Previous month:
juillet 2007
Next month:
septembre 2007

août 2007

L'écrivaine, le restaurateur et les barbares

Marieferranti_theprinceeofmantuadrMarie Ferranti, écrivain, et Lucien Benvenuti, restaurateur, refusent le racket. Depuis les premiers jours de juillet, le couple prend courageusement  l'opinion publique à témoin. Aprés Corse-Matin, Le Monde, Le Figaro, Libération ont fait entendre leur  salutaire résistance. Que ces choses-là se passent, on le sait, explique Marie Ferranti à la correspondante du Monde . Mais il faut aussi que les gens sachent que beaucoup refusent la loi de ces barbares. Question de morale : l'idée de laisser aliéner sa liberté, ce n'est pas acceptable. Nous avons choisi de parler, parce que tant qu'à faire, autant vendre chèrement sa peau !


Machines, écriture et terreur

Ecouter une video sans image

ArtefactdralbinmichelLe Chant des partisans d'Anna Marly dans cette version Armée Rouge est également accessible à partir du site de Maurice G. Dantec  dont le septiéme roman est sorti officiellement le 23 août: Artefact, Machines à écrire 1.0 J’ai admis déclare Maurice G. Dantec  que j’étais en mesure de franchir le mur des Racines du mal, que j’étais en mesure de faire glisser la Peur dans l’orbite terroriste de la Terreur...


Chez le cousin cyber

Driss_chraibi_corsenoire Le cyber polar de l'été est sur la piste d'Ida Renerel depuis trois semaines. Corse noire, soeur de vos nuits blanches (à ouvrir dans une nouvelle fenêtre) vient en effet de mettre en ligne  la troisième saison de Ida Renerel's case. A découvrir également dans les republications de Corse noire un hommage de Jean-Paul Ceccaldi consacré au pére de l'Inspecteur Ali, l'écrivain Driss Chraibi, disparu en avril 2007 à l'age de 81 ans. 


De notre place en ce monde par Marie Hélène Ferrari

Drmarieheleneferrari__edclementine Qui suis-je pour émettre une opinion publique sur une chose ou une autre ? Marie-Hélène Ferrari  explique ici pourquoi elle attendra une polémique littéraire, pour reprendre la plume dans Corsicapolar. Marie Hélène Ferrari n'en continue pas moins, ailleurs, d' enrichir nos débats: elle affirme en effet sur son blog personnel qu'un blog de polar n'est ni une tribune politique, ni un avant poste militant.  

Lire la suite "De notre place en ce monde par Marie Hélène Ferrari" »


Sur le blog du diamantaire de Ghisonaccia-Gare

Codex_corsicae Polar ou pas, quand des auteurs lancent, du bout du Cap corse, des galets  dans la mer, ça ricoche. Ensuite les ondes font leur boulot, sans faire de vagues. Du coup, le résultat des courses peut aussi se lire  dans le Sapeur Numérique. Dans son blog,  le diamantaire de Ghisonaccia-Gare, comme l'appelle Okuba Kentaro,  a mis au point une nouvelle expérience pour tester la spécificité de la littérature corse.


Tout un fromage: des auteurs s'interrogent

Sculpture_de_martin_broomberg Sévérité bienveillante, coup de pied au cul affectueux, saine interrogation...Les réflexions engagées sur la vocation même de Corsicapolar suscitent de nombreux commentaires. Ugo Pandolfi, Jean-Paul Ceccaldi, Marie-Hélène Ferrari, Olivier Collard, Jean-Pierre Santini et Elisabeth Milleliri engagent la discussion. Le débat est ouvert, sans blogbrilisme. La sculpture ci-dessus est l'oeuvre de Martin Broomberg, forgeron à Palasca, Haute Corse. A suivre...


Martine Rousset: des nouvelles, des mystères, un blog, une âme

Martine_roussetdrfrance3corse J'ai longtemps oscillé entre poèmes bancals et romans inachevés pour finalement me complaire dans les histoires brèves...Tendre, rebelle ou souriante, l'humeur de l'auteure des Mystères d'âmes (éditions A Fior di Carta) prend par la main et entraine avec bonheur. Martine Rousset écrit depuis son village de Pero Casevecchie en Haute Corse et tient son blog depuis le 15 août.  Frais, décapant et bienvenu. Il enrichit désormais la colonne gauche de Corsicapolar. La maxime de son journal en ligne cite Ionesco: Il faut écrire pour soi, c'est ainsi que l'on peut arriver aux autres.


Une tomate forcée reste une tomate forcée par Marie-Hélène Ferrari

Marieheleneferraridrclementinesedit Ajaccio, Barretali, Levie....Autour des livres, en l'île, plusieurs manifestations ont marqué la période estivale.  Marie-Hélène Ferrari revient sur ces rendez vous d'un été. Ils soulignent tous une évidence: la littérature n’est pas un être qui se force, mais qui s’apprivoise...

Lire la suite "Une tomate forcée reste une tomate forcée par Marie-Hélène Ferrari" »