La Tempête adaptée par Paul Grenier et Elisabeth Milleliri
Cognac et Paris, pour voir et comprendre

Commentaires

Difrade

Je me devais de rappeler l’excellent roman « La Vendetta de Sherlock Holmes », écrit par Jean-Crozier Pandoldi, Holmésien érudit à la plume alerte et à l’imagination débordante.

Extrait de Sherlock Holmes a-t- il réellement existé ?- par Eric Schneider (5 sept 2004) sur le site Société Sherlockj Holmes de France :
" Il n’y a pas de doute, il existe bien un lien entre Messieurs De Maupassant, Pandolfi, Holmes en ce qui touche la littérature. Leur plume facile et leur passion commune de la nature donnent une dimension littéraire à l’ouvrage qui n’est pas sans déplaire, en marge de sa dimension de policier à suspense? Du moins le croît-on puisqu’à peu d’action(s) succèdent des saveurs par dizaines et une découverte du plus célèbre des détectives sous un angle inhabituel. Les références historiques au passé de la Corse abondent et donnent toute sa crédibilité au récit de l’ingénieur Pandolfi. Du Corse redécouvrant son île et ses saveurs à l’Etranger les découvrant pour la première fois, tous se retrouvent autour de cette littérature de "voyage suspense" qu’Ugo Pandolfi se charge de diriger… "

Jean Crozier-Pandolfi fait " vivre " Sherlock Holmes.

Extrait entretien de l’auteur avec Elisabeth Milléliri (Corsica)

"Question :Vous donnez à voir un Holmes qui tout en étant très Holmes ne ressemble pas au portrait qu'en dresse John Watson : plus enclin à apprécier la bonne chère et le vin du Cap (du Nicrosi ?), moins sujet à ces fameuses crises d'abattement souvent décrites par Watson, et loin d'être nul en littérature... Et littéralement fou de miel (je le savais féru d'apiculture, mais là...) Le bon Dr Watson aurait été un brin jaloux de son ami, croyez-vous ?
Réponse de l’auteur : L'hagiographie de Sherlock Holmes par John Watson n'est que le résultat d'un travail romanesque commandé alors que le journal de Ugo Pandolfi décrit le Sherlock Holmes historique. Il est évident que Watson est jaloux de son ami détective et sans doute se venge t il en le décrivant comme il le fait, de la supériorité que lui impose Sherlock Holmes. Il est indéniable, par exemple, que Watson prête à Holmes une misogynie et une inculture qui n'appartiennent qu'à l'hagiographe."

Pour traquer Moriarty en Corse, le détective se fait assister de l’Ingénieur Ugo Pandolfi, habité par le souvenir de son ami Maupassant. C’est l’occasion d’un voyage dans la Corse du 19ème siècle, avec des échos de l’actualité locale et nationale. Et puis si le passé rappelle étrangement le présent…

Extrait de l’article de Severia Maïusta sur Agora Vox :

"Le mentir vrai des polars corses : Dans un tout autre registre, La Vendetta de Sherlock Holmes, un pastiche, imaginant les aventures en Corse du roi des détectives, fournissait en 2004 une description très précise des montages financiers du Napoléon du crime, le professeur Moriarty. Fort curieusement, le détail des montages financiers présentés à Sherlock Holmes dans ce roman ressemble à s’y méprendre à l’organigramme des holdings contrôlant la Corsica Ferries. Rien n’y manque, comme si l’auteur du pastiche, Ugo Pandolfi, un pseudonyme derrière lequel se cache un ancien journaliste d’investigation, avait pris un malin plaisir à s’inspirer d’un audit tout à fait authentique. Ce dialogue imaginaire entre Sherlock Holmes et un lieutenant baptisé O’Near aurait pu être annexé aux documents du comité central d’entreprise de la SNCM tant il ressemble comme deux gouttes d’eau de mer aux analyses financières des holdings tel Tourship Group qui contrôla jusqu’en 1998 la Corsica Ferries France SA : " -J’ai découvert, monsieur, que les Moriartini étaient très doués dans l’art de fabriquer ces holding company très en vogue depuis quelques années dans les milieux financiers."

Bien que le héros célèbre soit anglais, "La vendetta de Sherlock Holmes" est aussi un livre sur la Corse et donc le lire, une agréable façon de mieux connaître l'île.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)