D'Ocana à Kawanishi
Panorama des polars

L'uomo di Cagnat dans le Cap corse

Noir_dr_jpcagnat S'il n'y a pas de blanc, il n'y a pas de noir...Le génial illustrateur de cette évidence, auteur, entre autres merveilles à l'encre de chine, de It is always a joy, Retour à Monte Cristo, Noir, Exercices de stèles, a toujours eu, vis à vis des excentriques une indulgence certaine. Jean-Pierre Cagnat, co-fondateur de la Société Sherlock Holmes de France et membre des plus prestigieuses sociétés holmésiennes du monde  (les Baker Street Irregulars de New-York, la Société du Pied du diable, la Société du ruban moucheté…) est  l'invité d'honneur de Corsicapolar. Notre ami dessinateur a en effet accepté d'être assigné à résidence dans le Cap corse jusqu'au dimanche de Pâques. Bienvenue Jean-Pierre pour ton retour dans l'île de l'Uomo di Cagna.

Commentaires

L'omu di  Vergiu

Le noir pour révéler le blanc
Le blanc pour révéler le noir
Noir et blanc, noir sur blanc …

Dans la présentation de l’ouvrage " NOIR " de Jean-Pierre Cagnat - Edition Manya (1992), sur le site de l’auteur, on lit :
" La forme la plus simple du dessin. Le trait de plume à l'encre noire sans demi teinte. Toutes les variations en forme de jeux de mots mis en images, l'univers en Noir et blanc, car s'il n'y a pas de blanc, il n'y a pas de noir... "

La mascotte de Corsicapolar étant féline, cela nous conduit au film " Chat noir, chat blanc " d’Emir Kusturica. Dans le film suivant " La vie est un miracle ", la vision d’un monde en noir et blanc est résolument refusée par Kusturica lorsque celui-ci décide de faire "jouer" un chat bâtard noir et blanc, et non pas noir ou blanc. Le titre de son film précédent " Chat noir, chat blanc " reste une ironie savoureuse. Comme dans le dessein, on pourrait dire que, s’il n’y a pas de blanc en littérature, il n’y a pas de noir ( et réciproquement ). Et puis, Kusturica utilise parfois le trait de plume à l’encre noire sans demi-teinte pour des variations en forme de jeux d’images sur les mots.

Depuis 1984, il existe aussi une race « noir et blanc » de lapins. En 1953 , il se créa dans l’ancienne R.D.A , le premier Club pour la promotion de cette race , qui se développa rapidement et se répandit bientôt en Allemagne de l’Ouest , ainsi que dans d’autres pays d’Europe continentale .Les éleveurs Français importèrent les lapins à Jarres Blanches d’Allemagne . La race fut reconnue sous l’appellation “Renard Argenté” ( présente en Corse ) et son standard publié dans le recueil des standards lapins 1972. Rebaptisée Noir et Blanc en 1984 , elle figure depuis avec les variétés Bleu et Blanc , Brun et Blanc , dans les recueils des standards de lapins de race publiés depuis par la F.F.C .
Caractéristiques de cette race à rechercher en Corse :
Corps trapu et bien arrondi .
Tête bien attachée au tronc .
Fourrure de longueur moyenne , très dense et lustrée , poils recteurs bien apparents .
La couleur ( noir , bleu ou brun ) doit être pure et intense
Bonne extériorisation des marques ( démarcation et étendue) .
Le triangle sur la nuque est de taille réduite .

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)