Sampiero Sanguinetti et le désordre des identités
Dans l'air

Commentaires

olivier

On rêve, là : imaginez, le Ministre de l’Intérieur n’est pas devenu Président…

En lisant entre les lignes, il me semble que ce scénario était déjà évoqué dans "les fossoyeurs".
Enfin, je pense... Le très ambitieux Sibarski me rappelle étrangement quelqu'un.

Mais bon, c'est peut-être moi qui interprète. Qui déforme. Qui déraille.

Tout le talent de l'auteur consiste à amalgamer faits réels et fiction, afin de rendre l'histoire plus que plausible.
Même si j'ai parfois du mal à finir certains ouvrages publiés dans la même collection, j'ai été bluffé par l'indéniable pouvoir de suggestion de ce premier roman. Bien trop subtil pour être censuré par les bien-pensants d'en haut, ce roman est résolument subversif. Tout y est fait pour amener le lecteur imprudent à penser à mal.

Mais dîtes-moi, Monsieur Larminier, c'est pas trop risqué par les temps qui courent ? Ne craignez-vous pas que la ligne de pensée que vous véhiculez (quoique en filigrane) ne soit de nature à envoyer les plus fervents de vos lecteurs aux galères ?

En plus, vous savez de quoi vous parlez, ce qui rend le récit irrésistiblement convaincant. Dangereux, tout ça...

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)