Desanti ? Comme le philosophe ?
Le polar européen en ligne de mire

Flicorse retrouve François Canniccioni

Franois_cannicioniAuteur corse de polars au Québec, François Canniccioni a répondu par un sympathique  courriel à Jean-Paul Ceccaldi qui lui consacrait une chronique  le 20 janvier dernier  dans le blog Corse noire. Le créateur de l'Inspecteur Léonard Agostini ( Que ma blessure soit mortelle,  Editions La Veuve Noire, 2003 - Les Larmes du renard, La Veuve Noire, 2004) s'est désormais installé en Haute Corse aprés une trentaine d'année passées dans la  belle Province. François Canniccioni est également l'auteur de  La Juive (Septentrion) et Les Migrants, également publiés à Québec aux Editions Septentrion en 2005.

Commentaires

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)