gagneure »

 

10h 30 / 12h30 : 2 séances parallèles de 4 communications

 

Atelier 1 : Femmes de pouvoir

 Présidence : Jean-Pierre Simard

 10h 30 : Annik Houel (Lyon II)

 « L’écriture des femmes et la littérature féminine »

11h  : Lise Gruel-Apert (Rennes II)

« Les figures féminines dans les croyances populaires russes du XIXe siècle »

11h 30: Jean-Jacques Robrieux (Paris V)

« La femme au journal télévisé : spécificité socio-rhétorique »

 12h  : Colette Kleeman-Rocha (Florence)

« Les femmes chez Elfriede Jelinek. Du désespoir au cynisme, les mots interdits par sa traductrice française »

 

 

Atelier 2 : Femmes en marge du populaire

 Présidence : Sylvia Disegni

10h 30 : Hédia Balafrej (Tunis)

« Jules Vallès et les ‘femmes de l’ombre’ »

11h   : Jérôme Dutel (Lyon III)

« Chercher la femme. Un puzzle féminin dans 1984 de George Orwell »

11h30 : Maïa Peyre (Lille III)

« Femmes et fans d’un cycle contemporain d’heroic fantasy : La Roue du Temps »

 

 

12h45 – 13h15 : Conférence plénière

Présidence : Mireille Piarotas

Géraldi Leroy (Orléans)

« Sartre et les femmes »

 

*****

 

Une séance de 3 communications

 

14h30/ 15h30 : Le féminin à l’épreuve du double. Ombre…… et Lumière

 

   Présidence : Eliane Gandin

14h30 : Laurent Marie (Dublin)

« Femme et pornographie »

15h  : Mireille Piarotas (Saint-Etienne)

«  Mademoiselle l’Institutrice : d’Eugène Sue à Claire Chazal, un siècle et demi de représentations d’une ‘vocation’ »

 15h 30: Marisa Premuda Perosa (Florence)

« Marequita, de la femme fatale à la femme apôtre, Méphis de Flora Tristan »

 

 

Le colloque se tiendra sur le site universitaire de Roanne (IUT/CUR).

N.B. Ce programme peut être soumis à des modifications de dernière minute.

 

Contact :

[email protected]

 

 

 

 

Commentaires

Difrade

Dante Barrientos Tecùn est né en 1963 au Guatemala. Il est docteur es-Lettres diplômé de la faculté de Perpignan,…

On trouve des vidéos de certaines de ses interventions sur le site de la Tele Internet de la faculté de Poitiers...

Ouvrage important : Amérique centrale : étude de la poésie contemporaine, l'horreur et l'espoir L'Harmattan - 1998

Quatre moments clés qui aident à comprendre l'histoire et la création poétique de l'isthme centraméricain : la révolution guatémaltèque de 1944, la révolution cubaine de 1959, la révolution sandiniste de 1979 et lutte qui a embrasé le Salvador et le Guatemala dans les années 80. Une dernière partie est consacrée à la lecture de cinq poètes représentatifs de leur temps et de leur espace.

Orientée par une perspective totalisante, l'étude saisit de manière globale, et pour la première fois, le parcours sinueux et problématique de la production littérario-poétique contemporaine de la région centraméricaine, mettant en évidence la nature spécifique de cette poésie née de "l'horreur et de l'espoir ".


Dante BARRIENTOS-TECÚN apparaît au chapître 4 des actes d’un colloque sur le multilinguisme, sujet qui intéresse les auteurs corses….

Actes du colloque : Ecrivains multilingues et écritures métisses Information publiée le mardi 24 avril 2007 par Bérenger Boulay (source : Vanessa De Pizzol)

Chapître IV – Les voix américaines du métissage
Anne GARRAIT-BOURRIER – Esprit du langage et pouvoir du signe chez N. Scott Momaday
Dante BARRIENTOS-TECÚN – Modalidades del mestizaje y del multilingüismo en las literaturas centroamericanas. La voz de Luis Alfredo Arango (Guatemala, 1935-2001)
Gérard GOMEZ – Entre « poésie populaire » et « poésie savante ». Une expression du multilinguisme dans la littérature paraguayenne contemporaine.


ÉCRIVAINS MULTILINGUES ET ÉCRITURES MÉTISSES
L'hospitalité des langues
Sous la direction d'Axel GASQUET et Modesta SUÃREZ

Présentation de l'ouvrage:
La plupart des écrivains d'expression littéraire autre que leur langue maternelle expriment aussi bien leur sentiment d'inconfort dans leur langue d'origine, que devant leur classement comme écrivains appartenant à leur langue d'adoption.
Inclassables pour la critique spécialisée, demeurant en dehors tant des corpus littéraires de leur pays d'origine que de ceux de leur pays d'adoption, ils se conçoivent eux-mêmes comme des "passeurs" qui, sans choisir entre deux univers linguistiques, bâtissent leur territoire dans ce terrain vague de l'entre-deux.
Entre l'inconfort de la langue d'origine et l'hospitalité de la langue d'adoption peut s'instaurer une polarité conflictuelle, traversée d'attraction et de répulsion, constituant chez l'écrivain multilingue une sorte d'identité littéraire désaxée, qui en général dissocie les problèmes propres à la pratique d'une langue, de l'identité littéraire nationale.
Quelques questions constituent le fil rouge de ce recueil : y a-t-il une spécificité littéraire propre à l'écrivain bilingue ou plurilingue ? Peut-on considérer l'écrivain plurilingue comme le germe d'une citoyenneté exilée et cosmopolite ? L'écrivain bilingue ou plurilingue est-il un phénomène propre aux cultures périphériques ? Inversement : l'hospitalité de la langue d'accueil est-elle un phénomène propre aux cultures du centre ? L'écrivain bilingue est-il le paria par excellence des différentes histoires littéraires nationales ? Devons-nous donc réformer le carcan des histoires littéraires nationales ?


Presses Universitaires Blaise Pascal
Collection Littératures
Avril 2007-04-24 358 pages – ISBN 978-2-84516-338-6
30 €
Diffusion en librairie : CID

Commande à adresser également aux Presses Universitaires Blaise Pascal
Maison des Sciences de l'Homme
4, rue Ledru
FR-63057 CLERMONT-FERRAND Cedex 1

Pour tout renseignement : Tél. 33 (0)4 73 34 68 09
mail : [email protected]

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)